Partagez | 
 

 Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT])

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Mer 11 Jan - 21:39

Tapis rouge et flashs crépitants. Des centaines de personnes sont condensé dans ce grand hall, par petits groupes, tentant vainement de discuter en se faisant entendre par leurs interlocuteurs. Une musique d’ambiance règne en écho dans la salle, tout le monde semble à l’aise dans cet univers de glamour et paillettes. Non loin, au centre de la pièce, une pile de bouquins installé minutieusement en pyramide, annonçant la sortie officiel d’un dernier best-seller.

Voici une scène dont Beckett commençait à avoir l’habitude. Elle ne s’y sentait pas à l’aise pour autant, mais avait au moins l’impression de faire moins tâche. Habillé d’une robe rouge, simple mais élégante, Beckett sortait d’une voiture noire, louée pour l’occasion…avec Chauffeur Messieurs Dames !! Le plus dur restait à faire : Cheminer ce tapis rouge en évitant d’attirer l’attention…Impossible se disait-elle, au vue du nombre de personnes présentes derrière les barrière qui longeait le tapis rouge. Journalistes, presse people, photographes. Tous présent pour la même chose : du scoop, du glam, du « so famous » !
Alors que Kate tentait désespéremment de marcher droit, sans être gênée par le nombre de flash qui l’aveuglait durant sa marche, elle ne préférait pas porter attention au cri environnant. Certains l’interpellait sous son nom..d’autre sous le nom de son personnage maintenant reconnue depuis le 4eme opus de Mr Richard Castle et sa Nikki Heat.

Cependant, même si on peut facilement comprendre que Beckett n’ait pas envie de retenir l’attention, et qu’elle ne cherchait pas à répondre à toutes ces personnes qui l’interpellait, elle aurait pourtant du faire plus attention à la manière dont on l’appelait.

Elle rentrait finalement dans le sas du grand etablissement, ou d’autre personne l’attendèrent . La encore, le but était de faire au plus vite. Ici, moins de photographes, mais plus de journalistes. Des personnes invités pour l’occasion, habitué à faire la promo de l’auteur des romans….
Durant son petit arrêt ou des membres du personnel la débarrassaient de certains effets personnels encombrants, Kate fut prise au piège par un journaliste qui vint à sa rencontre. Puis un deuxième…les questions affluaient, et Kate ne savait que répondre. Prise de panique, elle cherchait au loin une tête familière, quelque chose, un repère….Quand une question attira son attention :


- Melle Beckett, encore une nouvelle aventure pour la détective Nikki Ryan. Qu’elle effet ça vous fait ? Pensiez-vous un jour pouvoir atteindre une telle notoriété ? Avez-vous lu le roman ?

Kate fronça les sourcils et interroga alors le journaliste :

- Je vous demande pardon ? …Nikki Quoi ?

- Nikii Ryan, Melle…devons-nous comprendre que vous ne lisez pas les romans dont vous êtes l’inspiration ?


Le journaliste devait se méprendre…C’était evident. Kate tenta alors de le reprendre

- Non !vous faites erreur, C’est Nikki Heat, pas Nikki Ryan.

Certains Journaliste se mirent à rire, et l’interviewer continua :

- Je vous en prie… vous n’êtes plus simplement Nikki Heat. Vous êtes maintenant un mélange de deux personnages..

- Deux personnages ? De quoi vous parlez, je ne comprends pas !

- Nikki heat…et Andy Ryan.

- Andy Ryan ? Non…je…quoi ?!


Alors que Kate se sentait de plus en plus mal à l’aise, un autre journaliste, sans doute venu d’un tabloïd, s’interposa pour poser SA question à lui :

- Justement, en parlant de Andy Ryan ? Pouvez-vous nous dire plus sur les relations qui vous lient au célèbre anthropologue judiciaire…

- Mais…

- Ce n’est plus un secret pour personne. Tout le monde parle de votre nouvelle relation avec le Docteur et Auteure à succès, Tempérance Brennan.

- Non, c’est…

- Depuis combien de temps fréquenter vous le Dr Brennan ?

- Je ne..

- Vous êtes habitué à ne travailler exclusivement qu’avec des ecrivains ?!

- Ca n’a rien à voir c’est juste que…

- L’idée d’une alliance entre le personnage Nikki Heat et Andrew Ryan, est venu de qui ?

- Alliance ? Quel alliance ? De quoi vous parlez ?

- Du Dernier Roman de Rick Castle et Temperance Brennan ?

- Non, c’est pas….quoi ?!

- Quel ecrivain à eu l’idée ? à moins que ce ne soit vous ?

- Vous vous trompez, je ne suis pas ….non !

- Nikki Ryan est-elle plus puissante que Nikki Heat et Andy Ryan Réuni ?

- Je ne suis pas Nikki Ryan…

- Combien de livre pensez-vous faire en collaboration de ces deux auteurs !

- Je n’ai rien à voir avec ça ! Vous comprenez ?!


Le ton se faisait à chaque plus irritant, moins assurée, et on pouvait sentir la panique de Beckett à dix kilomètre à la ronde. Soudain une vingtaines de journaliste arrivèrent vers elle en hurlant « C’est Nikki Ryan, C’est Nikki Ryan !! ». D’une vingtaine, ils passèrent à 100 ! La salle devenait de plus en plus grande, et Beckett de plus en plus en plus petite…des tas de silhouette s’amoncelait autour d’elle, tandis que la détective criait au désespoir :

- Je ne suis pas Nikki Ryan ! Je ne…non ! Je ne suis pas Nikki Ryan…

……



Une vibration dans sa tête se fit entendre, et le bruit, d’abord sourd, commençait à prendre de l’ampleur….

- Je ne suis pas Nikki Ryan ! murmurait Kate Beckett, allongée à plat ventre sur son lit, le corps partiellement recouvert par les draps.

La vibration devenait de plus en plus claire, sortant soudain Kate de sa rêverie…ou de son cauchemar.

Un léger sursaut, puis Kate releva difficilement la tête de son oreiller. Un coup d’œil à son réveil : 4h47 ! (Bones Clin d'oeil Smile )...Et ce téléphone qui n’arrêtait pas de vibrer….


Kate laissa retomber sa joue sur son oreiller avant de soupirer. Ce rêve était tout ce qu’il y avait de plus étrange, et elle n’en comprenait pas le sens. Et ce n’est qu’après avoir pris le temps de se remettre de ses émotions et de retrouver une respiration plus calme, que Kate se mit à réagir : Le téléphone avait (temporairement) arrêté de vibrer, mais ce n’était pas là le problème ; Non, ce qui l’inquiétait c’est ce qu’il se passait à ses côtés.

Se redressant donc à l’aide de son bras, Kate releva la tête, puis la tourna dans l’autre sens pour observer le corps à ses côtés.



** Endormie….ouf… Heureusement, je ne me voyais pas lui expliquer tout ça, si jamais je me suis mise à parler durant mon sommeil **


Après un instant de réflexion, et observant la silhouette allongée près d’elle, sur le ventre également, Kate se redressa un peu plus, et habillement, se décala de quelques centimètre, pour se coller à son binôme. Allongée partiellement au-dessus, sur le dos de ce corps endormi, le bras de Kate vint s’étaler de tout son long pour rejoindre celui de son binôme, posé à plat non loin du visage de la silhouette somnolente.

Alors que Kate allait se rendormir, les vibrations d’une téléphone se firent une nouvelle fois entendre, arrachant un léger grognement à la détective…Le corps en dessous semblait bouger légèrement, signe d’un réveil imminent ; ce fut donc à cet instant que Kate prononça ses premiers mots de la journée, en rapport avec le portable qui continuait de vibrer…


- Hmmmm….c’est le tiens ou c’est le mien ?




I'm not "just a cop" !


Dernière édition par Kate Beckett le Mer 11 Jan - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Mer 11 Jan - 21:42

Tempérance dormait paisiblement, elle avait un sommeil plutôt léger mais ses derniers temps il fallait dire qu'elle se couchait plutôt tard... Elle entendit des vague paroles au loin, encore trop endormit pour se rendre vraiment compte de ce qu'il se passait. Elle fit abstraction de tout, les bruits, la musique, rien ne perturberait son sommeil.

Alors qu'elle tentait de se rendormir, les bruit se firent plus insistant, pire la personne a ses coté se mettait a bouger, Tempérance la sentit se coller a elle ce qui la fit sourire. bien sur, maintenant voila qu'elle n'avait plus du tout envie de dormir. Elle semblait même tout a fait réveillée... Un téléphone vibra, et Tempérance leva la tête vers sa table de chevet. Alors c'était ça la musique qu'elle avait vaguement entendu tout a l'heure?

Lorsque la jeune femme a ses coté lui demanda si c'était son téléphone, Tempérance se mit sur son coude afin de le prendre et de lire sur l'écran.
Bien que mieux réveillée que sa compagne, Tempérance lui répondit d'une voix plus grave, encore endormie.


Mmmoui.


Elle appuya sur les touche afin d'écouter son message. C'était Booth, il avait sans doute un cas vu l'heure matinale.

C'est Booth.


Tempérance soupira, habituellement elle aurait adoré se lever et aller sur le terrain pour aider son collègue mais la... La elle était fatiguée et même si elle semblait assez réveillée, son corps n'avait pas eut le sommeil qu'il méritait. Malheureusement elle ne pouvait pas lui dire qu'elle manquait de sommeil et qu'elle ne pouvait pas aller sur les lieux. Elle se leva difficilement, quittant les bras chaud qui l'entourait, elle s'assit alors sur le lit et appuya sur la touche afin de rappeler son coéquipier.
Tout en se levant, elle attendit que Booth décroche son téléphone. Elle sortit doucement de la chambre pour aller dans la piece la plus proche : la salle de bain. Tout en chuchotant, elle répondit a son partenaire qui venait de décrocher.


Booth? C'est Brennan... Oui... Je ne l'avais pas entendu sonner... Comment?... Je ne vois pas ce que ça veux dire... D'accord... Je me prépare et j'arrive d'ici une petite demie heure.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Mer 11 Jan - 21:48

Kate avait une fois de plus ronchonner en sentant le corps qu'elle tenait se retirer du lit. cette sensation de manque et de soudaine fraicheur laissé par la disparition soudaine de sa compagne, ne l'aidait pas à se rendormir.

Elle tenta pour de fermer les yeux, et d'attendre que le sommeil revienne. Mais rien ! Même si elle était fatiguée, son corps, son esprit et son coeur ne voulait pas se rendormir seuls. Alors qu'elle entendit la porte de la salle de bain s'entrebailler en un léger couinement, Kate regarda autour d'elle...les yeux mi-clos, elle pouvait apercevoir les lueurs des lampadaire sur le trottoir d'en face. Bien qu'elle avait vu l'heure affichée sur son réveil quelques minutes plus tôt, ce n'est qu'en voyant ces fichus lampadaires qu'elle se rendit compte de l'heure tardive...ou trop matinal.

Das un élan dont elle ne se serait pourtant pas sentie capable au vue de sa fatigue, Kate se retourna. Elle virevolta pour se retrouver à sa place de l'autre côté du lit, mais cette fois-ci sur le dos. Un bras était venu lui cacher la vue...et un soupire avait osé sortir. Au loin, elle pouvait entendre les murmures de sa compagne dans la salle de bain.

Elle retira son bras, en la calant un peu plus haut, sur son front, et fixa la porte de la salle de bain, un filet de lumière en sortait, signe que la porte n'était pas complètement fermée...Un dernier coups d'oeil au réveil: 4h52....



** Rappel à moi même : Ne plus jamais avoir la prétention de ne pouvoir dormir que 2h à 4h par nuit....non, plus jamais ! **


Pris par un courage inestimé, Kate leva son bras jusqu'à alors posé sur son front, et attrapa les pans du draps qui lui recouvraient le corps. D'un geste plus ou moins vif, étant donné sa dynamique matinale, elle souleva les draps et se dégagea du lit. Assise sur le rebord du matela, Kate se prit la tête entre ses mains, et d'un geste sychrone de ses mains, rabatta ses cheveux long en arrière, tout en inspirant profondément.

Elle se leva ensuite en silence, et fit quelques pas en direction de la salle de bain. Kate poussa la porte, et fut soudainement aveuglée par la lumière environnante. elle plissa le regard, préférant fermé les yeux, et l'air grimançant, voulu rejoindre sa compagne.

Temperance lui tournait le dos, son portable encore à la main, venant à peine de raccrocher. C'est le moment que choisit Kate pour se coller au dos de sa compagne, et l'entourer de ses bras, au niveau de la taille...La lumière l'agressant toujours autant, Kate cacha volontairement son visage dans le creux de l'épaule de Tempérance, à la naissance du cou, et vint déposer un baiser -puis deux - avant de manisfester une nouvelle fois son mécontentement dans un gémissement plaintif.

Inconsciemment, elle se balançait doucement -et très légèrement - d'un côté à un autre, emportant avec elle Temperance, et se décida enfin à parler, toujours bien cacher dans le cou de sa compagne :


- Est-ce que c'est vraiment une heure pour réveiller les gens ??!

Son ton n'avait rien de colérique, ni d'haineux. Il était simplement plaintif, et presque enfantin, signe qu'elle avait vraiment, mais alors vraiment du mal à se réveiller.




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Mer 11 Jan - 21:52

Brennan avait raccroché son téléphone et s’apprêtait a prendre une douche. Elle ne voulait pas perdre de temps et laisser son partenaire seuls face a des os qu'il ne pouvait analysé. Tant pis pour l'heure matinale, elle ferait sans doute une petite sièste sur son canapé dans son bureau. Apres tout ce n'était pas la première fois depuis qu'elle était en couple. A vrai dire, Angela l'avait surprise plus d'une fois en train de finir sa nuit sur le canapé, voir sur le siège de son bureau.

C'était d'ailleurs elle qui avait compris rapidement le nouveaux statut relationnel de Brennan, cette dernière n'avait rien dit, ni même a Booth. D'ailleurs ce n'était pas la première relation homosexuelle qu'elle avait, mais c'était la plus longue qu'elle avait eut jusque la. Angela avait été plus que surprise de la savoir en couple avec le lieutenant, surtout qu'elles n'avaient eut qu'une enquête ensemble. Mais Beckett et Brennan avaient fini par se voir apres leur enquête. Et "de fils en aiguille" comme avait dit Angela, bien que Brennan n'ai pas saisit le véritable sens de cette expression elle avait cru comprendre que ça parlait du temps qu'elles s'étaient fréquenter ou quelque chose comme ça.

Toujours était il qu'elles avaient fini par etre ensemble, Booth finissait par se poser des questions puisque Brennan annulait pas mal de diner qu'ils faisaient le soir... Il avait fini par comprendre, aidé par Angela qui ne comprenait pas pourquoi elle et pas Booth. Selon elle, ça faisait 6 ans qu'elle lui "tournait autour"et qu'elle aurait du etre avec Booth. Mais elle lui expliqua qu'elle ne voyait en lui qu'un ami. Sur ce Angela lui avait demandé comment elle voyait Kate... et bizarrement Brennan n'arrivait pas a mettre un mot sur leur relation. Mais tout ça datait du début. Aujourd'hui elle avait bien un adjectif pour qualifier leur histoire, ou non, plusieurs en fait.

Elle sentit les bras de sa compagne l'encercler alors quelle coupait son téléphone. Elle resta quelques minutes dans ses bras avant de se tourner vers elle.


Mais, c'est pas toi hier qui as reçut un appel de tes collègue a 3h du matin? Et puis d'habitude je suis censée être levée a cette heure... C'est juste qu'en ce moment je me couche plutôt tard...


Brennan lui souriait, certes, elle n'était pas la seule fautive puisque tempérance était consentante, mais il fallait quand même remédier a ça et trouver une solution pour pouvoir tout faire sans etre trop fatigué a la fin.

Et puis ce n'est pas parce qu'il est tot pour nous qu'il n'y a pas des gens qui ne se lève pas a cette heure la...


Tempérance semblait toujours vouloir argumenter sur n'importe quoi, pourtant... depuis qu'elle était avec Beckett elle avait fini par se familiarisé avec certaines expressions.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 15 Jan - 22:22

Alors que Temperance s'était retourné pour lui faire face, Beckett avait, l'espace d'une fraction de seconde, relâché son etreinte pour la laisser se retourner, et l'avait tout aussitôt ré-enlacer.

Kate tentait d'ouvrir un peu plus les yeux pour observer sa compagne souriante, et lorsque cette dernière évoqua le coup de téléphone de la veille, Kate se mit à rire légèrement et chercha à se défendre :


- Oui, 3h du matin, ok ! Mais....on avait pas autant tarder pour se coucher.

Elle la gratifia d'un sourire entendeur, et replongea son visage dans le cou de Tempérance pour l'embrasser, et légèrement happer la peau si douce de son cou pour la mordiller légèrement.

Resserrant un peu plus son étreinte, Kate avait fait un pas en avant, forçant gentiment Tempérance à reculer un peu plus près de la cabine de douche, tout en écoutant sa compagne se justifier pour un oui, pour un non. Enfin, l'"écouter" était un bien grand mot : Beckett venait de se lever, et vu le rêve qu'elle avait fait, elle ne risquait pas d'etre totalement "aware" aux remarque de sa compagne.


Et puis ce n'est pas parce qu'il est tot pour nous qu'il n'y a pas des gens qui ne se leve pas a cette heure la...

Kate rejeta sa tête en arrière, pour lâcher le cou de Tempérance et par la même remettre ses cheveux en place pour dégager son visage de mêches superflues, et fixa Tempérance d'un air sérieux :

- Il est même pas 5h du matin...j'espère que tu vas pas me faire le coup du "La terre est séparée d'une ligne médiane fictive appelée l'équateur, qui détermine les différents décalages horaires d'un pays à un autre et justifie que certains individus se lèvent quelques part dans le monde, pendant que nous on dort ?!

Elle interrogea sa compagne du regard, en arcquant un sourcil, et sans lui laisser le temps de répondre enchaîna :

- Non parce que, je viens de me lever, je suis pas encore très opérationnelle, tant que j'ai pas ma dose de caféïne, ou ....d'autre chose. Alors euh...si tu veux engager une discussion sérieuse avec moi, tu sais ce que tu dois faire pour que je puisse être attentive...

Et tout en lui faisant cette remarque, Kate refit un ou deux pas en avant, pour amener Tempérance encore plus près de la cabine de douche. Elle embrassa ensuite sa compagne, s'emparant de ses lèvres, puis les relâcha en se concentrant sur sa machoire, et son lobe d'oreille...Elle commençait à etre mieux réveillée, ca se sentait (Smile), et ajouta avec sérieux entre deux baisers :

- Tu dois te rendre sur place dans combien de temps ?




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 15 Jan - 22:33

Brennan n'eut pas vraiment le temps de lui parler des fuseaux horaires, car c'était ce a quoi elle pensait au départ, puisque Kate enchaina. Mais elle fut surprise que sa compagne la connaisse si bien au point de dire ce qu'elle n'avait pas encore formulé. C'était une des choses qui la surprenait toujours, car ce n'était pas la première fois. Elle en avait parlé a Angela et cette dernière lui avait parlé de longueur d'onde et de fil conducteur ou quelque chose du même genre. Ce a quoi Tempérance avait demandé pourquoi la périodicité spatiale des oscillations avait un rapport avec ce qu'elle venait de dire et n'avait eut droit qu'a une Angela abasourdie. Finalement elle avait fini par faire des recherches et avait compris que l'expression familière voulait juste dire que deux personnes se comprenaient et parlaient de la même chose. Elle n'avait pas eut de véritable réponse et ne comprenait toujours pas comment Kate arrivait a le faire.

Kate la fit reculer de plus en plus vers la douche, tout en utilisant des phrases "sous entendue". Brennan ne voulant pas etre sur de manquer quoi que ce soit lui demanda franchement.


Tu parles de relations sexuelles c'est ça?


Ce a quoi elle enchaina avec la dernière question qu'elle venait de lui poser.


Non parce que je lui ai dit une demie heure et je ne pense pas que j'aurais le temps... A moins qu'on ailles plutôt vite mais je sais que tu préfères prendre ton temps.

Elle ne voulait pas que Booth l'attente et lui pose a nouveaux une question dont elle ne saurait répondre, ce a quoi elle demanda sans transitions l'expression que lui avait dit Booth tout a l'heure :


Au fait qu'est ce que ça veux dire "faire des galipette dans un lit?"


Elle le voyait au sens premier du terme, donc autrement dit faire des galipettes dans le sens faire de la gym ou quelques chose comme ça, mais Booth l'avait dit sur un ton qui sous entendait quelque chose. Sauf que Brennan préférait ne pas trop s'étendre sur autre chose que le cas qu'elle avait et avait fini par couper court a la conversation. Elle lui aurait demandé en venait sur les lieux, mais étant donné que kate devant sans doute la connaitre autant le savoir plus vite, comme ça elle aurait plus rapidement compris pourquoi Booth avait fait ce petit rire par la suite.





 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 16 Jan - 21:50

Kate continuait de faire reculer sa compagne, jusqu’à ce que cette dernière butte contre la paroi extérieure de la cabine de douche. Bloquant Brennan pour que celle-ci ne s’enfuit pas devant la situation, Kate se mit à rire. La dernière question de sa compagne l’avait fait rire.

Libérant en partie Tempérance de l’étreinte qu’elle lui infligeait, dégageant un de ses bras, Kate vint porter sa main au visage de son amante, et d’un geste lent, s’empara d’une mèche de cheveux de l’anthropologue pour la replacer en arrière, derrière son oreille…Lui souriant, Kate amorça un début de réponse :


- « Faire des galipettes dans un lit » ?...Laisse moi deviner, c’est ton partenaire qui t’as placé cette phrase au téléphone ?

Etant donné la tête que faisait Tempérance en cet instant, Kate n’eut pas besoin d’attendre de réponse, ça coulait de source. Tempérance avait souvent parlé de son partenaire, expliquant à Kate à quel point cette collaboration lui tenait à cœur. Elle lui avait raconter la manière dont elle s’était sentie obligé de travailler avec lui dans les débuts, et la façon dont elle avait finit par apprécier ce partenariat… Kate avait l’impression d’entendre se propre histoire avec Castle, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle comprenait parfaitement ce qui liait Booth à Brennan. Elle n’en éprouvait aucune jalousie, bien au contraire, et se sentait rassurer parce qu’elle savait que Brennan aurait de ce fait tout à fait compris ce qui alliait Kate à Castle….

Brennan avait insisté sur les bienfaits de l’amitié et de la fidélité que lui apportait Booth, avouant à demi-mots que grâce à lui, elle se sentait légèrement plus humaines, et moins inculte concernant les relations humaines ordinaire….Kate de son côté s’était facilement imaginé ce qu’aurait été Tempérance Brennan, si Seeley Booth n’avait pas existé, c’est donc pour cela que Beckett était silencieusement redevable de cet agent du FBI qui travaillait auprès de l’anthropologue. Et c’est en évoquant Seeley que Brennan avait su raconter à Kate, que grâce à lui, elle apprenait souvent de nouvelles expressions, dont elle ne comprenait pas toujours le sens, mais qui avait le don de la faire sourire quand elle comprenait finalement les sous-entendus.

Alors que Tempérance attendait une réponse sur la signification réelle de l’expression utilisée par Booth, Kate reprit la parole:


- Bon euh…tu te souviens de ce qu’on a fait hier soir ?!...Tu sais : Après qu’on se soit enfiler ce demi kilo de glace menthe chocolat ?...on s’est rendu dans la chambre et…bah, on fait « des galipettes dans le lit »…On appelle ça plus communément « Partie de Jambes en l’air », ou « prendre son pied »…ou encore «grimper au rideau » ! mais, je ne vais pas trop t’embrouiller l’esprit avec toutes ces expressions, une c’est déjà pas mal !

Kate se mit à conclure sa réponse par un baiser furtif sur les lèvres de sa compagne, et regarda derrière cette dernière : Elle venait de se rendre compte qu’elle avait son objectif, la cabine de douche, il fallait maintenant l’ouvrir…Seule problème : il fallait rompre le contact entre elles deux, et ça, Kate n’était pas encore prête à le faire. La main qui ne tenait plus Brennan, vint alors attraper la poignet de la cabine de douche, et fit coulisser la porte de la douche…

Se faisant, Beckett voulu revenir sur les premiers propos de Brennan, à propos de cette histoire de « relation sexuelle » :


- Pour en revenir à ….à ma proposition de rapport sexuel matinal – parce que oui je parlais bien de rapport sexuel – il est peut-être possible d’allier rapidité, et qualité, non ?!

La porte était maintenant complètement coulissé, passant sous la paroi sur laquelle Brennan était encore adossée, et Kate fit un signe de la tête, levant le menton, pour faire comprendre à Tempérance qu’elle devait regarder derrière elle pour avoir une solution à leur problème. Mais au cas ou Brennan ne comprit pas tout de suite… :

- Tu avais l’intention de prendre ta douche là non ? interrogea Kate, avant d’embrasser une nouvelle fois sa compagne avec un demi-sourire .




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 16 Jan - 22:01

En la voyant rire, Temperance compris qu'il y avait bien quelque chose sous cette expression qu'elle n'avait pas saisit. son partenaire aussi avait rit et aprioris lorsqu'elle aurait compris, elle aussi sans doute trouverais ça drole.

Alors que Kate lui expliqua ce que signifiait réellement ce mot, elle en ajouta de nouveaux et Temperance mis quelque temps avant de tout assimiler. TOUTES ses expressions avaient donc rapport au sexe?
Ok, elle retiens "grimper au rideau", afin de le dire a son partenaire tout a l'heure. Elle voyait déjà son air ahurie, sachant qu'elle n'était pas forte dans les expression populaire. Elle ne comprenait pas en quoi le rideau venait s'ajouter dans une relation sexuelle ni moins le sens de prendre un pieds... Avoir les jambes en l'air a la limite ça pouvait passer mais le reste n'avait dans le sens premier tu terme vraiment rien a voir avec l'image d'une relation sexuelle.

D'ailleurs, ses expressions ne la faisait pas rire comme eux, mais elle ne devait pas saisir correctement le sens tout de ça. Elle se contenta de prendre un air sérieux, en hochant la tête.


Ok, je vois.


C'était quoi déjà l'expression? Grimper dans les rideaux? Il fallait vraiment qu'elle la retienne afin de surprendre Booth.

Elle était tellement concentré sur sa discussion qu'elle se laissait totalement faire par sa compagne. Elle fut ravie cependant de voir qu'elle avait compris habilement que Kate parlait de relations sexuelles. En même temps, pourquoi les gens parlait toujours avec des sous entendu sans dire les choses clairement? autant dire directement "j'ai envie de relations sexuelle" plutôt que "tu sais ce que je veux la?". Techniquement elle ne pouvait pas lire dans les pensée, c'était impossible. Mais elle comprenait peut a peut la gestuelle et la, il fallait dire que c'était plus explicite, mais autant le dire clairement!

Suite a sa dernière question, Temperance se mit a sourire.


Oui, j'allais prendre ma douche. Mais techniquement si je fais deux choses en même temps, soit, avoir des rapport sexuels avec toi et me doucher on aura plus de temps. Puisqu’au final je serais déjà douchée, il me restera plus qu'a m'habiller. Donc techniquement, on aura pas besoin de se dépêcher pour le faire.


Heureusement qu'il en fallait plus pour décourager kate, parce qu'elle serait bien capable de lui faire un exposé sur la gestion de temps la tout de suite.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 17:24

Upoune? geek




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 20:11

Kate écoutait Temperance et, les yeux grand ouvert, la fixa en souriant. Bien mieux réveillée que précédemment, Beckette commençait à devenir un peu plus maître de ses expressions. et Son visage ne disait long sur l'amusement que lui procurait les remarques de sa compagne.

Alors qu'elle la laissait arguementer sur le fait qu'il n'y avait plus besoin de se presser, Kate tendit le bras derrière Brenna, la poussant légèrement dans son geste, et s'empara du robinet d'eau qui actionnait la douche. Le jet d'eau se fit entendre, et Kate préféra attendre un instant avant de fare rentrer sa compagne dans la douche, s'assurant d'aobrd que l'eau soit assez chaude...

En attendant, elle relâcha le robinet et vint reposer sa main sur la joue de Brennan tout en lui répondant :


- Techniquement...Techniquement....dis-donc, tout est une question de technique avec toi ?

Elle lui avait dit cela sous le ton de la taquinerie. Elle connaissait Brennan, en 4 mois de relation avec l'anthropologue, Beckett avait finit par comprendre le phénomène et à se familiariser à son monde. D'ailleurs, même si au premier abord, le côté trop stricte de Brennan aurait pu en dissuader certains, pour Kate, c'était un réelle rafraichissement. C'était nouveau pour elle, inhabiltuel, et même hors du commun....et ça n'avait définitviement rien à voir avec l'hypothétique relation amoureuse qu'on aurait voulu lui prétendre avec un ecrivain au comportement d'un gamin de 12ans.....
Tout était différent avec Brennan, et c'est ce qui amusait Beckett. Elle ne lassait pas de l'entendre dire "Je ne vois pas ce que ça veut dire..." ou bien "Anthropologiquement parlant", ou encore "Techniquement, Logiquement, Scientifiquement"....Bien que ces mots manquait cruellement de sentiments - ou de ressentiments comme l'auraitsans doute souligné Brennan - Beckett ne s'en formalisait pas, bien au contraire. Là ou d'autres faisaient usage de mots amoureux, trop souvent, et sans les penser, Brennan elle préférait le sens direct des choses, et préférait parler de raisons que de sentiments.

Mais ca ne l'empêchait pas d'etre affectueuse pour autant ! Elle ne refusait aucun geste tendre, en donnait parfois plus qu'elle n'en recevait, et ce sans que Beckett n'ait a le lui demander...Tout lui venait naturellement...ou logiciquement....ou....


* Brennan, sors de ce corps *

- Tu veux de la technique ?...Je vais t'en donner de la technique. Techniquement, et surtout maintenant, je veux qu'on fasse l'amour dans cet cabine, avant que tu ne partes bosser. Parce que Techniquement, c'est ce que ferait n'importe quel couple qui se respecte. Et techniquement, si on se démerde bien, on pourra même prendre un café ensemble avant que tu n'y ailles ! ....alors elle est pas belle ma technique ??!

et avant même que Temperance ne réagisse, Kate la poussa gentiment sous le jet d'eau, l'embrassant de la cou, et en prenant soin de l'emporter avec elle pour ne pas qu'elle glisse ou trébuche en faisant ces quelques pas en arrière.




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 20:20

Tempérance ne pu s’empêcher de la reprendre.

Selon les statistiques, non. Tout les couples ne font pas l'amour avant de partir travailler. Mais...

Elle savait très bien ce que Kate allait lui répondre et s'empressa de le rajouter avant qu'elle ne le fasse.


Je sais que "nous ne sommes pas tout les couples".


Elle l'avait presque cité mot pour mots, Kate ne cessait de lui répéter que ses statistique ne les prenait jamais en compte. Il était vrai que si on calculait elles étaient complètement hors statistique pour la plupart des choses. Elle marqua une courte pause avant d'enchainer, suite a sa dernière phrase.

Et ce n'est pas une technique mais plutôt un logique... La technique est la façon de le faire alors que tu viens d’énoncer une suite de choses qui appartient plus a de la logique.

A présent que toutes les choses étaient en ordre, du moins pour Brennan, elle souriait.


Mais je suis en accord avec ta logique...


Ce a quoi Brennan se permis le premier geste tendre de la journée, après que Kate lui ai embrassé le cou, Temperance captura ses lèvres pour le premier baisé du matin.


Bonjour au fait.


Parce qu'avec tout ça elles ne s'étaient même pas dit bonjour! Et connaissant Kate, elle serait bien capable de le lui reprocher, la au moins elle avait tout fait dans les normes et ne risquait plus d'avoir une quelconque problème sur une mauvaise humeur du matin. Elle savait de façon anthropologique, que le salut matinal était dans certaines tribu Maori un hommage a chacun et que oublier de saluer ne serais ce qu'une personne, serais significatif d'un rejet voir d'un mépris pendant toute une journée. Celons les traditions si la personne revenait le saluer le lendemain matin il serait tout pardonné. Mais on était loin des tribut Maori, et cette tradition n'avait un sens que parce qu'il faisait partit d'un rituel bien spécifique.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 20:36

Kate n'en revenait pas ! Décidément, Temperance n'était pas du genre à en rester là question arguments...le problème, c'est que Kate non plus. C'est peut-etre d'ailleurs pour ça qu'elles arrivaient à s'entendre. On aurait pu penser que le fait d'avoir continuellement envie d'avoir raison, elles auraient pu finir par s'étriper. Mais non, elles cherchaient juste à se défier l'une et l'autre, sans animosité, juste pour le plaisir d'avoir le dernier mot. Le plus souvent, Kate finissait par laisser tomber; non pas qu'elle n'était pas patiente ou se lassait de leur jeu, mais disons que si il y avait une chose sur laquelle Beckett ne pouvait rivaliser, c'était l'intelligence et la culture de Brennan. Cette femme, aussi sexy soit-elle, s'avérait être un véritable bouillon de culture (bien qu'elle détestequ'on emploit cette expression), et peu de gens pouvait avoir la prétention de l'égaler. Beckett finissait donc par laisser Brennan remporter le défi, pour éviter de se ridiculiser en arguments inutile et peu satisfaisant.

Alors qu'elle étaient finalement toute deux entrées dans la cabine, et que Brennan avait apporté sa participation à l'envie matinale de Kate (mdr), Cette dernière aggripa la poignet de la cabine de douche pour refermer derrière elle, tout en se laissant embrasser avec volupté par Temperance. et c'est avec un sourire qu'elle la gratifia à son tour d'un salut :


- Bonjour Dr Brennan....

(instant poetique du jour) L'eau ruisselait sur l'etincellant visage de l'anthropologue, la clarté de l'eau allant de pair avec le bleu de ses jolis yeux. Beckett la fixa un instant, heureuse de la beauté de l'image qui se présentait devant ses yeux. Seulement, bien qu'emplie d'amour au départ, le regard de Beckett envers sa compagne se transformait très vite en un air de défi.

- Tu disais quoi à l'instant ? que je ne parlais que de logique et pas de technique c'est bien ça ? Bah désolé, mais je suis pas d'accord avec toi.

Elle ponctua sa phrase par un autre baiser furtif déposer sur les lèvres de Brennan et enchaîna, en prenant un ton des plus sérieux, bien que moqueur en réalité :

- Le fait de faire l'amour, n'est-il pas un acte amoureux ? et qui dit "acte", dit forcément "performance technique". De même quand que je dis que "si on se démerde bien, on aura le temps de prendre un café"....si je fais preuve d'une performance technique indéniable, je nous laisserait le temps nécessaire et suffisant pour prendre un café. et "prendre un café" est un nouvel acte, donc une nouvelle performance technique............Je continue de t'embêter ou on passe à autre chose ?!

Bien qu'elle avait posé cette denière question, Kate se doutait bien qu'en temps normal, Tempérance ferait tout pour démontrer qu'un nouvel argument pèserait à nouveau en sa faveur. Seulement voilà, Beckett accordait ses gestes à sa dernière paroles, enlaçant sa compagne avant de lui caresser lentement le dos, tout en lui mordillant légèrement l'epaule...laissant par la même l'eau lui couler au dessus de la tête et venir la tremper à son tour




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 20:45

Elle avait fini par être prise a son propre jeux. Ok, elle voulait avoir le dernier mot et elle avait en partie tord, mais Kate n'avait pas tout a fait raison de son coté. Ne voulant pas palabrer longtemps sur tout ça, Brennan enchaina.

En tout cas si on continue de parler on aura le temps de rien faire du tout!


Ce qui la, était tout a fait vrai. Cependant, Tempérance avait fini par lui glisser au dernier moment, avant de l'embrasser a nouveaux :


Mais je persiste a dire que tu donnais une suite logique donc, c'est peut être de la technique dans le fond, mais c'est de la logique quand même.


Si on prenait la phrase dans un certains sens on aurait pu croire qu'elle lui donnait en partie raison, mais Brennan ne le formulait pas tout a fait ainsi, ne voulant pas avouer qu'elle avait en partie tord.

De toute façon même Booth et Angela en pâtissait. Brennan ne voulait jamais avoir en partie tord ou en partie raison. Elle voulait avoir raison tout court, et souvent Booth riait de la voir se faire "prendre au piège"(quoi qu'il n'y ai aucun véritable piège a ce moment la) et de finir sa discussion en changeant de sujet.

Brennan qui ne voulait pas qu'elle argumente a nouveaux, elle se mit donc a l'embrasser puis entoura ses bras autour de son cou. Elle savait très bien que Kate serait bien capable d'argumenter a nouveaux, ce a quoi, jouant de ses atouts elle tenta de lui faire oublier de parler.(^^)




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 20:56

Piégée par la pression des lèvres de sa compagne sur les siennes, Kate se mit à rire, bouche fermée, et enlaçait un peu plus Temperance. Elle s'amusait en fait du comportement de l'anthroplogue qui cherchait une diversion pour éviter d'aller plus loins dans l'argumentation. Beckett l'avait bien comprit, de même qu'elle avait très bien comprit le sous-entendu précédent : même si ele ne l'avait pas avoué directement, Temperance donnait en partie raison à Kate, chose que le Dr Brennan ne faisait pas souvent. C'en était de ce fait d'autant plus gratifiant.

A contre-coeur, Kate lâcha les lèvres de Temperance, pour reprendre son souffle et reprit possesion de son cou, posant une main derrière la nuque de Brennan. Faisant pression sur son emprise, Kate força Temperance à se rapprocher encore plus, tandis que son autre main descendait dans le creux des reins de l'anthropologue. De temps à autre, de l'eau venait s'interposer entre la bouche du lieutenant et la peau de Temperance, poussant Beckett à avaler un peu de cette eau chaude, entre deux baisers. Kate redrassa la tête, affrontant le regard de sa compagne, et se mordit la lèvre inférieur en la contemplant amoureusement.


- Quelque chose me dit que tu vas me manquer durant toute cette journée....et j'aime pas cette sensation.

Son regard c'était fait légèrement plus grave en énonçant ce fait, puis se mordit l'intérieur de la joue, comprenant qu'elle venait d'avouer une sorte de dépendance amoureuse qu'elle aurait du garder pour elle....Mais voulant donné l'impression de détachement, ou pour hanger de sujet, Elle reprit un air plus détendue, et interrogea Brennan :

- On dîne ensemble ce soir ou...on se revoit que plus tard ?


La question pouvait paraître étonnante, étant donné qu'en tant que couple, elles aurat pu se voir autan qu'elle le désirait, et pourtant, elle était plus que justifiée : Kate et Temperance ne sortait ensembl que depuis 4 mois, et il était évident pour l'une comme pour l'autre, qu'il ne fallait pas se précipité....alors même si elles s'entendaient plutôt bien, elles avaient toujours leur appartement respectif, moyen pour elles deux d'avoir toujours un pied en dehors de la relation.
La veille, Kate avait passé la soirée chez Temperance, et c'est pour cela qu'aujourd'hui elle se réveillait dans on lit et dans ses bras....mais avec l'enquête de Temperance qui allait venir, plus le boulot de Kate, il fallait bien anticiper sur le fait qu'elles ne pourraient peu-etre pas se voir aussi facilement que la semaine précédente.




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Lun 23 Jan - 21:08

Temperance avait beau ne pas trop connaitre le "langage du corps" comme lui disait son coéquipier, il semblait que ça suffisait a Kate pour lui faire oublier d'argumenter plus. Et ce n'était pas pour lui déplaire, de toute façon elle commençait peut a peut a perdre le court de ses pensées, trop "envouté" par ce que faisait Kate.

Souvent, elle avait encore du mal a ne plus se sentir elle même. D'habitude elle arrivait toujours a prendre le contrôle lorsqu'elle avait une relation sexuelle, mais la, ce n'était pas la même chose. Souvent ca lui faisait peur enfin lorsqu'elle y repensait après. Sur le moment elle semblait avoir son esprit et son corps divisé. Comme si son esprit n'était pas en accord avec son corps. Elle avait eut beaucoup de mal au début mais au fur et a mesure de leur relation, elle avait finit par trouver ça plaisant, même si c'était toujours aussi déroutant. Elle mis quelques minutes avant de lui répondre, n'étant pas tout a fait elle même pour pouvoir parler.

Elle avait vaguement entendu la première phrase, et suite a sa question Brennan se mit a réfléchir rapidement.


Tout dépendra de mon cas, s'il il faut que je trouve rapidement des preuves sur les ossements ou si c'est moins urgent.


Bien sur, tout les cas était prioritaire pour elle et ils étaient tous aussi urgent. Il serait fort possible que Kate lui téléphone dans la soirée pour savoir ce qu'il en était. Tempérance ne voulant jamais trop s'avancer sur sa soirée alors qu'elle venait de recevoir un cas.
C'était le deuxième cas e 4 mois, lors du premier elle avait complètement oublié de lui téléphoner pour lui dire qu'elle serait finalement prise. L'information avait été mal prise, et Brennan n'avait pas trop compris pourquoi. Après tout, Kate aussi était très professionnelle lorsqu'il s'agissait d'un cas.


Je ne voudrais pas m'avancer et prévoir un diner avec toi ce soir si je fini tard... Tu n'aura qu'a m'appeler vers 18 ou 19h je serais plus a même de te dire si je serais libre pour la soirée ou pas.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 19 Fév - 18:42

- Mmmhhh....

Voilà le seul mot, ou plutôt son qui sortit de la bouche de Kate suite à la réponse de Brennan. Dans ce genre de moment, on ne pouvait d'ailleurs dire si il s'agissait d'indifférence, ou de déception quand Beckett agissait ainsi.

** Toujours garder un pied en dehors de la situation...jusqu'ici ça t'a toujours convenu ! **

Elle embrassa ensuite sa compagne, et reprit ses caresses dans le dos, mais se dit que si elle n'apportait pas de réponse supplémentaire, Brennan aurait sans doute voulu comprendre son comportement, et pour elle c'était pas le moment. Alors faisant mine de rien, et surtout comprenant que Brennan ne veuille pas s'avancer, Kate lui répondit :

- Ok je t'appelerais...enfin j'essaierai d'y penser.

Puis reprenant les choses là ou elle les avait laissé, Kate abandonna le bas du dos de sa partenaire pour venir lui froler les hanches, et laisser glisser une main le long de la cuisse de Brennan. Sa bouche qui avait quitté les lèvres de Brennan quelques secondes plus tôt, vint se posé sur le menton de l'anthropologue, avant de longer sa machoire, qu'elle embrassait...puis sa joue, sa tempe, son front, son nez, avant de revenir sur les lèvre de a compagne qu'elle attrapa sans aucune hésitation, pour un baiser approfondie... La main de Kate qui parcourait sa cuisse, commença à se déplacer, pour venir froler l'intérieur de sa jambe, et remonter en douceur. Forçant légèrement le passage avec sa main, jusqu'à l'entrejambe de sa partenaire, Kate n'interrompit pas le baiser, cherchant même à aller plus loin dans son exploration : Beckett passa gentiment sa langue sur la lèvre supérieure de Brennan, lui demandant le passage...

Alors que Brennan commençait à répondre aux avances simultanées de Beckett, Un téléphone dans la pièce d'à côté, se mit à sonner.

Se rappelant fortement que le téléphone de Brennan qui s'était manifester plus tôt, était sous vibreur, Kate comprit qu'il s'agissait de son téléphone qui se mettait à sonner. A contre-coeur, elle coupa court au baiser, et retira sa main de là ou elle se trouvait (lol on va laisser deviner ou, hein ^^) et rétorqua :


- Ah, c'est le mien cette fois-ci !

Elle laissa alors Temperance dans la cabine de douche, non sans lui avoir adressé un dernier rapide baiser; Elle enfila une serviette à la vitesse de l'éclair, et regagna la chambre à la recherche de son portable.

Une fois dans la chambre, Kate se mit à chercher partout, se baissant au quatre coin de la pièce à la recherche de son téléphone qui l'appelait en vain...


- Mais ou est-ce que j'ai foutu mon téléphone...Temperance ???!!! Tu sais ou il est ?!

Elle avait haussé le ton de manière à ce que Brenna, de la douche, puisse l'entendre. Plus le téléphone sonnait, plus Kate se sentait paniquée. Elle détestait faire attendre les gens au téléphone et imaginait déjà les raisons pour laquelle on l'appelait. Ca n'annonçait rien de bon...Le Téléphone s'arrêta, quelques instant, laissant le temps à Kate pour se maudir intérieurement, puis se remit à sonner ; comme si le téléphone avait envie de donner une deuxième chance à son propriétaire. Kate reprit alors ses recherches, et c'est en se baissant pour regarder sous le lit, que Beckett tomba nez à nez avec son jean, dans lequel devait se trouver son portable. Elle tendit alors le bras sous le lit, pour récupérer son pantalon, et avec des gestes rapides, mais pas très assurés, s'empara de son téléphone. L'adrénaline était légèrement monté durant ses recherches, et c'est donc essouflée qu'elle répondit :

- Beckett ?! ....Oui, oui désolée, je...impossible de remettre la main sur mon téléphone Capitaine.....Oui...Je vous écoute...Ah....Très bien...non non c'est obn je suis opérationnelle. J'arrive tout de suite. Merci Capitaine...

Kate raccrocha, non sans avoir soupirer et lever les yeux au ciel...Décidément, elle avait un peu de mal avec sa supérieur. Le courant ne passait pas du tout !




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 19 Fév - 20:35

Temperance hocha la tête suite a ses dires, après tout il était logique qu'elle puisse oublié si elle aussi avait des choses a faire au boulot. Elle était loin de se douter qu'en réalité Kate ne voulait pas trop s'impliquer.

Suite a leur petite conversation elles continuèrent ce qu'elles avaient déja bien commencer. Temperance s’appuyait de plus en plus contre la paroi froide, qui contrastait avec la chaleur qu'elle avait en ce moment même. Elle avait besoin de ce support, ses jambes avaient du mal a la tenir, c'était un peut comme l'autre fois dans la cuisine... Elle ne comprenait pas bien comment elle pouvait avoir cette faiblesse dans les jambes a ce moment précis. Elle avait fini par se renseigner sur le sujet, allant de site en site sur internet. Elle avait donc conclu que c'était du a un effort trop important. Mais pourtant ce n'était pas la première fois qu'elle avait une relation sexuelle, peut être que ça dépendait de la façon dont l'autre si prenait?

Perdant peut a peut le cours de ses pensée rationnelle, Temperance se laissait complètement faire, fermant les yeux, profitant de l'instant. Elle en oubliait même l'heure qui tournait, et sa demie heure accordée qui touchait a sa fin.

Elle était si "détachée" de tout ce qui l'entourait, excepter Kate qui lui faisait découvrir une nouvelle fois des choses merveilleuse, qu'elle n'entendit pas le téléphone de sa compagne sonner. Elle compris qu'il se passait quelque chose lorsqu'elle s'entit un immense vide s'emparer d'elle sans y comprendre de sens. En ouvrant ses yeux, se rétablissant petit a petit, elle vit qu'elle était seule dans la douche. Elle entendait vaguement Kate parler au téléphone, d'ailleurs ne l'avait elle pas appeler?

Encore trop absorbée par ce qu'elle venait de vivre, Temperance resta quelque minute le dos collé sur la paroi, et l'eau coulant sur sa peau. Elle se dépêcha de prendre sa douche, aprioris Kate devait aussi avoir un cas si elle recevait un appel a cette heure ci. Elles n'avaient plus de temps pour elle, et Temperance bien qu'agacée par le fait qu'elles aient été coupé en plein milieux de l'acte sexuel, décida de ne rien dire et se contenta de terminer de prendre sa douche en vitesse puis de s'habiller.

De toute façon elle avait des sensations qu'elle ne contrôlait pas, elle n’avait jusqu'alors jamais eut de "frustration sexuelle" et il fallait qu'elle en comprenne mieux le sens avant d'en parler clairement.
Jamais elle ne parlait de choses qu'elle ne comprenait pas sans avoir une explication concrète et claire. Sans doute en parlerait elle le soir si elle avait du temps pour chercher ou pour demander de l'aide a sa meilleure amie. Enfilant son jean's, elle regarda l'heure sur son téléphone, la demie heure était presque écoulé et elle avait pris en compte le temps de trajet. Si elle re calculait le tout, elle serait en retard.

Après avoir mis sa chemise a la va vite, elle retourna dans la chambre les cheveux encore trempé, mouillant légèrement son haut rouge.

Tu as un cas aussi?


Elle s'attachait les cheveux a l'aide d'une pince, tant pis il sècherait sur le trajet. Elle se mit a penser que, si Kate avait un cas et qu'elle aussi la soirée serait sasn doute reportée a plus tard. Ce qui fit naitre en elle de nouvelles sensation inconnue, qu'elle tenta de compartimenter (avec brio) pour avoir l'air tout a fait normale devant Kate. Elle n'attendit pas vraiment sa réponse, était presque sur de ce qu'elle dirait, et enchaina.

Donc ce soir je pense qu'on ne pourra pas se voir...




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 19 Fév - 21:17

Pendant que Brennan continuait de prendre sa douche, Beckett avait commençé une veritable chasse au trésor dans la chambre à coucher. Ses fringues étaient éparpillé un peu partout, mélanger à celle de Temperance, et à chaque bout de tissu que Beckett réussissait à trouver, elle se demandait comment diable le vêtement avait pu se retrouver à cet endroit.

Entre le jean sous le lit, le t-shirt pendu au dessus de l'armoire, les sous-vêtement ça et là dans la pièce, sur les rebord de fauteuil, commode...sur la lampe de chevet ???!

Au fur et à mesure qu'elle faisait le tri entre ses affaires et celle de Tempérance, Kate rammassait les siennes en les tenant fermement devant elle en boule, se battant pour les garder bien en mains tout en faisant en sorte que sa serviette de bain ne tombe pas...elle l'avait mal accroché et la sentait s'en aller. quand elle eut enfin rammasser toute ses affaires, Temperance sortit de la salle de bain, cheveux trempés, et parfaitement habillé. En somme, prête à partir.

En la voyant ainsi prête, Kate ne put s'empêcher de la regarder avec une légèrement déception inscrite sur son visage : Elle se souvint alors qu'elle l'avait laissé en plan dans la douche, et que Temperance n'avait pas pu attendre...Son cas passant en priorité, tout comme le sien d'ailleurs. C'en était déprimant. Alors que Brennan vint lui demander si elle aussi avait été appelé pour un meurtre, Kate hocha légèrement la tête en signe d'affirmation. Elle regarda ensuite autour d'elle, et se dit que vu l'heure il allait falloir qu'elle finisse elle aussi sa douche. Elle allait amorcer sa route en direction de la salle de bain, quand elle se stoppa net en entendant la dernière remarque de Brennan


Donc ce soir je pense qu'on ne pourra pas se voir...


Alors c'était ça, "recevoir un coup de poignard dans le coeur ?"...c'était aussi violent que ça ? Pourtant, entre les différents coup que Beckett avait la possibilité de recevoir quand elle arrêtait des suspects, ou même des balles qu'elle avait pu se prendre durant sa carrière de flics, cette douleur là...elle ne la connaissait pas ! Et c'était la pire jamais ressenti.


Il fallait pourtant répondre, et ne pas rester immobile comme ça, sans réagir...il fallait trouver une parade pour ne pas que Temperance remarque son trouble. Kate pensait que si leur couple marchait aussi bien, c'était justement parce que ni l'une ni l'autre n'empiétait sur la vie professionnelle de l'autre....chacun respectait leur temps de travail, ne s'en plaignait pas...et c'était parfait ! Alors pourquoi changé tout ça ? Kate n'avait pas à se plaindre du fait qu'elle se voyait pas assez quand elles bossaient...alors elle feinta encore une fois, cachant sa déception et répondit sur le ton le plus netre qu'il soit :


- Je...euh...oui apparemment, c'est compromis !...Bah, je t'apelle ? sait-on jamais....




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Dim 19 Fév - 21:26

Suite a ses paroles Kate avait l'air étrange. Brennan n'aurait pas sur dire ce qu'elle avait, et vu qu'elle ne semblait pas en parler ça ne devait pas être important. Brennan hésita a venir l'embrasser, vu qu'elle se sentait toujours autant étrange apres qu'elles aient été coupé en plein acte sexuelle. Lorsqu'elle s'était retrouvé seule, elle avait eut comme un sentiment de vide ou quelque chose du même genre, et la c'était tout l'inverse elle avait presque envie de terminer ce qu'elle venaient de commencer. Brennan opta pour partir tout de suite, ne voulant pas se mettre plus en retard qu'elle l'était déjà.

Ok, bon je file sinon je risque d'etre encore plus en retard, tu claquera la porte derrière toi.


Elle fit une courte pause avant d'enchainer avec un petit sourire.


Bonne journée!


Elle quitta la pièce et le manque qu'elle avait ressentit dans la salle de bain ressurgit a nouveaux. Il fallait vraiment qu'elle parle a Angela. Elle attrapa son manteau dans le hall d'entrée et sortit enfin de son appartement.

Kate avait l'habitude, ce n'était pas la première fois qu'elle la laissait seule a son appart, elle se demandait si, apres 5 mois c'était assez pour lui donner les clefs. Apres tout, Booth les avaient bien depuis longtemps, et c'était tout a fait normal qu'elle ait une paire étant donné qu'elle était en couple.

Elle arriva bien sur, 15 minutes apres l’heure dites et Booth s'en inquiéta aussitôt.


Il vous est arrivé quelque chose?
Non.

Puis, se souvenant de l'expression elle se mit a sourire, oui elle avait prévu de le lui dire seulement elle ne s'attendait pas a etre coupé en pleins milieux de leur ébats. Tant pis, elle avait envie de voir son air surpris.


J'ai juste grimer dans les rideau avec Kate.


Elle s'était figée afin de mieux voir sa réaction, Booth semblait ne pas comprendre, il n'avait pas réagit et fronçait des sourcils.

Vous avez quoi?
C'est bien ce qu'on dit quand on a une relation sexuelle avec quelqu'un non? On grimpe dans les rideaux?

Elle ne semblait plus trop sure de son coup, elle qui pensait que ça fonctionnerait. Bien evidemment Booth était très pudique sur le sujet, et vu la tête qu'il faisait...


Ok, recentrons nous sur notre victime vous voulez bien?
Vous ne m'avez pas répondu! Quand on a une relation sexu...
J'AI COMPRIS, pas besoin de le crier aussi fort et de le dire deux fois!
Je ne cris pas Booth, je vous pose juste une question...
Elle soupira, C'est vrai que vous n'aimez pas parler de sex...
OKAY!
il se mit a parler plus doucement J'ai saisit... Alors pour votre information c'est "grimper aux rideaux" et pas "dans les rideaux".

Brennan se mit a chuchoter comme Booth.


Ah... Aux rideaux... d'accord.
Pourquoi vous chuchotez?
demanda Camille qui arrivait.
Je ne sais pas... dit Brennan en haussant les épaules
BON!Trancha Booth en parlant normalement, si on en revenait au cas?

Le cas était tout aussi étrange que le reste, une sorte de mise en scene ou les squelettes représentaient une sorte de figure encore non identifié. Brennan s’accroupir a coté des ossements.


Male, caucasien... D'apres les os je dirais qu'il a entre 30 et 40 ans...
Nous avons une deuxième victime docteur Brennan
dit Camille en l’emmenant vers un autre endroit. Elle est un peut plus charnue mais son crane est dépourvu de chair... On aimerait savoir si le crane pourrait correspondre aux os de celui ci.


Brennan, munie de ses gants, avait le crane en main, elle regarda les dents immédiatement.


Les dent de sagesses ne sont pas encore tout a fait sorties, ce crane n’appartient pas au os de la première victime.


Elle regarda alors le corps plus charnu, a vu d'oeil ça semblait etre aussi un homme jeune mais il y avait trop de chaire pour faire une analyse concrète.

Il faudrait nettoyé les os pour que je puisse mieux analyser le corps... Je ne peux rien faire pour le moment. Il faut juste tout emmener a l'institut.
Vous avez entendus les mecs? On emballe le tout et on y va!
dit Booth a ses collègues.

Brennan et toute l’équipe se retrouvèrent donc a l'institut. Apres une journée bien chargée, Brennan decida d'aller voir Angela afin de lui poser des questions sur ses doutes.


T : Angela, j'ai quelque questions a te poser.
A : Non, j'ai pas encore tout vérifier... Vous aller venir toutes les 5 minutes?
T : De quoi tu parles?
A : Et toi, de quoi tu me parles?
T : Ben de kate.
A : Hein?
T : Je voudrais te parler de Kate tu sais celle qui...
A : Oui, oui je vois qui est Kate ma chérie. Pourquoi tu veux me parler d'elle il y a quelque chose qui va pas.
T : Plusieurs choses en fait... Ce matin alors qu'on avait une relation sexuelle, on a été coupé par son portable qui sonnait. Elle est partie et je sais pas, j'arrive pas vraiment a décrire tout a fait ce que j'ai ressentit mais j'ai eut l'impression qu'il me manquait quelque chose, que je n'étais pas tout a fait satisfaite... Je ne sais pas trop comment t'expliquer ça.
A : Coupé en plein milieux! Ah ouais... Ma chérie ça, ça s'appelle la frustration et le manque.
T : Le manque? Mais... Je ne manque de rien pourtant.
A : Sur le moment si, tu t'es arrête avant d'aller jusqu'au bout, et tu a été frustré par ça.
T : Je n'arrive pas a comprendre.
A : Bon, imaginons que tu es un cadavre devant toi.
T : Un cadavre?! Quel est le rapport entre...
A : AUCUN! Maintenant imagine juste, ce cadavre devant toit tout frais qui n'attends juste que ton analyse pour avoir quelques infos a donner. sauf que, u de tes collègue te le pique et tu te retrouve avec plus de cadavre a analysé.
T : Je ne vois pas pourquoi un confrère moins compétent que moi me prendrais mon travail...


Angela soupira.


A : Bon... Dit moi juste, quand tu es avec Kate qu'est ce que tu ressent exactement?
T : Qu'est ce que je ressent? Comment ça?
A : Ma chérie! faut m'aider un peut aussi je peux pas tout faire toute seule!
T : Je ne comprends RIEN Angela! Soit plus claire!
A : Tu crois que je fait quoi depuis le début?
T : Tu me parles de cadavres alors que je te parle de Kate!
A : C'était une question rhétorique ma chérie, tu n'avais pas besoin de répondre. Donc! Lorsque tu es avec kate tu es heureuse, malheureuse, agacée, ou bien?
T : Hum... je pense que je suis bien, et heureuse.
A : Alors c'est tout simple, lorsque tu n'es pas avec Kate tu es malheureuse.
T : Lorsque je ne suis pas avec Kate je suis au travail, et comme j'aime mon travail je suis heureuse aussi.
A : Et si tu oublie le travail.
T : Pourquoi j’oubliais le travail puisque je suis la justement pour travailler?!
A : Pense juste au fait que tu ne soit pas avec Kate, la tu ressent quoi...
T : Je ressent la même chose que lorsque j'ai du partir de la maison... Et que je l'ai quittée ce matin.
A : Voila!! On y est?
T : On est ou?
A : Brennan, cesse de me couper! Donc, ce que tu as ressentit c'est un manque, tu sais ce que c'est qu'un manque ma chérie?
T : Oui, c'est une absence de quelque chose qui peut devenir gênante en fonction du besoin qu'on en a.
A : Voila! Donc, tu as besoin d'etre prêt de Kate, c'est une réaction normale ma chérie tout les couple ressente ça.
T : Et toi tu ressent ça même avec Hodgins qui est a tes coté pour travaillé.
A : Oui, même si Hodgins n'est pas loin.
T : C'est complètement illogique! Il n'est pas loin tu n'as pas besoin de manquer de sa présence.
A : C'est plus compliqué que ça, mais le but est que tu ai compris ce que c'est que le manque, pourquoi Kate te manque tant lorsqu'elle part loin de toi.
T : Mais au début elle était dans la pièce a coté.
A : Bon, comprends juste que la elle n'est pas a tes cotés et que donc, elle te manque.
T : D'accord.

Elle marqua une courte pause avant d'enchainer.

T : Et au bout de combien de temps on doit donné la clef de son appartement a la personne qui coment on dit déja ? Partir avec quelqu'un?
A : Sortir, sortir avec quelqu'un ma chérie...
T : Sortir oui, a partir de combien de temps alors?
A : Tout dépends de beaucoup de choses, vous en avez parlés?
T : Heu... pas vraiment, tu crois que si je lui donne comme ça elle ne va pas etre contente?
A : Je crois que si tu lui donnes elle sera ravie.
T : Ah? je devrais lui donner alors?
Oui.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 20:45

Kate avait laissé Temperance partir, non sans ressentir un énorme boule au ventre. Ce sentiment, elle le connaissait plus ou moins…mais pas à cette échelle là ! Temperance venait à peine de quitter l’appartement, que déjà, Kate avait envie de rouvrir cette fichue porte d’entrée et d’aller lui courir après….Seul problème : cette indépendance qu’elles s’étaient promise silencieusement de garder, l’une et l’autre.
Kate avait donc repris son chemin dans la salle de bain, et entra dans la douche pour se préparer. Durant ce laps de temps, elle n’avait cesser de repenser à ce qu’il se passait entre elles. Au tout début de leur relation, ni l’autre ni l’autre n’auraient été capable de parier sur une possible relation, même amicale, entre elles deux. Même si dans le fond, elles se ressemblaient et avaient beaucoup de points commun, dans la forme, rien n’aurait pu présager de leur entente.
Trop réservées, trop professionnelles, trop investies dans un passé pour pouvoir parlé d’avenir, trop de souffrance, trop d’appréhension envers les relations humaines. Kate avait passé sa vie, depuis la mort de sa mère, à se construire un mur autour d’elle, afin d’éviter que les gens ne s’attachent à elle et qu’inversement, elle ne s’attache aux gens….Temperance se sentait elle dépassé par le monde qui l’entourait, ne trouvant pas réellement sa place dans les relations humaines, somme toutes banales, parce qu’elle était incapable d’exprimer ses sentiments, et ceux pour les mêmes raisons que Beckett.
Il était donc clair, que si on s’attardait sur le fait que l’une comme l’autre, se cachaient derrière leurs maudites barrière respectives -et leurs travails, qu’elles affectionnaient plus que leurs vies privées - leurs chances de vivre une relation amoureuse, passionnelle et passionnée, étaient réduite à « pas grand-chose ». Ajouté à ça une difficulté évidente pour exprimer leur ressentis….Autant dire que ce n’était pas gagné d’avance.
Et Pourtant elles s’étaient laissé une chance, sans trop savoir comment, sans trop pouvoir expliquer pourquoi elles se sentaient si proches l’une de l’autre. Elles avaient bravés les interdits, s’étaient moqué des « qu’en dira-t’on » et avaient tenter l’aventure, sans se soucier de là ou tout ça les mènerait. Et elles s’en étaient plus que bien tiré ! Elles vivaient au jour le jour, profitaient du mieux qu’elles pouvaient des moments qu’elles passaient ensemble. Aucune promesse d’avenir, aucune concessions, aucun regret !

Mais aujourd’hui, ça ne suffisait plus ! Kate n’épourvait plus aucune satisfaction à ce genre de relation. Elle qui avait toujours aimé garder un pied en dehors de la relation, voilà qu’ajourd’hui, elle voulait carrément mettre les deux pieds dans le plat. Le problème, c’est qu’il était dur de savoir si c’était le cas pour Temperance. Cette dernière, au vu de ce qu’il se passait en ce moment, semblait toujours autant ravie de la tournure que prenait leur relation…alors fallait-il en parler ? fallait-il que Kate ait une discusssion avec Temperance pour lui dire qu’elle voulait plus ?! Et si jamais ça tournait mal ? …Elle risquait gros, Beckett le savait ; elle risquait l’arrêt définitif de leur relation si Brennan n’entendait pas de la même oreille que la lieutenant.

C’est sur cette réflexion que Kate quitta l’appartement, en claquant la porte, comme le lui avait conseillé Tempérance. Il fallait qu’elle parle de tout ça à quelqu’un…il fallait qu’elle vide son sac avant de s’emporter dans son raisonnement et d’atteindre un point de non retour dans la relation amoureuse qu’elle entretenait avec l’anthropologue.

Elle arriva sur les lieux du crime 30minutes après l’appel qu’elle avait reçu. Lanie était déjà présente sur les lieux et s’occupait des derniers prélèvement. Sur la route, Kate avait appelé Castle pour que celui-ci vienne la rejoindre, et étant donné l’heure matinale, elle ne l’attendait pas sur les lieux du crime, imaginant déjà l’ecrivain se pointer au poste de police une heure plus tard, un café à la main…
Alors qu’elle s’approcha du cadavre Kate engagea la conversation avec Lanie :


- Bonjour Lanie ! Alors, qu’est-ce qu’on a ?

- Au premier abord, une femme entre 30 et 35ans, marque de strangulation autour du cou….Il ne s’agit pas de raquette qui a mal tourné : Son portefeuille était encore sur elle…il reste de l’argent, mais ses papiers d’identité ont disparu. Soit on cherche à brouiller les piste, soit cette femme n’était pas vraiment en règle, ce qui expliquerait le manque d’identité.

- Je vois…autre chose ? Aucune autre marque sur le corps ?

- Si, au niveau d’un des poignets, étant le type de marque laissée et les non lacération, je dirais que cette femme a été menotté à ce poignet, mais pas ici….cette ruelle est dépourvu d’objet ou elle aurait pu être attaché.

- Tu penses qu’on l’a enlevé et séquestrer quelque part avant d’etre déposer ici ?

- Ces vêtements sont secs…et pourtant comme tu peux le constater, on a un début de matinée plutôt humide. Donc oui, je pense qu’elle ne se trouvait pas là depuis très longtemps….

- D’après toi, elle est mort depuis combien de temps ?

- D’après la rigidité cadavérique et les marques déjà bien bleuté de son corps, je dirais entre 22 et 23h hier soir !


Kate qui s’était accroupie pour constater tous les faits démontré par Lanie, se redressa, et observa un peu les lieux. Aucun marque de sang, aucune empreinte visible à l’œil nu…mise à part peut-etre la trace de pneus un peu plus loin…Kate demanda à ce qu’on se charge de traiter au plus vite cette empreinte de pneus afin d’en obtenir la marque et le type de véhicule. Puis après un ptit détour dans le quartier pour interrogé deux trois personnes, commerçants,concierge d’immeuble, elle quitta la scène de crime. Elle recroisa Lanie avant de partir, et cette dernière questionna Beckett :

- Dis-moi, ca va ? t’as l’air préoccupé ?

- Oui, euh…oui ca va …c’est juste que…


Se rendant facilement compte que c’était ni l’endroit ni le moment pour en parler, Kate préféra remettre la conversation à plus tard. Alors d’une voix douce et peu assurée, elle répondit à son amie :

- Est-ce qu’on peut en parler un peu plus tard ?! Je …je passe te voir au labo dans la journée ? Ok ?

- Comme tu veux…mais tu ne me laisse pas dans le flou Kate, ok ?! Je vois bien qu’il se passe un truc, donc si tu ne viens pas, comptes sur moi pour te botter le train au poste…et devant tes collègues !!! C’est clair ?!


Kate se mit à rire en voyant l’air déterminé de son amie, et hocha la tête, pour faire signe à Lanie qu’elle avait bien compris le message. Elle regagna alors sa voiture, direction le commissariat pour en savoir plus sur le meurtre de cette femme non identifiée.
Le temps passaient à une allure folle pour quiconque travaillait sur une affaire de meurtre en ce moment…mais bizarrement, pour Kate, c’était tout le contraire : Elle trouvait le temps long, et soupirait fortement à chque fois qu’elle n’obtenait pas satisfaction dans l’enquête en cours. Ne supportant de devoir attendre que le temps joue en sa faveur, Kate s’accorda alors une pause. Son 5ème café de la journée entre les mains, Kate touillait ce dernier, les yeux dans le vague, dans la salle de repos. Castle entra à ce moment-là…


- Un dollar pour vos pensées, Lieutenant Beckett !
Kate sortit alors de sa bulle et fixa Castle, avant de rouler des yeux et lui répondre :
- Pas assez cher payer Castle…

- C’est l’enquête en cours qui vous préoccupe ?

- Disons que je n’aime pas perdre mon temps…et quand je vois la façon dont on ne cesse de tourner en rond, ça m’agace.

- Je comprends, mais ça ne devrait pas vous étonnée, ce n’est pas la première fois….Je sais ce qu’il vous faudrait ! Une de mes théories bien ficelées.

- Non merci Castle, j’ai eu mon quota de « complots », « de missions sous couvertures », de « mafia »,et de « CIA » pour la semaine !

- Oh…mais apparemment vous n’avez pas eu assez de café. Vous en êtes à votre 5ème, il fallait me le dire que vous étiez beaucoup plus exigente maintenant, j’aurais prévu une double ration tous les matins !


Kate se mit à sourire, et arrêta une bonne fois pour toute de tourner sa cuillère dans sa tasse…Castle enchaîna :
- C’est peut-être d’ailleurs le café, qui est à l’origine de votre frustration…
Kate ne se rendit alors pas compte de ce qu’elle allait dire, et enchaîna :
- Non, ce n’est pas le café ! C’est la bonne douche froide que je me suis prise ce matin !

- Je vous demande pardon ?

- Quoi ?

Kate réalisa sa bévue et tenta de garder un air détendue et neutre :
- Vous avez des problèmes d’eau chez vous ?!

- Non…enfin…oui ! Enfin…Disons que je ne suis pas chez moi en ce moment ! Et que j’aurais peut-être du y être finalement.


Castle ne comprit pas trop ou voulait en venir sa partenaire, mais n’insista pas, voyant bien que le sujet semblait perturbée le lieutenant Beckett. Cette dernière profita d’un petit moment de silence pour couper cours à la conversation. Elle abandonna alors son café sur la table haute de la salle de repos et ajouta :

- Je…Je vais voir Lanie, pour savoir si elle a du nouveau…Pas la peine de me suivre, j’en aurais pas pour longtemps.
Elle quitta alors la pièce et se rendit au laboratoire de Lanie pour discuter. Elle en avait bien besoin. A peine eut-elle passé les portes métaliques de la salle aseptisée, que Beckett amorça sa phrase, qui allait sans doute très vite mettre Lanie au courant de la situation :

- J’ai un problème sentimentale et je dois le résoudre !

Lanie leva les yeux de son cadavre pour constaté l’air grave de son amie. Elle lâcha alors ses ustensiles et s’interessa aux problème existentiel de Kate :
- Ouh là…à en voir ta tête, ca semble assez compliqué. Qu’est-ce qu’il se passe ?

- Tu te souviens de Temperance Brennan ?

- Oh que oui je me souviens d’elle….je me souviens aussi de ce que tu m’as dit à propos de vos relations…Il y a un problème entre elle et toi ?

- Je sais que …Enfin quand on en a parlé toi et moi, tu t’esp osé pas mal de question sur ce qu’il m’était arrivé. Et je t’avoue que moi aussi…mais, contrairement à ce que tu en as pensé, j’ai jamais été aussi sûre de moi !

- Je sais….Effectivement, je me suis demandé ce qu’il ne tournait pas rond dans ta tête. Te savoir avec une femme m’a toujours surprise, mais…je te vois au quotidien, et j’ai réalisé qu’elle et toi, enfin…tu semble plus épanouie qu’avant !

- C’est le cas !

- Alors qu’est-ce qui a changé ?!

- Bah…je sais pas ! En fait, je crois que cette relation ne me convient plus.

- Attend je te suis pas là, tu viens de me dire que tu étais épanouie, mais ensuite tu me dit que tu veux arrêter ?

- Non ! Je ne veux pas arrêter ! Je veux juste….


Kate sembla chercher ses mots, se torturant l’esprit, et grimaçant légèrement, avant d’ajouter :
- PLUS ! Je veux « plus » !

Lanie la regardait avec des yeux rond, cherchant à comprendre ou elle voulait en venir, et d’un mouvement de tête l’incita à continuer, ce que Beckett fit :

- Le côté, relation à demi-mesure, on se voit quand on peut, notre boulot d’abord, notre petite vie à deux ensuite ! Ca ne la fait plus du tout !! …..(Kate soupira de désespoir et continua) Quand j’ai vu comment elle se comportait, quand j’ai vu à quel point son boulot comptait, je me suis dit « génial, elle au moins elle te comprend, elle aime son job, elle le laisserait jamais passé en second plan »…Aujourd’hui, j’ai envie de mettre un peu nos jobs au second plan justement. Je dis pas que je veux arrêter de bosser, et que je veux qu’elle arrête aussi, je dis juste que de temps en temps, on accepte elle comme moi de laisser du moue, et d’avoir un peu plus de temps pour nous.

- Je vois…tu lui en as parlé ?

- Non ! Ce matin, elle a reçu un appel à 5h moins 5…un cas ! Elle avait une demi-heure, pas plus pas moins pour s’y rendre. Je venais de me réveiller, j’avais envie d’un réveil…plus…plus câlin, et donc j’étais prête à m’accorder une incartade avec elle, mais je sais pas, même si la situation était à la plaisanterie, j’ai eu l’impression que j’étais à côté de la plaque…On en était à se demander comme on allait pouvoir faire pour tout entreprendre pour qu’elle arrive pile poil 30 minutes plus tard à l’endroit où son cadavre se trouvait ! Alors forcément, quand mon téléphone à sonner, je l’ai laissé en plan, sous la douche, et …j’ai répondu à mon appel, sans m’excuser d’avoir commencé une chose et de ne pas l’avoir finie….

Lanie tentait de comprendre ce que Kate cherchait à lui dire à demi-mot, et afin de s’assurer d’avoir tout assimiler, tenta un résumé plus direct :

- En gros t’es en train de me dire que t’as voulu faire l’amour avec elle ce matin, mais que tu t’es cassé en plein milieu, parce que tu savais que elle, c’est ce qu’elle ferait 30min plus tard…c’est à dire, partir ?!

- OUI !!! C’est ça !

- Tu sais que c’est pas très réglo de faire ça ? et qu’elle a le droit de t’en vouloir ?!

- Oui je sais ! Seulement voilà, elle m’a pas donné l’impression de m’en vouloir. Limite, je l’ai trouvé indifférente….Alors je sais que elle et les relations humaines, ca fait 2 ! Mais quand même !!! Je me rends compte que ni elle ni moi, ne sommes capable de dire ce qu’on ressent….tout ça parce que jusqu’ici, la relation sans lendemain, sans promesse, et sans sentiments, nous convenait parfaitement !

- Or aujourd’hui, toi ça te convient plus. T’as des sentiments pour elle, tu ne supportes pas l’idée de vivre à mi-temps avec Brennan, et donc tu agis avec autant d’impunité à son égard, parce que tu te dis que c’est ce qu’elle veut…et tant pis si pour ça, ca te suffit plus.

- Oui..et non ! Parce que je veux plus ocntinuer comme ça…mais…

- Mais t’as peur que si tu lui dit ce que tu ressens, elle prenne la mouche ?! C’est ca ?

- Oui, c’est exactement ça….Je me sens bien avec elle, heureuse, et complète. J’ai pas besoin de cacher mon plaisir de travailler, j’ai pas besoin de jouer un rôle, je peux tout lui dire, jusqu’à mon problème avec la mort de ma mère… je veux pas perdre tout ça.

- Alors tu dois lui en parlé ! Vas-y au petit à petit… tu n’as qu’à commencer par lui parlé de ce matin, et de lui dire que tu n’apprécies pas le fait de jouer avec un chrono quand tu dois partager un instant intime avec elle…et si tu la sens prête à t’écouter, tu vas plus loin dans tes explications…

- Et si ca passe pas ?

- Eh bien il faudra revoir ta façon de vivre avec elle…soit tu accepte que les choses en reste là, et tu lui dit au revoir, parce que tu sais que vous ne serez jamais sur la même longueur d’onde….

- Non, ca pas possible…(en interrompant Lanie)

- SOIT (insistant sur le fait qu’elle n’avait pas fini sa phrase) …soit tu te fais à cette idée que tu devras, TOUJOURS, garder un pied en dehors de la relation, en te contentant du peu que tu as, à défaut de ne rien avoir du tout !


Kate resta sur cette dernière phrase, se demandant si elle était prète à accepter de genre de concession….vivre à moitié. Jusqu’ici, elle l’avait toujours fait, et se rendait compte qu’elle n’avait donc jamais été véritablement amoureuse de quelqu’un….car sinon, elle n’aurait jamais supporté cette façon de vivre. Et par la même, Kate se rendait aussi compte – malheureusement ou heureusement pour elle – Qu’elle était amoureuse de Tempérance….




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 20:50

Suite a la conversation avec Angela, Temperance se retrouva dans son bureau. Elle avait fait le maximum d'analyse pour la journée et Booth était partit sur le terrain seul. C'était plutôt rare, mais Brennan avait prétexter terminer ses analyses alors qu'en réalité elle avait juste du mal a se concentrer.
Suite a ce qu'il s'était passé le matin elle avait eut plus de mal a "compartimenté" comme elle le faisait habituellement, et cela avait nuit considérablement a son travail. Ne voulant pas nuire a Booth, elle avait préféré le laisser partir seul, et retourner aux ossements. Seulement au bout d'une petite heure, elle avait fini par oublier légèrement son problème et s'était concentré tout a fait sur son cas. Du coup, elle avait trouvé tout ce qui était analysable ou presque et se retrouvait avec plus rien a faire. Elle avait donc été chercher Angela, et maintenant elle se était face a son téléphone.

Ce matin Kate avait dit qu'elle appellerait. Non, elle avait dit que peut etre elle l’appellerait, donc si a 20h passé son téléphone n'avait pas sonné, ça prouvait qu'elle était occupée. Temperance était en train de penser a sa discussion avec Angela, cette dernière lui avait recommandé de le faire de vive voix. Elle ne pouvait donc pas lui annoncer ça par téléphone.

Elle pris son portable, pensant qu'il serait plus facile de la joindre que sur son fixe et composa son numéro. Bizarrement, apres ses conversations avec Angela, Brennan finissait toujours a penser a plusieurs choses dont elle n'aurait pas penser elle même. Pourquoi fallait il que les relation entre les gens sont si compliquée? Pourquoi ne pas se contenté de tout dire et de mettre a plat?
Temperance l'aurait bien fait si elle n'avait pas vu que Kate se sentait pas forcément a l'aise. Elle taisait certaines choses qu'elle pensait futile mais qui peut etre ne l'étaient pas pour Kate?
Si elle lui avait dit ce matin ce qu'elle avait ressentit que se serait il passé?

Rah! Angela!!! Pourquoi fallait elle qu'elle lui mette toute sortes d'idées bizarre dans la tête! La prochaine fois, même si elle n'arrivait pas a décrire ce qu'elle ressentait, elle le dirait directement a Kate ça lui éviterait de penser a des choses qui n'avait pas lieux d'etre, et qui n'était pas intéressante sans une personne avec qui les partager.

Car, apres tout pourquoi se poser toutes ses questions si la personne concernée n'était pas la pour les écouter?




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 20:59

Kate était devant son bureau, un tas de dossier devant se yeux, dont elle se fichait éperdument. Son 6ème café (ou 5eme étant donné celui qu'elle avait laissé dans la salle de repos) à ses côtés, elle avait une nouvelle fois ce regard dans le vague, complètement prise dans ces pensées. Castle était parti, Alexis et lui devant avoir une conversation d'adulte qu'il avait dit n'être pas sûre de pouvoir avoir. Kate l'avait saluer, lui souhaitant une bonne soirée, simulant un sourire, et avait repris le fil de ses pensées.

De temps à autres, elle regard son téléphone, bien installé dans le coin de son bureau...Et dire que fut un temps elle aurait tellement aimé que celui-ci tombe en panne et arrête de sonner pour lui annoncer une mauvaise nouvelle sur une enquête...aujourd'hui, elle ne demandait qu'une chose, c'est de s'en servir, ou de l'entendre sonné. D'ailleurs, en y repensant, Elle aurait du l'utiliser !!

Elle avait dit à Temperance qu'elle l'appelerait dans la soirée pour s'entretenir avec elle, afin de savoir si elle se voyait le soir-même ou pas...mais elle ne l'avait toujours pas fait. Quelque chose la bloquait: Elle savait qu'elle devait lui parler de ce qui n'allait pas, mais l'idée de le faire par téléphone, c'était tout bonnement impossible. Il fallait qu'elle se voit ! Seulemet voilà, Kate avait peur que Tempérance lui dise qu'elle avait trop de boulot et qu'elle se reverrait plus tard dans la semaine...alors, l'appréhension au ventre, Kate retardait le moment de l'appel.

Elle ne cessait de souffler, de s'étirer sur sa chasie, de se prendre le visage entre ses mains, ses collègues la voyant et se disant que c'était sans doute ses dossiers qui lui prenait la tête...si ils savaient !! Si il savaient que pour la première fois de sa vie, Kate ne vivait pas que pour son boulot, et que la chose qui la perturbait aujourd'hui avait un nom..."Temperance" !

Cette pensée la fit rire..."Tempérance"...sa petite amie avait comme prénom, Tempérance ! Quelque chose de complètement contradictoire avec ce qu'elle vivait en ce moment: "temperance" ne signifiait-il pas, dans le sens second du terme, modération des désirs, des plaisirs ?! Même si jusqu'ici, Kate modérait effectivement ses désirs envers sa compagne, aujourd'hui, elle n'était plus capable de faire preuve de tempérance....

Alors qu'elle afficha un léger sourire à cette pensée, son téléphone portable se mit à sonner. Ce simple écho la fit sursauté de son siège, et d'une allure mal assurée, Kate souleva tous les dossiers avec hâte, cherchant son télphone partout. Quand l'objet de son désir roisa son regard, Kate eut l'impression de louper un battement de coeur en voyant la photo de son interlocuteur s'afficher et le nom de Temperance prendre la place centrale de son écran de téléphone.

Kate s'empara alors son son cellulaire, et souffla pour se donner bonne contenance (et surtout pour reprendre un souffle régulier qu'elle avait durant quelques secondes perdu). Quand enfin elle appuya sur la touché décrocher. Kate amena son téléphone à son oreille, et sans hésiter, ni même saluer son interlocutrice, elle répondit
:

- Tu connais l'expression "les grands esprits se recontrent" ?

Si Kate posait cette question, c'était pour souligner le fait que Temperance l'appelait au moment même ou Kate s'était décidé à le faire




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 21:02

Alors que Temperance finissait par croire qu'elle tomberait sur sa messagerie, Kate se mit a lui parler sans même la saluer.

Je ne vois pas ce que ça veux dire...


Quel grand esprits? Pourquoi grand? Grand signifiait la taille au sens premier du terme? Temperance savait que suite a ce qu'elle avait dit, Kate risquait de tout lui expliquer mieux en détail afin qu'elle comprenne.

Elle avait toujours utilisé ce terme afin que chacun puisse lui expliquer avec ses mots une meilleure définition. De toute façon, TOUTES, et sans exceptions, expression populaire n'arrivait jamais a etre comprise par tempérance. Quand bien même elle avait réussit a en saisit le sens, elle n'arrivait jamais a les placer au bon moment, ou bien elle les écorchaient toujours rendant l'effet tout de suite moins intéressant.


(dsl c'est court)




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 21:07

Kate ne se passerait définitviement pas de cette phrase, si typiquement "Brennan". En riant légèrement, mais sans moquerie, juste parce qu'elle aimait l'entendre dire ça, Kate se permit juste de lui répondre :

- Ca veut dire...ca veut dire que tu appelle au moment ou j'allais t'appeler. Quand deux personnes font le même chose ou pensent la même chose en même temps, on dit que les grands esprits se rencontrent.

Alors qu'elle se sentait soudain épier, Kate leva le regard pour constater qu'Esposito et Ryan la regardait avec insistance, et qu'ils semblait vouloir écouter la conversation. Les gratifiant d'un regard qui en disait long, Esposito et Ryan comprit que Kate leur demandait de s'occuper de leur affaire, et firent donc comme si de rien n'était.
Kate de son côté, s'accouda à son bureau et posait son front dans la paume de sa main -donnant l'impression que sa tête avait besoin d'etre maintenant pour ne pas tomber - comme pour se cacher légèrement du monde qui l'entourait et feignant un minimum d'intimité entre elle et son téléphone. D'une voix plus chuchotée, Kate reprit le fil de sa conversation téléphonique :


- Comment c'était ta journée ? Est-ce que...est-ce que t'es surpassé de travail ou...ou est-ce qu'on pourra se voir ?

Kate se demandait si elle devait en dire plus que ça. Réellement, elle en avait envie, elle avait envie de lui dire qu'elle voulait la voir, peu importe si Tempérance avait du boulot ou non...mais elle avait peur de l'effrayer ou de passer pour une gamine capricieuse. Elle réfreina donc son envie, se coupant dans son élan et attendit avec la plus grande patience du monde, que Temperance lui réponde, et si possible, qu'elle lui réponde par la positive...




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 799
Reputation : 315
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : Washington DC
Anthopologue

Qui est tu?
Relations: Kate, Richard, Angela, Camille, Jack, Seeley
Metier/Etudes: Anthropologue
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT]) Jeu 23 Fév - 21:13

Tempérance comprenait un peut mieux l'expression même si elle la trouvait complètement illogique. Pourquoi dire que des esprits, choses immatériel, impalpables se "rencontraient"? Ils ne pouvaient pas se rencontrer au sens premier du terme...
Oui mais voila, il y avait souvent un sens caché dans les expressions populaire que Tempérance détestait au plus haut point. Prenant le premier sens que l'on donnait a un mot il lui était plus difficile de comprendre la phrase.

Ah ok...


Elle n'allait pas argumenter sur le sujet étant donné qu'elle avait autre chose de plus important a dire. D'ailleurs, sa dernière question ressemblait a son expression "les gros esprit qui se rencontre", mais elle préféra ne pas la reprendre et parler directement du sujet qui l’intéressait. Comme elle se l'était dit tout a l'heure, elle devait aller droit au but avec Kate, et ça passait par lui dire directement ce qu'elle ressentait. Malheureusement elle ne pouvait le faire par téléphone puis qu'Angela lui avait dit que ça pouvait etre mal pris, que le mieux était de le dire en face.


J'ai passé une très bonne journée, et j'ai même fini tout ce que j'avais a faire pour aujourd'hui. D'ailleurs je voulais te demander si tu étais libre ce soir ou si ton cas ne te permettait pas de nous voir.


Elle espérait que Kate répondre par la positive, sinon ça reculait encore le fait de lui parler en face. Et même si Tempérance avait une très bonne mémoire, elle préférait regler les choses au plus vite.




 I love you Family I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT])

Revenir en haut Aller en bas
 

Kate & Temp' : 5 mois plus tard. (GROS Délire Avertissement [HOT])

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» quelques (nombreux) mois plus tard...
» Un mois plus tard ~
» News du mois de Juin 2015
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overworld :: Flood :: » Créations :: » Délire des membres-

(c) Overworld RPG | Reproduction Interdite !