Partagez | 
 

 Dans une belle cage doré...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Dans une belle cage doré... Jeu 31 Jan - 20:36

Virginia était tranquillement installée derrière son bureau. Elle avait ouvert son cahier de Math mais son esprit était ailleurs. Très loin de l'exercice qu'elle devait faire. elle pensait a David. ce mec plutôt timide, le garçon qui était arrivé en cours d'année dans sa classe.
Gina n'avait que 18 ans, c'était sa dernière année au lycée et sa dernière année de liberté. Pourquoi? Parce que ses parents avait tracé son avenir après son diplôme. A vrai dire, ils avaient tracé a peut pret toute sa vie. Les amis qu'elle fréquentaient étaient tous des enfants de personnes importante. Elle devait aussi se lier d'amitié avec certains pour se faire un réseaux plus tard.

Le monde dans lequel elle vivait était peut être doré, mais il était pourrit de l’intérieur. Malheureusement, jusque la elle n'avait rien pu faire pour y échappé. Son éducation lui imposait un respect vis a vis de ses parents. Et il était difficile de surpasser l'autorité de sa mère. Gina ne voulait pas le conflit, elle voulait juste que ses parents soit fière d'elle... Et surtout, qu'ils l'aiment comme des parents.

Et puis, il était arrivé. David. Un garçon simple, pas du tout de son milieu. Elle l'avait aimé dès le premier regard. Elle n'avait pas compris que c'était de l'amour... Ceux dans les livres ne décrivaient pas assez ce qu'elle ressentait. Ou si peut. David était ici grâce a un bourse. L'école voulait aussi privilégier certains élèves de milieux défavorisé mais qui avaient le niveau. Et c'était grâce a tout ça qu'il avait atterrit dans sa classe. Il était devenu son voisin de cours de math. Et il fallait dire que depuis qu'il était a ses cotés, elle avait du mal a se concentrer. Pire, elle avait perdu un point de moyenne générale.

Comment arriver a se concentrer avec David a ses cotés? Impossible pour la brune de fixer ce profs de math chauve et bedonnant sans avoir l'envie soudaine de se tourner vers son voisin. Son magnifique voisin. Son voisin très, très charmant.
Gina rêvassait parce qu'il lui avait parlé aujourd'hui. Plusieurs fois même. Il lui avait demandé la page du livre, n'ayant pas bien compris ce que le prof avait dit. Elle avait répondu avec un grand sourire, mais s'était subitement intéressé a son cahier. Elle était stupide. Elle rougissait alors qu'il ne lui demandait qu'une petite chose sans importance. Elle avait passé le reste du coup a se traiter de fille stupide.

Et puis le soir, alors qu'elle rentrait chez elle a pied, renvoyant son chauffeur, il était venu marcher a ses cotés. Il faisait encore bon, en cette journée d'octobre. Son chauffeur avait l'habitude lorsqu'elle lui disait de rentrer chez eux et qu'elle ferait le chemin a pieds. Certaines fois, sa mère, lui disait que ce n'était pas ce que les gens de son rang faisait. Mais c'était le seul luxe qu'elle s'offrait. Et, sans doute, la seule chose qu'elle faisait a l'encontre de ses parents.


"Salut".

"Bonjour"


Il se mit a rire légèrement
. "Vous êtes tous comme ça?"

Elle se mit a froncer des sourcils et s’arrête dans sa marche.
"Comme quoi?"

"Ow!" tempéra t il "c'était pas méchant... Juste une constatation. Chez moi, on est plus relax. Du genre, on se fait la bise, on se dit "salut", on dit des gros mots aussi... Ce genre de trucs, tu vois". Il se mit a sourire suite a sa remarque.

"Non, je ne vois pas"
elle commençait a se vexer pour de bon.

"Okay, on est partit sur de mauvaises bases... Enchanté, moi je m'appelle David."
Il fait un grand sourire.

Elle reprit sa marche, ignorant la main qu'il lui tendait.


"Sérieusement?"

"Quoi?"
demanda t elle exaspérée en se tournant vers lui.

"Tu veux pas essayer au moins d'avoir l'air sympathique?".

"Je suis sympa, sauf avec les gens qui m'insulte!"

"Ow ow! Je t'insultais pas! Je faisais une comparaison... D'ailleurs si je suis venu te voir c'est justement parce que toi t'avais pas l'air comme eux."


Elle se stoppa pour froncer des sourcils.
"Comment ça?".

S'en suivit alors une conversation qui dériva sur tellement de choses que Gina ne savait pas comment ils en étaient arrivé a parlé de leur vie. Encore plus bizarre, elle avait fini par se confier sur sa mere et son envie d'etre avocate. Elle n'avait encore jamais dit a ses amis a quel point avoir une vrai mere qui se préoccupe de ses envie était devenu important pour elle. En même temps, ses amis n'étaient que des futur contacts qui lui servirait dans sa vie futur.
Il y avait bien Malaury qu'elle connaissait depuis l'enfance, mais c'était pas pareil. Malau était capricieuse, chiante a ses heures et n'écoutait qu'elle. En fait, Malau était une amie qu'a temps partiel.

Trois coups frappé a sa porte la fit sortir de ses pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans une belle cage doré... Ven 22 Fév - 21:31

Ça faisait au moins un mois que Gina et David rentraient ensemble. Ce petit rituel était devenu une habitude pour eux... Petit rituel que Gina attendait avec impatience! Elle était bien plus elle même avec lui, comme si elle jouait un rôle avec ses ami et sa famille, et qu'elle devenait complète en sa compagnie. Elle ne savait pas pourquoi, ni ce que ça signifiait. Tout ce qu'elle savait c'était que ces moments (bien que courts) étaient précieux.

Mais aujourd'hui était un jour étrange. Elle ne l'avait pas croisé de la journée... Elle avait cru qu'il était malade, et puis son ami Malau lui avait dit qu'elle l'avait vu au cours de Droit. Il fallait dire que les salles étaient assez immense. Difficile de se retrouver.


Pourquoi tu veux savoir si il est la?
demanda son amie

Il a quelque chose a me rendre.


Le regard que Malaury lui lançait était soupçonneux. Pourquoi lui prêterait elle quelque chose? Et quelle genre de chose c'était?


C'est un simple livre...
dit Gina en sortant ses affaires sur la table.

Tu lui prête un bouquin? Pourquoi, il a pas les moyens de s'en acheter?

Elle se mit a rire, Gina elle, était en colère. Bien sur elle ne le montra pas et se contenta d'hausser les épaules.


Tout ce que je sais c'est qu'il en avait besoin assez urgemment et que je l'avais sur moi.
répondit elle un peut sèchement.

Malaury n'avait pas l'air convaincue, et enchaîna sur la "pauvreté" de David. Mais Gina ne l'estimait pas pauvre, non, il était riche bien plus riche qu'elle... Parce qu'il avait un coeur en or.
Le soir même, Gina attendait devant la grille de la FAC. Mais s'étonna de ne voir personne arriver au bout de dix minutes. Elle soupira, si elle attendait trop longtemps, sa mère serait de retour avant elle et Gina devrait alors lui expliquer pourquoi elle avait mit tant de temps sur le chemin du retour.... Et surtout, pourquoi elle congédiait le chauffeur que ses parents lui payait.
Ok, ce chauffeur faisait probablement tous les trajets de sa famille... Il n'était pas la spécialement pour elle, mais sa mère lui ferait comprendre ça dans ce sens.

Elle jeta un dernier regard vers les grilles... Elle ne pouvait pas attendre plus.
Elle était triste, et surtout elle avait besoin de lui parler après sa discutions avec Malau. Elle voulait entendre autre chose que des discussions sur le futur bal de noel. Elle ne savait toujours pas avec qui y aller. Sa mere lui avait proposé une dizaine de noms... Des amis de sa classe, ou des fils des amis de sa mere. Elle avait un choix sur ces noms la, mais elle savait que si elle ne se décidait pas, sa mere finirait par choisir celui qu'elle voulait. Elle aurait voulu y allé avec David... Elle aurait voulu que David ne soit pas d'un milieux si modeste...


HEY!

Elle reconnue cette voix et se retourna le sourire au lèvres.


Tu partais sans moi?
demanda t il, tout en essayant de reprendre son souffle.

Ma mère rentre tôt ce soir, je ne voudrais pas qu'elle arrive avant moi.

Le jeune homme grimaça.


Il faudra bien un jour que tu lui tiennes tête.

Je crois que c'est beaucoup plus facile pour toi de dire ça.

Crois moi, ce n'est pas parce que je ne suis pas du même milieu que toi que dialoguer avec mes parents est plus facile...

Alors il va falloir que tu m’apprennes...

Je ne connais pas assez tes parents, je ne saurais pas très bien te conseiller sur ça. Et puis, tu es la mieux placée pour savoir quelle genre de choses passe mieux, ou la façon dont il faut que tu tourne les choses pour que ça passe en ta faveur.

Gina soupira. Un petit nuage de fumée s’échappa de ses lèvres. Le mois de Novembre risquait d’être froid cette année.

Alors je suis vouée a faire ce qu'ils veulent de moi.

Tu n'es pas un pantin! Tu es une personne... Personne n'a le droit de te forcer a faire quoi que ce soit. Tu es très forte en droit, je suis sûr que tu pourrais être une très bonne avocate en plus... Ça serait du gachit pur et simple!

Si seulement...


David lui attrapa le bras, son ventre se tordait sans qu'elle comprenne ce qu'il se passe. David était beaucoup trop proche d'elle, Gina tenta de s'éloigner, mais il lui tenait fermement le bras. Visiblement son état ne semblait pas encore le préoccuper.

Tu n'as pas le droit de partir vaincue! Tu es forte Gina, je t'ai vu a l’œuvre en cours! Tu saurais très bien te débrouiller. Tu argument comme tu sais si bien le faire en droit. Il se mit a sourire.

Elle lui fit un petit sourire, essayant d'oublier ces espèces de papillons qui virevoltaient dans son ventre.


Je ne sais pas...

Eh bien moi je sais.

Elle lui sourit. Elle aurait voulu avoir son aplomb, savoir dire non a ses parents. Enfin, plus particulièrement a sa mère... Mais c'était impossible. Sa mère l'avait élevée, elle l'avait aider a etre ce qu'elle était. Gina lui était redevable de beaucoup de choses. Et puis, même si elle n'aimait pas le fait de ne pas pouvoir choisir sa voie, elle ne voulait pas la décevoir, elle avait envie de lui faire plaisir. Elle savait très bien que d'un point de vue extérieur personne ne pouvait comprendre. Mais c'était sa mère, et elle se devait de lui obéir par amour. Peut etre que sa mère l'aimait, ça elle ne le savait pas. Mais inconsciemment elle espérait que sa mere lui demandait tous ces sacrifice justement parce qu'elle l'aimait. Qu'elle voulait le meilleur pour elle. Elle savait que le statut de son père était important et que ça lui permettrait de vivre plus que décemment.

Il lui avait sourit, et son ventre la tiraillait de tous les cotés. Cette sensation elle ne su pas tout de suite l'interpreter... Parce que son sourire lui faisait oublié jusqu’à son prénom, parce qu’être a ses cotés était juste devenu vital. Ce petit moment ensemble tous les soir était son "bol d'air", sa façon de s'échapper un peu de sa routine. De ces gens qui ne pensaient qu'a réussir et pas a vivre.


Allez, on y va sinon on risque de courir pour rattraper le temps perdu. Et j'ai envie de profiter un maximum de ce moment avec toi.

Pourquoi disait il cela? C'était pire. Heureusement, il venait de la lâcher et il s'était éloigner. Ce labs de temps lui avait été suffisant pour se reprendre un minimum.

Tu viens?

J'arrive.
Dit elle en pressant le pas pour le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans une belle cage doré... Jeu 7 Mar - 20:26

Elle avait réussit! Elle avait pu avoir son après midi a la bibliothèque pour réviser, sans avoir besoin de chaperon. Sa mère avait une fête a préparer et donc, le fait qu'elle soit la la gênait. Gina ne pris absolument pas mal ses paroles. Elle était même ravie de s'en aller de chez elle.
Elle était dans le hall, revêtant son manteau.


Et je ne veux pas te voir avant la nuit!


Bon, il faisait nuit tot en cette après midi de décembre, ça équivalait a 17 ou 18h. Avec un peut de chance, elle pourrait même pousser jusqu’à 19h. Tout en mettant ses gants, elle fit un petit sourire. Elle savait qu'un sourire éclatant amènerait sa mère a se poser des questions.


19h c'est assez?

C'est parfait. Allez dépêche toi maintenant!


Virginia attrapa son sac et sortit en claquant la porte. Elle respira un grand coup l'air frais du dehors. Libre. Elle était libre durant 6h consécutive. C'était un jour a marquer d'une croix rouge. Elle allait pouvoir rejoindre David. Personne ne serait a la bibliothèque a ce moment la, et puis sa mère n'irait pas vérifié elle était trop concentré sur la fête qu'elle devait préparer. Elle sautillait presque dans l'allée, en direction du métro pour aller dans un quartier un peut moins fréquentable.
Lorsqu'elle commença a quitter les quartiers qu'elle connaissait, elle fut stupéfaite de voir que les gens étaient vraiment tellement différents alors qu'ils habitait si pres d'elle. Quelques kilomètre seulement les séparaient...
Elle n'était jamais venue ici au paravant. Mais Daniel lui avait tant parlé de son quartier et des match de football qu'il faisait. Il était quaterback, il jouait pour le plaisir avec ses voisins durant des heures. "qu'il pleuvent qu'il neige... Peut importe, on joue". C'était ces propos. Alors, la fine couche de neige qui recouvrait la ville ne devait sans doute pas les avoir arrêter. Si c'était le cas, elle serait bien embêtée car elle ne savait pas exactement ou il habitait.

Elle arrivait dans le quartier, elle aperçut une petite fille qui ne devait pas avoir plus de 10 ans jouer dans un jardin a coté d'un dépotoir. Des bouts de métaux, un vieux matelas... C'était une véritable benne a ordure, mais la petite ne semblait pas s'en préoccupée. Assise sur le matelas trouée, elle jouait avec sa poupée. Gina ne remarqua même pas qu'elle s'était arrête et que la petite avait levé les yeux vers elle. Mais lorsqu'elle rencontra son regard, elle se repris, lui sourit et continua son chemin.
Elle commençait a regretter son choix. De plus, elle n'avait pas prévenu Daniel et se demandait a présent si elle n'allait pas le déranger. Peut etre qu'elle aurait du... Du quoi? Elle n'avait même pas son numéro! Elle n'aurait rien pu faire pour le prévenir.

Alors qu'elle s’apprêtait a revenir sur ces pas, elle entendit des jeunes garçons rire. Elle aurait presque juré l'avoir entendu lui. Elle se retourna, et vit au loin des jeunes qui jouait au football américain. Elle s'approcha d'eux et sourit en le voyant jouer. Il avait la balle et semblait très concentré sur ce qu'il faisait. Elle chercha des yeux un lieu pour se poser tranquillement et les regarder jouer. Elle trouva un banc, et enleva la fine couche de neige pour s'y assoir.


Qu'est ce que tu fais la?!
Demanda t il avec un immense sourire.

Je viens te voir jouer. Répondit elle avec le même sourire étincelant.

Je crois que je vais faire une pause... Il se tourna vers ses amis. Eh les gars, c'est fini pour moi j'vais rentrer.

Vas y t'abuse!

Ah je vois... Tu va pratiquer un autre genre de sport... Intéressant.

Greg la ferme!
il se tourna vers Gina. Viens, partons, avant qu'ils ne te fassent changer d'avis.

Il récupéra ses affaires, au milieux d'un foutoir de vêtements. Sans doute les affaires des autres joueurs. Gina appréhendait maintenant. La phrase qui avait été dite faisait drolement écho a ce que lui disait sa mere. Les hommes ont des pulsions, qu'ils soit bon ou mauvais on ne peut jamais savoir ce qu'il ont derrière la tête!Elle avait pourtant une confiance sans faille en David, mais ces amis semblait le connaitre et peut etre qu'il était comme sa mere le disait. Elle prit beaucoup de temps pour le suivre, voulant reculer l'échéance... Mais une fois a l'interieur plus question de reculer.
Elle fut soulager tout de même de voir une femme assise dans un fauteuil, un grand bol remplit d'épluchures sur les genoux complètement absorbé par sa télévision. Elle pourrait rester a ses cotés, elle n'était plus seule.

Bonjour!
Lui dit elle. Mais pas de réponse, la femme restait fixé sur l'écran.

Daniel se mit a rire.
C'est "les feu de l'amour" elle ne te parlera pas tant que y'a pas la pub.

Au vu du regard de Gina il se mit a sourire.
T'as pas la télé chez toi je suppose?

Si, dans le bureau de mon père... Mais je n'ai pas l'autorisation d'y rentrer.

Ouais ben tu perds rien... C'est carrément naze les feux, et puis, ça fait 3 semaines qu'on entend que des jérémiade parce que Brooke a perdu son fils dans un accident de voiture. En même temps il a faillit bruler dans un incendie... y'a un moment faut qu'il crève quoi.
Il s’arrêta quelques secondes. La vache ce truc me lobotomise le cerveau alors que je regarde même pas. Il soupira. Ecoutes, si tu veux t'as qu'a m'attendre la... Mais je te déconseille de regarder ça, tu vas perdre des neurones.

Elle se mit a sourire, et lorsqu'il monta les escaliers elle ne pu s’empêcher de venir s’asseoir sur le canapé face a l'écran. Apres tout, sa mere n'était pas la pour voir ce qu'elle faisait. personne ne viendrait lui dire quoi que ce soit. Et ce n'était pas la femme a ses cotés qui se plaindrait vu comment elle était scotché sur l'écran.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans une belle cage doré... Mar 21 Mai - 20:27

Le bal de fin d'année, ou plutôt la torture... Gina avait beau ne plus être au lycée, sa famille ainsi que toutes celle de son école bourgeoise organisait encore ce genre de chose.
C'était comme les bals de débutantes en pire, puisqu'on lui avait imposé son cavalier, sa robe... Enfin presque tout. Et encore, elle avait de la chance parce que son cavalier n'était pas le pire de tous. Celui de Malaury était tellement nombriliste qu'il avait fini par faire fuir sa "petite cours".

Ce qu'il y avait de bien quand on était pas dans un groupe d'amis en particulier, c'est que personne ne remarquait lorsque vous vous éclipsiez. Personne n'irait venir vous chercher pour venir vous traîner sur la piste de danse, a part peut être votre cavalier. Mais la encore Gina avait de la chance. Matthew était de ceux qui parlaient avec passion, de ceux qui, lancé sur LE sujet, ne voyaient plus le temps passer. Gregory était un de ses passionnés aussi, ils discutaient ensemble dans un coin de la pièce.

Gina en avait profité pour sortir... Dehors, la neige tombait. Si elle était malade (parce que sa robe de soirée n'était pas si chaude qu'il n'y paraissait) tant pis. Elle avait envie de se retrouver seule dans sa chambre, a rêvasser aux moments passés avec David. Ils n'étaient pas très nombreux, mais au fur et a mesure du temps il devenaient ses seuls moment qu'elle attendait avec impatience.

Elle hésitait entre rester la, loin de ceux qui n'étaient la que pour "redorer son image" ou s'enfuir de cette fête stupide pour... Pourquoi?
Si elle partait de cette fête, son cavalier ne pourrait pas la ramener chez elle, et sa mere la sermonnerait quitte a la punir. Oui, elle avait fini le lycée, elle était supposé etre une jeune étudiante et sa mère la punissait encore lorsqu'elle n'obéissait pas.

Gina avait une furieuse envie de s'en aller rejoindre David. Une idée germa dans son esprit. Jetant un regard sur sa montre... Elle aurait le temps!
Elle s'éloigna de la fenêtre, se dirigeant vers le fond du jardin, non sans un regard vers la salle ou se déroulait la fête.

Une demie heure plus tard, elle le trouva la ou il était tout les samedi soir : Dans la salle de sport vide, en train de s’entraîner a faire des tirs avec un ballon de basket.
Elle n'osa s'avancer plus au centre de la salle. Se contentant de le voir courir, puis tirer et marquer. Elle restait dans l'ombre, se demandant soudain pourquoi elle était la. Se demandant si elle ne ferait pas mieux de retourner a la fête. Mais la demie heure de marche avait été difficile. La neige était de plus en plus haute, et la robe qu'elle portait n'était pas faite pour marcher par ce temps. Ainsi que ses chaussures. Ses pieds étaient totalement endoloris.
En y pensant, elle grimaça et enleva ses chaussures.


Hey! dit il en s'avançant vers elle. Lorsqu'elle se releva, son expression avait changé. Wow... Tu es... Resplendissante!

Son regard en disait vraiment plus, et c'est ce qui la fit rougir. Merci, dis elle tout bas, ne sachant pas trop ou se mettre.

Son cavalier lui avait dit la même chose lorsqu'il l'avait vu, mais Gina n'était pas aussi troublé que lorsque David le lui avait dit. Son regard... Mon Dieu, son regard en disait tellement plus en cet instant.



Je... Je ne voulais pas te déranger.

Non non!
Dit il, pensant qu'elle s'en irait. J'allais faire une pause de toute façon.

Elle aimait le fait qu'il ne lui pose pas de questions sur son accoutrement, ni ce pourquoi elle était la. C'était quelque chose qu'elle avait toujours aimé chez lui.

Je t'aurais bien fait quelque passes, mais je crois que tu n'es pas trop... Habillée pour faire su sport. Dit il en riant légèrement. Détendant, ainsi l’atmosphère qui s'était alourdie d'un coup.

Gina se mit a rire a son tour.
Si je craque ma robe, ma mère se poserait beaucoup de questions.

David leva un sourcil, avec un sourire amusé.
Tu crois qu'elle penserait a ce que je pense la tout de suite?

Gina fit de gros yeux. Mon Dieu non! Elle penserait surtout que j'ai du escalader une quelconque façade, ou que j'ai couru avec ma robe dans la neige. Ce qui est a peu près le cas en fin de compte.

T'as couru dans la neige et escalader une barricade avec ça?
dit il en montrant sa robe. Woow! Je suis impressionné!

Gina le poussa de son épaule.
C'est pas drôle, elle me tuerait si jamais y'avait un trou.

Un silence se fit. Il n'était pas pesant, juste agréable. De toute façon, le fait d’être a ses cotés la rendait heureuse. Qu'ils se taisent ou qu'ils parlent peu importait, tant qu'ils étaient la, cote a cote.

J'ai abandonné le bal. C'était tellement ennuyeux que je me suis dit qu'ailleurs serait bien mieux que la bas.
expliqua Gina sans qu'il n'ait eut a poser de questions.

Et tu as atterrit ici...
Dit il en continuant son récit.

Oui, souffla t elle.

Elle aurait tellement voulu que tout soit différent. A commencer par sa mère, son statut social, celui de David, ses amis... Tout en fait. Une larme ruissela le long de sa joue, elle pensait en cet instant que, quoi qu'il arrive, elle n'aurait jamais son destin en main. Que plus rien ne lui appartenait.


Hey... dit il en prenant menton entre ses doigts pour qu'elle le regarde. Qu'est ce qu'il y a?

Je... Quoi qu'il arrive je ne serais jamais moi, elle aurait toujours le dernier mot sur ce que je fais ou la voie que je vais suivre... A quoi ça sert?


David la regarda avec tendresse. Non, il y a une chose qu'elle ne sais pas. Elle ne sais pas que tu me connais, elle ne sais pas qu'on se voit tout les jours, elle ne sais pas pour le moment de la bibliothèque... Elle ne saura pas pour ce soir. Et elle n'a aucune influence sur ça.

C'est sans doute la seule chose qu'elle ne sait pas.
soupira t elle.

Et c'est déja beaucoup. Toi seule peut prendre en main ton destin, tu le sais... Mais le courage qu'il faudra pour ton futur n'est pas très difficile comparé a celui qu'il te faudra pour affronter ta mère. Si tu veux etre maître de ta vie, il te faudra la combattre.

Mais... C'est ma mère! Je... je ne peux pas faire ça!

Crois moi, tu n'es pas la seule a être passé par la.


Elle soupira, sachant très bien qu'elle n'avait pas raison, qu'elle se trouvait des excuses pour ne pas avoir a l'affronter. Comment je dois faire?

Il n'y a aucun manuel pour ça, malheureusement.


Elle détourna le regard, mais il ne le vit pas e la même façon et essaya à nouveau de la regarder dans les yeux. Elle esquiva en se blottissant contre sa poitrine. C'était la première fois qu'ils étaient si proche. Le coeur de Gina et celui de David battaient la chamade a l'unisson. Elle fermait les yeux; s’imprégnant de son parfum, il fit de même.
Mais ils ne pouvait s'étreindre éternellement, et, a contre coeur, Gina se sépara de lui. David, captura son regard alors qu'elle s'éloignait. Ils étaient proches, encore quelque centimètres et leurs lèvres se touchaient. Et, c'est ce qu'il se passa durant la minute qui suivit.

Son premier véritable baisé d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans une belle cage doré...

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans une belle cage doré...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Samia à l'hôpital {Guillaume, Malik, Ahmed ? Florent
» Présentation de Nathalie Estève
» Drôles de formes... [Pv Djinn]
» Florian Estève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overworld :: Archives :: » Le passé-

(c) Overworld RPG | Reproduction Interdite !