Partagez | 
 

 Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett] Sam 23 Fév - 21:00

My Life....Beautiful Mess

7 Septembre 96

Ai-je le droit de dire que j’ai envie de me tuer ?! Bon je sais, ça semble un peu extrême comme pensée, mais tu ne peux pas savoir comme j’ai mal au fond…Je sais que j’avais dit que tout irait bien, que j’emmerdais tous ces gens au lycée, que j’allais leur prouver à quel point je me fichais de leur avis et mieux encore, je m’en amuserais à leur dépend. Mais, y’a que sur ces feuilles que je peux me permettre de dire la vérité : Je ne m’en moque pas ! Je souffre de ces rumeurs à mon sujet. Ca fait à peine 3 jours que la rentrée à débuter, et j’en peux déjà plus. Cette idée de « jouer les rebelles », c’est une connerie. J’ai l’air de rien avec mes fringues amples et complètement délavés, ma mère me regarde avec un air…le genre d’air qui dit « y’a un truc qui tourne pas rond, je le sais, et j’ai bien l’intention de le savoir ! ». D’ailleurs, elle m’énerve quand elle me regarde comme ça. J’ai qu’une envie, c’est de filer dans ma chambre pour qu’elle n’ait pas la possibilité de me percer à jour. En même temps, j’vais quand même lui dire ce qu’il m’arrive ?! Si j’en parle, elle va d’abord me faire la leçon sur les relations homme/femme, ensuite elle va se demander ce qu’elle a mal fait pour que sa fille décide du jour au lendemain de sauter le pas avec son petit copain, sans en avoir parlé avec elle avant. Puis ensuite, elle va s’inquiéter, elle va vouloir me protéger, et en parler à mon père. Et LA !! Ce sera la fin de tout. Si mon père l’apprend, je suis foutue ! DEAD ! Et Ian aussi par la même occasion. Bon ça encore, ça ne me dérangerait pas ! Tout ce qui m’arrive c’est de sa faute !

Tu sais ce qui est le plus horrible dans tout ça ?! C’est que Shelby ne me parle plus…Depuis cette histoire et ces rumeurs, elle –ainsi que toutes les autres filles Vanessa, Barbara et Jill – ne daigne plus me parler. Elles m’évitent, pire elle me regarde avec mépris. Je pensais que les vacances leur aurait permis de comprendre que tout ça, c’était de la connerie, que cette histoire avec ian, c’était du bidon, que jamais je n’aurais trempé dans ce genre de magouille. Mais non !! Elles gobent tout ! Et elles font passer le message à tout le monde en plus !!

Ce matin, y’a un premier année qui fait ses premiers pas dans le lycée…il était à son casier en train de parler à son pote, et lui expliquait qu’un gars dans sa classe était redoublant et parlait de ce qu’il fallait faire ou ne pas faire dans le lycée, etc. Moi, j’étais en train d’ouvrir mon casier et d’y mettre mes affaires quand j’entends ce gars dire des trucs à mon sujet : sur le fait qu’il fallait faire gaffe, que j’étais une sorte de junkie allumeuse, que quand je me droguais pas ou tant que je ne revendais pas ma came, et bien je cherchais désespérément à trouver ma nouvelle proie masculine. Qu’en gros, je cherchais à me taper un mec comme on change de chemise et qu’il fallait faire attention à moi.
Le problème dans tout ça, c’est que ce gamin racontait tout ça a son pote, sans savoir à quoi ressemblait cette « Kate Beckett » . Il a très vite su mettre une tête à ce nom dès que j’ai fait claquer la porte de mon casier et que je l’ai regardé d’un air noir emplie d’envie de meurtre. Bon, histoire de ne pas perdre la face, j’ai quand même su lui répondre que je n’étais pas du genre à me taper des adolescents boutonneux et qu’il pouvait s’accrocher aux jupes de sa mère encore longtemps parce qu’aucune fille – ni même une allumeuse comme moi – n’aurait envie de le prendre dans ses filets. Mais une fois partie, j’avais juste envie de me trouver un trou et de m’y cacher pour pleurer.

J’ai l’impression de vivre dans un monde parallèle…Toute ma vie d’avant n’existe pas. Adieu les amies, adieu les journées entre filles au centre commercial…je peux même dire adieu au patinage, parce que sincèrement, j’ai plus envie de rien. Je sais que je déçois ma mère en arrêtant, mais certains du lycée sont dans mon club également, et je ne tiens pas à devoir également faire face à des rumeurs là-bas.
Bon j’te laisse, « Sauver par le gong » va bientôt commencer, et j’ai déjà loupé l’épisode d’hier à cause de l’heure de colle que je me suis prise. Heureusement qu’il y a une rediff.


Pour lire cet extrait avec la bonne écriture, veuillez télécharger la police d’écriture, ci-jointe.
Fichiers joints
Note this.zip
Pour lire l'extrait avec la police d'ecriture adéquate. Téléchargement le fichier
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(25 Ko) Téléchargé 2 fois




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett] Jeu 14 Mar - 20:50

Le Ying et le Yang


Ma mere m’a dit un jour que parfois, dans des instant horribles de notre vie, on pouvait toujours trouvé quelque chose de bon. Sur le coup, quand elle m’a raconté ça, c’était un après-midi d’été et la seule réflexion qui m’était venue à l’idée, c’était qu’elle était restée un peu trop longtemps au soleil !!!
Mais aujourd’hui, je crois que j’ai compris ce qu’elle voulait dire. Ça fait une semaine que les cours ont commencé ; au début je me plaignais du fait de ma réputation. Aujourd’hui je dois dire que d’être une rebelle reconnue, ça a du bon ! Autant être honnête, il y a une chose sur laquelle la rumeur dit vrai : je n’ai jamais eu la langue dans ma poche, et j’ai un franc parler qui n’appartient qu’à moi…C’est une surprise pour personne. Enfin mise à part certains professeurs, ou les nouveaux lycéens de première année. Et ce trait de caractère ne fait qu’accentuer l’’étiquette de rebelle que l’on me colle. Alors si je devais reprendre la devise de ma mère aujourd’hui ce serait que :

- Je vis des instants horribles parce que ma reputation me fait passer pour une folle furieuse à qui il ne faut pas se frotter. Je suis une sorte de pestiférée pour les filles que j’avais l’habitude de fréquenter, et les élèves de première année s’arrêtent de parler à mon passage. CA C’est mon YIN !

- MAIS j’y trouve quelque chose de bon ! Il y a une sorte de respect qui s’installe. Bon ce n’est pas vraiment un respect du style « admiratif »…non c’est plutôt le contraire : je fais peur ! Mais je force le respect. On n’ose rien dire en ma présence, on me laisse même la place au self (ce gamin m’a donné envie de rire quand il a vu que je voulais m’installer à ma table habituelle mais que celle-ci était prise. Il s’est dépêcher de récupérer son plateau, en a fait tomber sa compote, mais il m’a laissé la place !!). Et puis, je ne suis plus si seule que ça aujourd’hui. En cours de biologie avant-hier, j’ai remis à sa place Shelby et ses commentaires graveleux. Elle m’a défié, et elle toujours eu moins de répartie que moi. Résultat, à court d’argument, elle a été obligée de s’écraser. Puis le cours à commencer. J’enfilais à peine ma blouse quand Shanon et Bruce, au rang juste avant le mien, se sont retourné et m’ont félicité d’avoir remis Shelby à sa place. Mieux encore, ils sont venus me rejoindre à la pause alors que je squattais au pied d’un arbre, assise dans l’herbe à bouquiner. On a passé un p’tit moment ensemble, et je dois bien avouer que j’ai apprécié.

Si y’en a une qui n’a pas non plus la langue dans sa poche, c’est bien Shannon. C’est une folle furieuse, mais bon dieu elle m’a fait rire. Et ce Bruce, il a un petit côté…arf je sais pas ! Il est totalement différent de Shannon, il est un peu le mec « hors catégorie », qu’on ne peut pas mettre dans une case. Hippie ? Non. Gothique ? Non. Geek ? Peut-être un peu…Shannon, elle, c’est une gothique. Dans le style, mais de là à dire qu’elle pratique des rites sataniques, je ne pense pas !!! Non, elle aime choquée, attiré l’attention à sa manière, mais dans le fond, c’est juste une fille hyper cultivée, à fond dans la musique, qui a des paroles censée et un point de vue politique bien tranchée.

Enfin bref, tout ça pour dire que j’ai passé un bon moment avec eux. Au point d’en passer d’autres le lendemain, et le surlendemain. On n'est pas ensemble à tous les cours, mais je les croise de temps en temps dans les couloirs, et on bouffe ensemble le midi au self. Finalement, aujourd’hui, ce n’est plus « Kate la Junkie » que les autres regardent maintenant, mais le groupe d’anarchistes formé par Shanon Bruce et moi…. Le voilà, mon YANG !!!


Tout à l’heure, la sonnerie s’est mise à retentir annonçant la fin de la journée, et je me suis sentie complètement différente. J’ai décidé d’accepter ce nouveau moi que les gens ont formé, et auquel je me suis adaptée. Je me forge une personnalité, plus forte, moins emprunt à la naïveté, et je suis plutôt fière ! Je relève la tête. Et d’ailleurs, quand je le fait, je tombe souvent sur Shelby et ses copines quelques mètres devant moi, aux abords de leurs casiers. Je les observe et je me dis que finalement, elles m’ont rendu un fier service. Elle pense faire de moi le vilain petit canard du lycée, mais…quand on est de l’autre côté de la barrière, on en apprend de belle sur ces « majorettes ». Elle pense être à l’abri des réputations. Je sais pourtant aujourd’hui que chacun à sa réputation. TOUT LE MONDE en a UNE ! Bonne ou mauvaise, honteuse ou non…et c’est à chacun de savoir s’en faire un atout !
Moi, je pense être sur la bonne voie. Je crois même que je fais dévier la tendance à mon sujet maintenant. Je verrais plus tard jusqu’à quel point. La seule chose qui m’importe aujourd’hui, c’est de montrer qu’effectivement, il ne faut pas se frotter à Kate Beckett sans y avoir réfléchit à deux fois !!

Bon je dois y aller, je dois aller aider mon père faire le vide dans le garage. Surtout que ce n’est pas sans intérêt pour moi ! Je sais ce que je vais faire de l’argent gagné cet été en bossant : J’vais m’acheter une moto !!!





I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett] Lun 25 Mar - 17:25

Et une heure de colle…ENCORE !!!


Il y a parfois du bon à se retrouver en colle. Bon ok, l’idée de me lever tôt un samedi n’avait rien de super génial ; encore moins le fait de me faire griller par ma mère le matin alors que je pensais pouvoir partir sans réveiller personne et revenir l’air de rien. Mais après avoir eu le droit à un sermon et être obligée de remettre la suite de la discussion avec ma mère à plus tard, je me suis rendu au lycée et j’ai découvert avec étonnement que je n’étais pas la seule à avoir subi le supplice du réveil matinal un samedi !

Pourquoi je me suis pris cette colle ? Par ras-le-bol ! En fait cette semaine, j’ai eu l’impression qu’il y avait une sorte de cible de tir tatouée sur mon dos. Non mais vraiment, j’étais dans la ligne de mire de certaine, et j’ai fini par péter un câble…
Bonne ou mauvaise nouvelle : Shelby ne m’ignore plus !! Non elle me capte maintenant, mais pas pour bavasser entre copines…Je crois qu’elle a décidé de ne plus m’ignorer lorsque que Shawn Simons est venu me parler après le cours de biologie. J’ai rien demandé à personne moi ; en fait le prof avait décidé de former des groupes pour une expérience biologique que chacun devrait mener. Une sort d’exposé sur le thème de notre choix, tant que celui-ci ait un rapport avec la biologie. Et comme ma réputation du moment ne m’aide pas des masses, je pensais que j’allais devoir attendre que tout le monde forme leur groupe, afin de trouver le dernier élève non groupé et m’associer avec lui (ou elle) par dépit. Mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé ! Non. A la sortie du cours, Shawn est venu me voir et m’a demandé si je voulais former un groupe avec lui et un autre de ses potes. Sur le coup, je me suis demandé si c’était parce que lui, tout comme son pote Matt, avait des difficultés dans cette matière au point de vouloir s’associer avec un bon élève pour l’exposé, mais je me suis très vite rappelé que Matt était un féru de science et qu’il adorait les expériences, et par conséquent, ils n’avaient pas besoin de moi réellement.
J’ai failli refuser la proposition, mais d’une part, Shawn semblait insisté, et d’autre part, mon regard s’est posé sur Shelby pendant la conversation et j’ai pu constater qu’elle ne semblait pas très heureuse à l’idée que Shawn vienne me parler. Traite de moi de chieuse si tu veux, mais sa tête m’a donné envie d’accepter. Alors j’ai dit oui ! Je sais que je cours droit au-devant de problèmes, mais je n’en ai strictement plus rien à faire. Ce n’est pas parce qu’on me traite comme une pestiférée, que je dois agir de la sorte moi-même. Je ne me respecterais pas si je le faisais…

Et donc voilà comment Shelby a fini par sortir de son mutisme à mon égard ! Pour la petite info : A l’époque où on traînait ensemble, Shelby m’avait un jour laissé entendre que Shawn était le genre de gars avec qui elle adorerait sortir…Le problème, c’est que lui et les filles cheerleadeuses, c’est pas son truc. Elles ont beau être super mignonne etc, il refuse catégoriquement de participer à ce genre de « comité ». J’en sais pas plus à ce sujet, faudrait que je demande directement à Shawn pourquoi. Quoiqu’il en soit, Shelby n’a jamais pu tenter sa chance avec Shawn. Alors bon, OK j’étais au courant de son petit béguin pour lui ; OK en tant qu’amie j’aurais dû éviter tout rapprochement social ou physique quel qu’il soit avec Shawn… Oui mais voilà, je ne suis PLUS l’amie de Shelby, donc je l’emmerde ?! Pas vrai ?!
Et puis d’après ce que je sais, elle a dans le collimateur Austin Fordman, le quaterbake de l’équipe de foot du lycée, alors elle ne va pas faire un caca nerveux pour Shawn ? Et puis c’est qu’un exposé !!!

Bon toujours est-il que Shelby me fait la guerre, aidée par Mary-Ann et toute la clique, et qu’au bout d’un moment ça me tape sur le système. Alors dès qu’elle m’affronte dans les couloirs, je l’envoi chier, je passe mon temps à me défendre et à lui envoyer des piques, mais ça fini par me lasser…au point de péter un câble.
Sauf que ce câble en question, je ne l’ai pas péter sur Shelby, mais en plein cours !! Je n’ai pas d’accord avec ce que disait le prof d’Education Civique et je lui ai donné mon point de vue. Je me suis échauffée, aidée par Shannon et Bruce qui m’encourageait parce que ça les faisait rire et…j’ai écopé d’une heure de colle pour mon indiscipline et mon entêtement. Un truc dans le genre.

Je disais tout à l’heure que cette colle avait eu du bon malgré tout. Parce que je n’y étais pas seule…J’ai fait la connaissance d’une fille, que j’ai eu l’occasion de remarquer en cours de sport peu de temps avant et également en cours de Français : Nouvelle élève du lycée et euh, que dire de la première impression qu’elle m’a faite ?! Un mot : BIZARRE ! Complètement bizarre, mais en même temps assez drôle comme situation. Laisse-moi planter le tableau :

On entre dans la salle de permanence (comme on rentrerait dans le confessionnal en prison). On signe un papier de présence, et on s’installe à nos chaises, dans une grande salle vide. La pionne qui n’est pas plus enthousiasmée que nous à l’idée de s’être levée à 7h du mat un samedi, nous laisse carrément tomber !!! Donc nous voilà à deux dans cette pièce pendant un p’tit moment, sans vraiment avoir envie d’y être. J’aurais pu rester tranquille dans mon coin, à sortir de quoi bouquiner ou même à profiter de cette colle pour m’avancer sur mes devoirs, mais sérieusement, je n’avais pas envie d’utiliser mon samedi pour ça. Et puis, je ne sais pas, cette fille semblait ne pas vouloir jouer les élèves modèles non plus.
Son nom, Madison Queller. Fraichement arrivée à Stuyvesant après le déménagement de ses parents après mutation. Avec l’apparence digne d'une parfaite recrue pour le comité des cheerleadeuses (Blonde, visage angélique, élancée, plutôt bien foutue faut le dire, avec le look d’une accro au shopping) mais…en même temps, complètement hors de catégorie ! Je veux dire, elle aurait pu faire partie des nouvelles amies de Shelby, aisément, mais c’est comme-ci quelqu’un de plus puissant qu’elle avait dit « non non, pas si vite, ce serait trop facile, on va mettre un peu de challenge et t’enlevant certains atouts ». Bon, faut pas se méprendre dans ma manière de la décrire hein. Elle avait l’air super fun ! Mais alors que j’ai cherché, pendant qu’elle me parlait, à trouver ce qui –en elle- l’empêchait d’être l’amie de Shelby et sa bande, j’ai fini par comprendre…Comme tombée du ciel, elle venait de m’apporter elle-même la réponse à mon questionnement : C’est une gaffeuse. Une vraie !! 100% je-dis-ce-qu’il-faut-pas-dire.

On était tranquillement en train de discuter, elle me parlait de son déménagement du fait que c’était assez difficile pour elle de se faire à la distance qui l’éloignait de ses anciens amis etc…et soudain, voilà qu’elle tente de se la jouer détacher, et de me faire comprendre qu’elle sait quand même s’adapter à ce nouveau lycée, en me balançant des rumeurs et ragots, que je ne connaissais que trop ! Je veux dire, je les connais parce que j’étais là avant elle et aussi parce que, parmi les rumeurs qu’elle me balance, elle a réussie à parler de moi. La rumeur sur « Kate Beckett » alias la dealeuse de drogue, la junkie, la fausse-glaciale, la nymphomane, la tout-ce-qui-peut-lui-coller-à-la-peau, tant qu’il ne s’agit pas de compliment…Et là forcément, je commence à comprendre. Cette Madison, n’a absolument aucune idée de la personne qui se trouve en face d’elle. J’aurais dû le voir venir en plus, elle n’a eu de cesse de m’appeler Katherine ! Plus personne ne m’appelle Katherine. Sauf mes parents quand ils doivent jouer les intransigeants…

Alors bon, je n’allais pas la laissé parler et faire comme si je n’étais pas Kate Beckett. Ok, je suis pas tout ce qu’on dit, mais Kate Beckett ça reste mon nom, et comme elle parle de moi, autant que je lui dises qu’elle m’a en face d’elle. Et c’est pourquoi je dis que c’est une gaffeuse. Mais à mon avis c’est une gaffeuse-poisseuse…Elle avait une chance sur 1253 (le nombre d’élève du lycée) de tomber sur cette fameuse Kate, et il fallait qu’elle tombe dans le mille ?!
Bon ce qui m’a fait le plus rire finalement, c’est qu’elle s’est légèrement enfoncée en me sortant « C’est toi Kate ?! Oh bah ca alors, t’es super sympa pour une dealeuse associable !!! » J’ai pas pu m’empêcher de rire. J’ai même appris qu’elle connaissait Shanon et Bruce et qu’elle s’entendait bien avec eux.

Tout ça au final pour dire qu’il faut pas s’arrêter aux apparences et que, de la même manière que cette colle semblait être un véritable calvaire, Madison Queller aurait pu sembler être le genre de fille que je devais à tout prix éviter…Et pourtant, j’ai passé un bon moment, elle m’a fait rire, et, malgré ses gaffes et son apparence physique, elle m’a donné envie de la connaître un peu plus. On verra bien lundi, mais…y’a des chances pour que je me décide à aller lui parler et je ne sais pas, peut-être lui proposé de déjeuner ensemble afin qu’on discute un peu plus. J’espère juste que, maintenant qu’elle sait qui je suis, elle ne se dise pas qu’il vaut mieux m’éviter, Mais bon, quelque chose me dit qu’elle à pas l’air de se fier a ce que dit Shelby et Mary-Ann. Y’a qu’à voir comment elle leur a hurlé dessus en sport au cours dernier. D’ailleurs, j’ai bien l’impression que Lundi prochain risque d’être un petit peu tendu pour Madison….parce que si je sais bien une chose, c’est que Shelby et Mary-Ann ne lâche pas quelqu’un quand elles l’ont dans le collimateur alors…Peut-être que ma proposition de faire un peu plus connaissance avec Madison sera la bienvenue ?!


Bon j’y vais !! Parce que j’ai encore deux choses importante à faire : La première aller parler à ma mère pour lui dire qu’elle n’a pas à s’inquiéter, que cette colle était une simple punition pour avoir fait valoir mon droit à la liberté d’expression ; Deuxième chose : Aller chercher ma moto chez le concessionnaire, parce que – Ca y’est !! – j’en ai fait l’acquisition et je vais pouvoir aller la chercher cet aprèm.
Qui est-ce qui va pouvoir se rendre au lycée à moto Lundi ??!!!! It’s ME !! héhé





I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett]

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal d'un adolescente une peu tourmentée [Kate Beckett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overworld :: Archives :: » Le passé-

(c) Overworld RPG | Reproduction Interdite !