Partagez | 
 

 Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Dim 11 Nov - 21:08

L'image de Beck's et moi accompagné d'un ancien gars du lycée de frola l'esprit... Et d'un coup, je n'avais pas du tout envie de me retrouver a faire n'importe quoi. Fallait que je me raisonne, hors de question que cette "vision" horrible se passe dans le futur!
Bon, j'avais un peut noirci le tableau en mettant le pire mec que je pouvais trouvé. Aka le Swanson fou. Un frisson d'horreur me parcouru l'échine. Non, définitivement non.

Je serrais un peu plus le bras de Kate pour me donner du courage. Allez! Apres tout c'était moi qui avait proposé l'idée j'allais pas me dégonflé a même pas 100 mètres de la fête!
D'ailleurs, en marchant vers l'entrée du gymnase (pas vraiment mon endroit préféré... Ils auraient au moins pu faire ça dans le réfectoire!) je regardais autour de moi et j'étais surprise de voir certaines personne qui n'avaient pas tant changé que ça.
Un verre a la main, ils discutaient l'air de rien, l'un deux semblait me fixer... Mais alors lui, incapable de savoir qui c'était. Pourtant il devait pas avoir tant changé que ça : tee shirt ACDC, cheveux long avec une petite barbe de quelques semaines... Un jean's limite troué... Lui, il se fichait royalement de savoir si il fallait venir bien habillé ou pas. C'est sans doute pour ça qu'il nous fixait, qui sait?!

Arrivé face a la porte, je regardais Beck's qui semblait pas plus rassurée que moi. Je soufflais un grand coup, histoire de me redonner du courage, puis regardais la porte face a nous.

Le moment de vérité c'est maintenant!

Autrement dit, est ce que nous allions toujours faire effet en débarquant sans y avoir vraiment été invité par les organisatrice. Mais bon, apres tout elles savaient qu'il y aurait une probabilité qu'on s’amène non?

La porte s'ouvrit sur... Kleigh. Merde, un de mes ex.

Salut. me dit il froidement. Salut Katherine! dit il avec un sourire en coin.

Il se foutait de notre gueule c'était obligé. Okay Kate m'avait aidé a le larguer, mais cette histoire datait de 15 ans! Sérieux les mecs ne tournent jamais la page au bout d'un moment?



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Dim 11 Nov - 22:01

Alors qu'on avançait dans la fosse aux lions - appelons un chat, un chat, hein - le visage de certain me revenait en tête, et il fallait bien le dire, je commençais à me sentir mal ! A commencer par Eddy, le mec avec qui j'étais sortie pendant SEPT mois juste pour faire hurler mon père. Mon dieu, rien que de le voir et je me rendais compte a quel point j'avais été une adolescente difficile.

Ce mec là, c’était le pire de tous je pense !! je me souviens avoir raconté à Rick un jour que j'étais sortie avec ce type malgré le fait qu'il était grunge, qu'il puait le chien mouillé et la cigarette froide! et le voir aujourd'hui presque 16 ans plus tard, avec ce t-shirt et ce look a peu près similaire de celui de l'epoque, ca faisait froid dans le dos.
Je priais maintenant pour que le jour ou j'aurais des enfants, ces derniers ne deviennent pas aussi invivable que je l'étais à mon adolescence...

Nous avançions vers une table, improvisée comme "accueil" pour l'occasion. C'est la bas que Milady, l'élève intello de nos cours de français de 1ère année, attendait l'arrivée des invités. Lorsqu'elle nous vit débarquer, j'eut la nette impression de me retrouver face à une groupie déjantée, avec un sourire colgate sur le visage, en train de trépigner d'impatience.

- OH j'y crois pas !!! Madison Queller et Katherine Beckett ?! Oh mon dieu ! Vous êtes venues, c'est génial !!

Bon bah , y'en a au moins une qui était contente de nous voir. Bozarre d'ailleurs, parce qu'on était pas vraiment amies au lycée...mais il fallait bien dire qu'il nous était arrivé de prendre sa défénse face à Mary-Ann, quand celle-ci se moquait d'elle pour oui ou pour un non. La pauvre Milady était tellement naïve qu'elle pensait être proche de Mary-Ann - ou du moins cherchait à le devenir - et donc elle n'hésitait pas à accepter tout et n'importe quoi de la part ce la pimbêche. Mais malheureusement pour Milady, ça n'aboutissait jamais, et il lui était arrivé de pleurer...mais le lendemain c'était très vite oublier quand Mary-Ann revenait à la charge en se faisant passer pour la prochaine future meilleure amie !!

enfin bref, rien de bien glorieux finalement : Milady était juste une pauvre femme naïve et trop gentille, qui aimait tout le monde, même si parfois il aurait mieux fallu qu'elle comprenne que tout n'était pas bon à prendre chez autrui..


On s'approchai alors de la jeune femme qui n'avait pas vraiment changer, et celle-ci ne manqua pas d'enthousiasme. On eut à peine le temps de lui sourire et de la saluer qu'elle nous serrait déjà -trop fortement - dans ses bras

- Je suis trop contente de vous voir !! Vous vous rendez compte, 16 ans ?! on a attendu 16 ans pour se revoir tous !!

Je voyais la tête de Maddie qui se décomposait. A mon avis, elle venait de se rendre compte qu'on aurait jamais du venir, et ça me fit rire. Cependant, je n'en menais pas large non plus, c'est pourquoi, avec ironie et cynisme, je répondit à Milady :

- Ouais...c'est incroyable hein.J'aurais pu tuer pour éviter une année de plus à attendre.

J'en faisais peut-etre trop là, non ?
Vu la tête de Milady, je pense que la réponse est : Oui ! Seulement rien ne pouvait détourner Milady Graham de sa mission de la soirée : les étiquettes nominatives ! Celles qui permettaient à tout à chacun de pouvoir mettre un nom aux tête qui ne nous revenaient pas.Armée de son stylo, Milady déclara :


- Ah les filles y'a déjà pas mal de monde qui étaient dans notre classe, le buffet et la boisson c'est derrière, mais avant, il me faut ecrire vos noms sur ces étiquettes, alors je met "Madison Queller" et "Katherine Beckett", ou...mettre vos noms d'épouses ? ajouta-t'elle avec un sourire.

Dommage...je l'aimais bien ! Elle vient de tout gâcher avec cette question.

- Euh nom Milady...c'est...c'est toujours Madison Queller et KATE Beckett.

Oui, parce que bon, ça commençait à bien faire avec le Katherine. Si j'avais arrêté de me faire appeler ainsi c'est qu'il y avait une bonne raison !




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Lun 12 Nov - 14:05

[je vais te pourrir la fête avec ce prénom, but du rp écrire le plus de "Katherine" possible je sais, tu m'aime et je te le rend bien Razz ]

Tu peux Ma voix s'était presque finie dans un murmure... mettre Maddie.

Trop tard, nous étions officiellement "Katherine" et "Madison". Milady avait déja écrit les noms, son enthousiasme la rendait histéro. Comment j'avais pu oublié cette fille?
Et surtout, SURTOUT pourquoi j'étais venue la?!!
Elle nous colla nos nom sur notre robe avec un sourire. Elle ne semblait pas du tout avoir entendu nos propos. Kate devait enrager... J'avais presque envie de rire en voyant sa mine déconfite. Heureusement, j'étais pas toute seule dans cette galère!

Milady enchaina.


Vous allez voir y'a même certains de nos profs.


Mes yeux s’écarquillèrent, *NON TOUT SAUF CA!*
Si y'a bien un truc que je ne souhaitais pas c'était de revoir la tronche de nos profs, certains se souvenait trop bien de nous, et même si j'aurais pu me vanter de ma situation actuelle (du moins coté boulot) je savais que me retrouvé face a eux c'était comme revenir en arrière ou t'as 15 ans et juste le choix de te prendre des heures de colles sans broncher.

Mademoiselle Queller!!!


Je me figeais, même de dos il m'avait reconnu.Sa voix n'avait pas changé, toujours aussi grave, usée par la cigarette.

Quelle joie de vous revoir
dit il ironiquement.

J'étais pétrifiée, lentement, je me retournais pour me retrouvé face a mon prof de ... Sport.
Si y'a bien un truc que j'ai le plus séché dans ma vie c'était cette matière la. Et si y'avait bien un prof que j'avais eut le plus dans ma vie c'était lui. Autant vous dire qu'il devait se souvenir de moi.


Tiens, je vois que vous ne changer pas,
dit il alors que je me retournais. Toujours en retard!

Il avait jeté un regard furtif sur sa montre tandis que je tentais désespérément de sourire genre "ta blague est trop marrante" (ce qui n'était absolument pas le cas).

Oh Mademoiselle Beckett! Content de vous revoir parmi nous aussi!

Avec elle ça allait, elle était très sportive... même si il lui arrivait de me tenir compagnie pour sécher, au moins elle avait de bonne note dans cette matière.



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mar 13 Nov - 17:38

Nous voilà bien lotie avec nos étiquettes sur le décolleté. "Katherine"...j'avais envie de hurler.et quelque chose me dit que Maddie aussi !!

Vous allez voir y'a même certains de nos profs.

Oh bah ça c'était le pompon ! Je sentais que ça allait nous retomber dessus cette histoire. J'imaginais déjà le profs de Maths venir me voir pour me rappeler à quel point j'avais été sa pire élève, toute promotion confondue. Mais, j'y peux rien moi, si ça ne m'a jamais intéressée ! C'est pas que j'étais nulle...c'est juste que, je cherchais pas à être meilleure !! Mais bon allez expliquer ça à un mec pour qui les pourcentage et les statistiques sont essentiels à son quotidien: Pour lui, j'étais qu'une élève à 50% présente, qui ne fait que le QUART de ce qu'on lui demandait, et pour qui la MOYENNE ne dépassait pas les 40% de la note la plus haute de ses classes...Bref, j'étais son pire cauchemar !!

Mais tanpis, je savais que je n'allais jamais me servir des chiffre dans mon métier, plutôt que les mots. A l'époque je m'étais prédestinée à une carrière d'avocat ou de juge, et finalement, même aujourd'hui, les mots, c'était mon passe-temps favori ! Il me fallait une sacré maîtrise du langage pour mes interrogatoires, non ?!

On avait à peine avancer de quelques pas, pour quitter cet espace "etiquettage", sentant Maddie qui allait me parler pour me dire sans doute qu'il faudrait sans doute se faire discrète...mais trop tard ! Même sans ouvrir la bouche on était grillé ! A commencer par Mr Donovan qui venait de l'interpeller...

Mr Donovan c'est la bête noire de Maddie. Pour ma part, j'ai jamais vraiment eu à me plaindre de ce prof, le sport c'était ma manière à moi de me défouler...mais je dois bien admettre qu'il m'était arrivé de sécher pour suivre Madison dans ses plans foireux de chasse aux mecs, ou d'escapade dans les parcs des environs. Le but c'était de tout faire pour que MAddie ne se fasse pas griller et n'aille pas au cours de sport. Le problème c'est que, parfois, le directeur de l'ecole nous croisait dans les couloirs quelques minutes avant le cours, il nous était donc impossible de sécher. A croire que Mr Donovan avait touché mot de note absence à Mr Tate, et que le directeur se transformait pour un cours intstant en surveilllant, pour le bon plaisir de Musclor !


Tiens, je vois que vous ne changer pas, dit il alors que je me retournais. Toujours en retard!

Pourquoi avais-je envie de rire ? La blague était prévisible et un peu pourrie, mais je penais à me retenir. Je me mordis la joue intérieure pour cacher mon sourire moqueur et observait Madison qui semblait ne pas apprécier....je crois que ç'est justement ça qui était drôle à voir ! C'est vrai quoi, on avait la trentaine passé, on était plus des gamines, on avait le droit de rétorquer ! Mais non, au lieu de ça, on se comportait comme des gamines de 15ans, prises sur le fait !

C'est alors que Mr Donovan me salua à mon tour, et je me décida à me comporter comme une adulte raisonnable. Je lui tendis la main pour une poignée de main qu'il accepta et le salua à mon tour.


- Bonsoir Mr Donovan ! Ca fait un bail...après 16 ans, ya prescription pour les heures de colle, n'est-ce pas ?!

Mr Donovan se mit à sourire, sachant très bien pourquoi je lui disais cela et répondit :

- Malheureusement oui...dommage, sinon je me serais fait une joie de vous faire rattraper à toutes les deux, les 3 heures de colle que vous avez évitez à la fin de l'année..

C'est pas vrai ! Après 16 ans, il s'en rappelait encore ? il tient une liste noir ou quoi ?! Je me mise à rire timidement, plus par politesse qu'autre chose et il ajouta :

- Je ne pensais pas que vous viendriez Katherine...A vrai dire, plusieurs d'entre nous pensions que ni l'une ni l'autre ne viendrait. C'est Mr Polovski qui sera "heureux" de vous revoir

Mr Polovski, le prof de Maths. Avec ironie, je lui répondit :

- Oh, je ne suis pas sûre à 100 POURCENT qu'il sera si satisfait que ça ! Statistiquement parlant, je suis sûre qu'il sera plus enjoué à l'idée de revoir MADDIE !

il allait falloir remettre tout le monde à jour sur la manière de nous interpeller. Madison et Katherine, c'était pour la forme à l'epoque. Aujourd'hui, il était temps d'arrêter de nous prendre pour des enfants ! C'est vrai quoi, a chaque que j'entendais mon nom en entier, j'avais l'impression qu'on allait la minute d'après, me réprimander ou me filer une heure de colle. Je crois que c'est clair maintenant : je suis une traumatisée !




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mar 13 Nov - 20:35

[mdr c'est gentil de jouer le jeu avec moi ^^ ]

Je restais sans voix face a ce prof. j'avais beau avoir plus de 30 ans j'étais dans l'incapacité de répondre (ne serais ce que pour faire une petite blague ironique comme Kate) à ce prof. Il m'avait toujours fait sentir comme une petite fille qui faisait toujours des conneries. Même la, maintenant, j'avais l'impression d’être a nouveaux cette gamine. C'était infernal! Comment pouvait il avoir encore ce pouvoir sur moi?

Oh ça je n'en doute pas... Au vu de vos moyennes générales a vous deux dans cette matière il ne risque pas de vous avoir oublié!

Oh ça, je n'en doutais absolument pas. Ma moyenne devait frôler le 5 ou quelques chose dans le genre. Heureusement qu'il y avait les langues et l'histoire géo pour rattraper ce gouffre. Mon dieu, voila que je repensais a tout ça, comment arriver a faire pencher la balance pour avoir la moyenne et passer dans la classe supérieur. Dire que tout ça était si loin... Et pourtant en cet instant j'avais l'impression que c'était hier.

Alors qu'est ce que vous devenez? Marié? Des enfants?


Voila, je savais pourquoi j'l'aimais pas ce prof. Il venait de poser la question qui fâche! Et je sentais Milady toute ouïe. Ça m'agaçait encore plus. J'avais envie en cet instant de lui en mettre une et de m'en aller comme j'étais venue.


Je me concentre plus sur mon boulot... il faut dire que j'ai pas mal de choses a faire et que je n'ai pas vraiment le temps d'avoir une vie de famille.

Et quel boulot? Vous faites dans le relooking? Décoratrice d’intérieur?

Il se foutait de ma gueule la non? J'avais vraiment la tronche d'une folle qui décorait l’intérieur des maisons? Je voyait l'image qu'il avait de moi et ça ne me plaisais absolument pas.

Vous connaissez le Q3?

Le restaurant dans Manhattan?


Oui, je suis la gérante de ce restaurant.


Et toc! Dans les dents! Au vu de la tête qu'il faisait il ne devait pas s'y attendre... Il ne dit rien, encore trop choqué par ce qu'il venait d'entre. Il murmura un "c'est bien... c'est bien", visiblement il avait du mal a me voir faire ce genre de job. Ce qui me vexa encore plus.

Et vous Katherine?

Super, soit il ne me croyait pas, soit il ne voulait pas en savoir plus parce qu'il ne s'était tout simplement pas attendu a ce que j'ai un job pareil.



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mar 13 Nov - 21:39

Kate écoutait Mr Donovan et Madison, je sentais que cette dernière bouillait sur place. Sans doute parce qu’elle mourrait d’envie de sortir de cette image d’adolescente qu’elle était, qui l’enchainait à une vie qui n’était plus la sienne.

Je la comprenais !! Après tout n’étions-nous pas venus pour montrer à tout le monde qu’on était plus aussi ridicule qu’avant ? Que c’était fini l’époque ou ne pouvait pas nous prendre au sérieux ??

Alors que Mr Donovan, Marc de son prénom (on avait enquêté à l’époque), nous avait posé la question qui fâche, je vis soudain Madison réagir !

Et là, elle fit son show, et je ne pus m’empêcher de me sentir fière d’elle. Cette façon si désinvolte - mais l’air de rien – de lui répondre, ça n’avait pas de prix ! J’avais particulièrement aimé la rapidité des réponses, ce qui avait eu l’avantage de clouer Mr Donovan sur place !

Mais pourquoi maintenant, je me sentais soudain moins fière ? Sans doute parce qu’à ne pas pouvoir rétorquer face à Madison, il cherchait un nouveau bouc émissaire ?


Et vous Katherine?


Et moi Katherine ? Qu’est-ce que je fais dans la vie Katherine ?...je crois qu’à cet instant on pouvait lire l’agacement sur mon visage. Non pas que la question me dérangeait…non c’était le « Katherine » associé à un dédain évident de la part de Mr Donovan. Alors tant qu’à jouer le dédain, le côté hautain, et surtout pour reprendre la désinvolture de Maddie, je lui répondis avec un sourire feint :

-Vous connaissez les PV, MARC ? histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce pour le prénom


-Oui, quand même ! me répondit-il légèrement agacé.

-Eh bien c’est moi qui vous les mets !

Voyant que finalement Mr Donovan se rendait compte qu’effectivement, on avait pas changé – on était toujours aussi chieuse – il soupira et répondit :

-Vous êtes contractuelle ? avec un air moqueur

-Non, je plaisantes…tentais-je de dire avec sérieux, avant de rajouter avec insolence : non, moi je ne fais que travailler à la brigade criminelle…Résoudre des meutres, attraper les tueurs, la routine quoi. Pas de quoi fouetter un chat, n’est-ce pas Marc ?!

Est-ce que ca faisait assez détâcher et assez moqueur ?!
J’espérais qu’il comprenait qu’on se fouttait de sa gueule…





I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mer 14 Nov - 20:12

Marc. J'avais oublié son prénom mais lorsque Kate s'acharnait a lui répondre en l'appelant ainsi je ne pu m’empêcher de sourire. On avait enquête dur pour l'avoir son prénom, parce que bizarrement les autres profs l'appelaient jamais pas son prénom ils disaient souvent "mec" ou "mon pote" tel des vieux copains de fac. Du coup on avait bien lutté pour savoir. Jusqu’à ce fameux jour ou on avait vu son nom et prénom sur une enveloppe.
Mr Marc Donovan
13 rue de Greenland
New York

Je me souviens encore de l'adresse en dessous parce que il m'était difficile d'oublier le numéro 13 et qu'on avait bien rit en voyant Greenland. "Greenland c'est le pays des bisounours?"

Je me souviendrais toujours de la remarque de Kate, on s'était mise a l'enchainer et a la fin j'en avais mal au ventre tellement je riais.
D'ailleurs, en me souvenant de ce moment je me mit a sourire franchement. Marc de son coté ne savait plus ou se mettre. Ben oui être un vulgaire prof de sport (tyrannique!) face a 2 jeunes femmes qui avaient réussit leur vie malgré leur passé rebelle ça le faisait pas!
Il pouvait plus nous vanner et nous prendre de haut.


C'est bien tout ça c'est bien.


On aurait dit qu'il se faisait réflexion a lui même. Il nous souriait faussement.


Bon eh bien c'est pas tout ça mais je ne vais pas vous retenir plus longtemps... J'ai des choses a faire...


Tu parles!

Bonne soirée Katherine faux sourire a Kate, a vous aussi Madison.faux sourire pour ma pomme.

Petit con. Il le savait! Il savait que ça nous ennuyait qu'il emploie nos prénoms entier, il savait parce que ça devait se lire clairement sur nos visages. Et que, gamine on tentait déjà de se faire surnommer, en vain.

Une fois assez loin, je ne pu m’empêcher de rétorquer comme je le faisais lorsqu'il s'éloignait après nous avoir fichu des heures de colles.


C'est ça casse toi!


Je soupirais. Mon dieu était ce la partie la plus sympa ou la pire? Parce que la franchement je regrettais clairement d'avoir entrainé Kate la dedans... Oh non. Non... Est ce qu'on peu pas revenir en arrière la tout de suite? Je préfère encore me taper Donovan que l'autre qui se ramène.

Mon dieu! Les deux autres la suive! Elles ont un capteur ou quoi? Allez, haut les cœurs!! Acte deux, rencontre avec Mary Ann et sa bande!
(j'ai envie de dire vu tout les moments qu'on a passé a se clacher c'est plus de l'acte deux mais l'acte dix mille la!)



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mer 14 Nov - 22:25

Point de vue Mary-Ann :

Stuyvesant High School ! Définitivement les plus belles années de ma vie. Etre ici en cet instant me fit remarquer que je n’avais jamais pu oublier l’odeur de plâtre des vieux murs de ce bâtiment, mélangé aux odeurs des produits ménagés javellisés, utilisés par les agents d’entretien de l’établissement.

On avait organisé ça depuis plus de deux mois ! J’AVAIS organisé ça depuis plus de deux mois ! En tant que présidente de mon club, capitaine des cheerleadeurs et délégué de ma promotion, j’avais un devoir, une tâche à accomplir. Et je dois le dire, je m’étais plutôt bien débrouillée. Bon, ok : Barbara et Wanda m’avaient un peu aidé. Et il y avait intérêt ! Elles voulaient participer afin qu’on sache qu’elles avaient fait leur possible pour réunir tout le monde, il était donc hors de question de les considérer comme organisatrices si c’était simplement pour qu’elles envoient des cartons d’invitations ! Il y avait les traiteurs, la sono, le matériel pour la piste de danse…enfin bref, un boulot de titans !!

Mais nous y voilà enfin ! 16 ans plus tard, comme si rien n’avait changé ! D’ailleurs, certains n’avait pas changé. Je revoyais facilement les têtes du club des matheux, ou encore celle du club de twirling qu’on auditionnait de temps à autre pour participer à nos représentation de cheerleadeuses durant les matchs de l’équipe du lycée. Je me souvenais d’ailleurs de Tiffany, la petite rouquine qu’on avait recruté la dernière année: Elle se trouvait actuellement au comptoir qui servait de bar pour l’occasion et semblait présenter à quelques anciennes amies, son fiancé ! Il n’y avait qu’à voir la manière dont elle tendait sa main gauche devant leurs champ de vision pour qu’on comprenne très vite qu’elle avait une nouvelle à annoncer. Je ne l’en blâmais pas ! Moi-même, je m’en serais donné à cœur joie à sa place…Mais « HEUREUSEMENT » pour moi, je m’étais marié depuis plus de 6 ans déjà ! Et même si je n’avais pas annoncé la nouvelle à tout le lycée à ce moment-là, d’ici quelques minutes, tout le monde saurait que je ne m’étais pas marié à n’importe qui ! Austin Fordman. LE Austin Fordman, le mec le plus populaire du lycée, le quaterbake de notre équipe de football… En même temps, quoi de plus normal pour une fille comme moi, de finir sa vie avec un homme comme lui ?!

Quoiqu’il en soit, même si certains viendront sans doute à dire que notre couple était prévisible et sans originalité, je préférais mille fois ça à ce que Wanda ou Barbara auraient le droit : Barbara s'était marié il y a deux ans à Phil Swanson, un magnat de l’immobilier de 50ans, soit presque de 20 ans son aîné, et elle n’avait pas d’enfant. Tout le monde se doutait des raisons qui l’avaient poussé à se marier à cet homme : il était riche. Oui seulement ça ! Parce que bon, physiquement, il me faisait penser à mon père…c’est pour dire !! Quant à Wanda, elle n’en menait pas large non plus: elle avait fini avec un pro de l’informatique, à la calvitie bien avancée, mais qui avait l’avantage de travailler pour les plus grandes banques de New-York…Un geek dans toute sa splendeur avec lequel elle avait eu un enfant. Que dire de son fils ?! Andrew…un gosse à problème: Il serait autiste que ça ne m’étonnerait pas ! Il ne parle pas, est très peu avancé intellectuellement, et bave tout le temps. C’est problématique, dans le sens où il a 5 ans et semble venu d’ailleurs ce gamin. Rien à voir avec ma petite Mandy. Une perle, ma petite princesse….

Enfin bref, je m’égare. Tout ça pour dire que cette fête allait nous donné un tous un aperçu de la vie de chacun, et je mourrais d’envie de savoir ce que certains, voire certaines étaient devenue. Eh comme le hasard faisait bien les choses, voilà que débarquaient Maddie et Kate ! enfin, Madison et Katherine…

C’est deux là, j’aurais préféré les voir sur les photos placardées ci-et-là sur les murs de la grande salle de sport, plutôt qu’en chair et en os…Mais Soit ! Elles étaient là et quelques part, ça piquait ma curiosité. Ces deux chieuses ne nous supportaient pas, et c’était réciproque à l’époque. Après tout, il fallait bien admettre que…qu’elles faisaient partie de nos pires ennemis. Elles étaient si…si…arf, comment expliquer ce qu’elles dégageaient en quelques mots ?!

Disons qu’elles faisaient partie d’un petit groupe de personnes complètement décalées, des rebelles sans valeurs ! Elles s’attiraient quelques ennuis, et ça les rendait populaires d’une certaine manière. Elles n’avaient pas froid aux yeux faut bien le reconnaître, et c’est justement ça qui faisait parfois fantasmer les gars du lycée. Madison, c’était la poupée blonde : d’apparence angélique, elle s’avérait être une véritable diablesse. Elle n’avait qu’à minauder devant quelques joyeux lurons et ces derniers tournaient de l’œil ! Non sans rire, ça m’énervait à chaque fois…Surtout lorsque William et Austin parlaient de ces deux-là et les trouvaient « cool » selon leur mot. William avait même réussi à sortir avec Maddie, et n’avait jamais cherché à s’en cacher. Sans doute parce que Madison avait la réputation de ne pas savoir dire non à un garçon. J’avais souvent imaginé que William n’était sorti avec elle que dans le but de pouvoir expérimenter une incartade amoureuse sur la banquette arrière de son Impala. Mais selon Austin, le meilleur ami de Will à l’époque, ce dernier avait vraiment eu envie de sortir avec Maddie. Il la trouvait amusante, rafraîchissante et bien loin du cliché de la blonde écervelée…Selon Austin également, c’est Maddie qui avait rompu avec William, ce dernier sachant très bien qu’ils en arriveraient là : Maddie était une fille instable, en quête d’aventure et ne cherchait pas à se stabiliser. William ne lui en a jamais tenu rigueur, mais n’avait pas cherché non plus à la récupérer : sa réputation aurait volé en éclat si on avait su que le deuxième mec le plus populaire du lycée s’était emmouracher d’une fille ordinaire, qui l’avait en plus largué ! Mon dieu qu'elle était stupide d'avoir fait une chose pareille. Elle n'imagine pas ce qu'elle a perdu la pauvre. Mais quelques part, j'ai envie de dire "bien fait"!

Quant à Katherine, dit Kate, c’était tout aussi énervant : Elle représentait la rebelle par excellence ! Pourtant tout le monde savait qu’elle venait d’une petite famille bien sous tout rapport, à la limite bourgeoise! Ces deux parents étaient avocats, l’un avocat d’affaire, l’autre œuvrant pour les plus démunies; les opposés s’attirent à ce qu’on dit! Kate était fille unique, et elle en usait pas mal je pense. Mais ce n’est pas ça le problème…non le problème, c’était sa façon si peu courtoise de s’adresser aux gens, ce qui lui valait la réputation de la fille à la répartie la plus impressionnante. En gros, une grande-gueule, faut dire ce qui est ! Bref, après la blonde diabolique, on passait à la brune fatale selon les gars ! Elle disait clairement ce qu’elle pensait, n’avait pas peur des « qu’en dira-t’on », ou des mots crus. Ainsi quand elle avait quelqu’un dans le nez, elle le faisait savoir, et quand elle avait un mec en vue, elle le faisait savoir également. Autant ne pas y aller par quatre chemins ! Elle avait a son palmarès de « tout »…mais surtout du « n’importe quoi » ! Le métalleux du lycée, le petit français d'une famille noble qui avait fait son apparition durant une année scolaire grâce au jumelage du lycée. Et certains disent également qu’elle avait même fréquenté quelqu’un de plus vieux qu’elle, un étudiant en fac de médecine…alors qu’elle était encore mineure ! Et Austin…mon mari : enfin je ne sais pas trop en fait, ce que je sais, c'est qu’il avait eu envie à un certain moment de tenter quelque chose: C’était lorsque que Will sortait avec Madison. Je le sais parce que Shelby avait su par Malaury sa meilleure amie, que Will avait invité Madison au ciné; et comme Kate devait se joindre à eux, Will n'avait pas trouver mieux que d’amener son pote avec lui pour la soirée…d’après Malaury toujours, Ils avaient fini au BistroBurger du coin, et durant leur repas, Austin avait eu l’air de s’interesser longuement à Miss «Grande-gueule ». Personne ne sait si c’est allé plus loin ou pas; Malaury n’est pas restée assez longtemps au BistroBurger pour en savoir plus et quant à moi, je n’ai jamais réussi à obtenir d’info de la bouche d’Austin. Quand il s’agissait de ses « ex », il ne disait jamais rien…c’est justement ça qui m’inquiétait, car il était donc impossible pour moi de savoir si oui ou non, elle en avait fait partie. et de son côté, Kate savait aussi se la fermer parfois (pas assez selon moi) : Dès qu'il s'agissait de sa vie privée, elle n'était pas partageuse.

Enfin bref, les voilà ce soir, toutes les deux encore ! Pourtant, j’étais persuadée que leur amitié avait volé en éclat avec le dernier mec qu’avait fréquenté Maddie. D’après les rumeurs, Kate avait flashé sur lui, mais le mec avait choisi Maddie ! Mon dieu…pauvre Katherine. Le monde est cruel avec elle !!! C’est vrai quoi, ne dit-on pas qu’elle aurait perdu sa mère à 19 ans ?! J’avais fini à Colombia pour ma part, alors que Kate était partie poursuivre ses études à Stanford. Mais certains des lycéens s’y trouvaient aussi, et à cet époque, il y avait eu une rumeur comme quoi la mère de Kate avait été tuée ou quelque chose du genre...

Bon ne parlons pas des choses qui fâchent, pour l’instant, ce n’est pas ça qui m’intéresse. Mais gardons-ça sous la main…au cas où ça vire à l’insolence de son côté. Non ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est de savoir si ces pimbêches ont réussi leur vie. Ou si - comme je le crois - elles SONT et finiront seules ! Comme toutes chieuses devraient finir pour réparer le mal qu’elles ont fait !

Alors qu’elles venaient tout juste de se débarasser de Mr Donovan, le prof de sport, je finis signe à Wanda et Barabara, qui se trouvaient à quelques mètre de moi, de me suivre afin qu’on aille voir ces deux chipies et qu’on en apprenne plus. Et si par le meilleur des hasard,sur mon chemin, Austin, Phil et Paxton (le mari de Wanda) faisaient leur apparition, ce ne serait que du bonus pour nous ! Autant qu’elles sachent que, ce qui était chasse gardé à l’epoque pour moi l’était encore aujourd’hui, et que les maris de Wanda et Barbara étaient de très bons partis.


(bon désolée mais vu la longueur du post, je fais pas intervenir Kate, je te laisse démarrer avec l'arrivée en grande pompe de Mary-Ann mdr)




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 15 Nov - 14:29

[merci! trop d'honneur!]

Mais qui vois je dit elle faussement ravie Katherine et Madison! Tu as bien changé tes gouts vestimentaires a ce que je voie

Me dit elle avec un sourire ravie. "Pétasse" pensais je si haut que mon visage devais me trahir.

Mais ça reste toujours aussi voyant.


Je n'aime pas me fondre dans la masse... Et puis il n'y avait pas cette couleur chez Dior, mais il l'avait dans la friperie du coin... Personnellement je ne m'habille pas avec des sous marques.

Le sourire narquois de Mary Ann avait perdu de sa blancheur, je venais sans doute de taper dans le mille. Et je venais aussi de perdre mon pari. Si elle n'avait pas d'argent pour s'acheter une robe décente, son mec n'était pas un vieux riche.

Je l'avais vexée mais pas suffisamment pour qu'elle nous foute la paix.


Je suppose que vous n’êtes pas venues seules?


"Pétasse" pensais je a nouveaux en voyant que cette fois c'était elle qui avait tapé dans le mille.

Et je suppose que vous non plus?


Je perdais sans doute ma répartie devants mon prof de sport mais pas devants elle! Eh des années de pratiques ça s'oublie pas même après 16 ans de tranquillité.
Son sourire aurait du me mettre la puce a l'oreille. Si elle souriait comme ça c'était parce qu'elle avait récolté le mec le plus canon ou un truc dans le genre.
Je fis alors ce qu'elle avait sans doute du faire avant moi, je regardais son annulaire et me renfrognais. Merde, elle était mariée.


Oh Auston doit etre quelques part dans le coin.


AUSTIN? Austin comme dans Austin Fordman? Noooon! Elle blague? C'est une blague? Ou est la caméra?!
Vu mon regard plus qu’étonné, elle ne pu s’empêcher d'ajouter.


Oui, Austin comme Austin Fordman.


Elle avait lu dans mes pensée, et a cette instant j'avais envie de lui en mettre une et de m'en aller une fois de plus. Merde alors, elle avait réussit sa vie!



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 15 Nov - 18:24

(Bon je me suis dit que si Austin et William pouvait etre content de voir Madison et Kate, ca pourrait énerver Mary-Ann, alors j'ajoue, je ne me suis pas gênée Smile )


En voyant les trois anciennes bimbos arriver - et j'insiste sur le "anciennes" bimbos, parce qu'elle n'était plus tout aussi fraiches non plus - je sentais que le début des hostilités étaient arrivé.

Le problème c'est que Madison et moi étions venus pour redorer notre image en quelque sorte; se comporter comme des adolescentes n'aurait pas été de bonne augure. Et pourtant...c'est ce que nous étions en train de faire !

Alors que Mary-Ann venait de s'exclamer de son ravissement en notre présence, qui sonnait bien évidemment hypocrite, Madison entama la conversation pendant que je restais en retrait.
Allez savoir pourquoi...c'est vrai, j'avais habitué les gens à un comportement beaucoup plus agressif, non ?! En fait si...je sais ce qui me rendait soudain si molle : Ce sont les bagues à leurs doigts. Toutes les trois étaient mariées, et à en juger par le physique plus "mature" de deux d'entre elles, elles semblait également être des mères de famille. Soit en gros, tout ce que nous n'étions pas Maddie et moi.

Je devrais m'en foutre royalement, mais quelque chose en moi m'empêche de le faire. Je laissais alors Madison commencer la joute verbal habituel avec Mary-Ann, tout en priant intérieurement que ces filles étaient devenues ce que nous pensions : C'était à dire, mariées, oui ! Mais à des croûteux !

Je me déletais également de la manière si particulière qu'avait Maddie de se mettre en avant. Le coup de Dior avait eu le don pendant une minute de faire taire la pimbêche. Et dieu que ca faisait du bien ! Seulement, je crois qu'on l'a sous-estimé cette petite majorette ! Elle est tenace la bougre !


Je suppose que vous n’êtes pas venues seules?
Et je suppose que vous non plus?
....l'air et la manière d'eviter la réponse Mad', bien joué !

Mais si il y a bien une chose à laquelle je ne m'attendais pas, c'était la réponse qui a suivi :

Oh Austin doit etre quelques part dans le coin.

OH-MON-DIEU ! Austin ? elle est mariée à Austin cette pétasse ? Je veux dire Austin Fordman, quoi ?! LE MEC ! le numéro "uno"...le quaterbake de l'équipe, le meilleur ami de William Jenson...Oh, la vache. Alors que ma tête devait sans doute se transformer maintenant en une sorte de pause digne des gargouilles de Notre-Dame, dans ma tête je me repassais des flash d'une soirée il a de ça plus de 17 ans....

Oh mon dieu, si Mary-Ann savait..


**NON, Kate, t'as pas le droit de faire, ça ! Je sais que tu meurs d'envie de lui clouer le bec à cette poupée recyclée, mais...non, pas comme ça ! **

Austin Fordman où "le gars le plus inaccessible" du lycée pour des filles ordinaires...Enfin quoique. après tout on disait également ça de William Jenson et pourtant Maddie avait casser le mythe en sortant avec !
Je me souviens de cette soirée qu'on a passé au Ciné, puis au BistroBurger, pour finir tous les quatres chez William Jenson, dans son salon, sur son canapé...enfin non, rectification : Maddie et William, l'un sur l'autre dans le fauteuil en cuir massant, et moi et Austin dans le canapé à se demander ce qu'on fichait là à leur tenir la chandelle !! Je me souviens également qu'on avait fini par ne plus pouvoir se retenir de rire devant le côté "gênant" de la situation; on avait alors laissé Mad et Will à leur petit "rodéo" (ATTENTION : je dis pas qu'il était en train de faire ce que vous pensez hein ?! NON, pas devant nous comme des animaux ! NON,non, disons juste que...à force de se bécoter tous les deux de la sorte, on savait très bien comment ça allait finir. Austin et moi avions préféré partir avant leurs excitation arrivent à leur apogée.) On s'était rendu dans le garage de Will, ses parents étant partie pour le week-end. Austin m'avait dit qu'il y avait un frigo remplis de bières fraîches dans le garage, alors on avait été se servir. On avait fini comme des blaireaux dans le noir, parce qu'on avait pas trouvé l'interrupteur. Seule la lumière du frigo nous servait de veilleuse...et puis, on avait discuté. De tout, de rien ! A un moment on a entendu du bruit dans le salon, on a comprit qu'il ne valait mieux pas qu'on revienne tout de suite; et puis on s'était marré, à se moquer gentiment de nos deux amis; jusqu'à ce que...bah qu'on ne se mette plus à rire et que, les bières aidant (mélanger à ce qu'on avait bu plus tôt), on se soit nous aussi lâcher en sautant l'un sur l'autre. Seulement...seulement, c'est totalement hallucinant, et complètement insensé, alors on s'est arrêté avant l'irréparable. Alors quand on a réalisé ce qu'on avait fait, on s'était mis d'accord lui et moi, pour ne jamais en parler. MEME si c'était, je dois bien l'avouer, la nuit la plus COOL et la plus INCROYABLE de toute ma vie...enfin non, de mon adolescence. Parce que bon, aujourd'hui, avec l'âge, l'expérience, et les relations amoureuses, j'avais connu mieux depuis...surtout avec le DERNIER ^^

enfin bref, on avait passé un pacte lui et moi. Parce que ca aurait fait foiré notre réputation à tous les deux. Et puis à l'époque j'étais bien plus stupide que maintenant. Franchement, qui aurait été assez stupide pour ne pas se vanter d'avoir...oh, dans un garage en plus...plaqué contre l'établi du père de Will....arf, non, non, quand j'y pense j'avais bien fait de pas me vanter de cet exploit ! Si je l'avais fait, ou si Austin l'avait fait, on aurait pu dire adieu à tout ce qu'on avait construit !!!

Finalement, je crois qu'il n'y avait que Will et Maddie qui était au courant, et c'était déjà bien suffisant !!

Alors vous imaginez bien qu'en cet instant, dans cette salle de sport, en face de Mary-Ann et de ses acolytes, j'étais prise entre deux feux ! L'idée de lui faire mal, et celle de respecter un pacte...

Alors qu'on entendais Mary-Ann se vanter et nous précisez que OUI, on ne se trompait pas, j'eut la nette impression que Maddie avait la même pensée que moi en cet instant, et qu'elle venait aussi de faire le même constat que moi : Arf, elle avait réussie sa vie, avec un mec canon...


Mes félicitations..à tous les deux, fut la seule chose qui sortit de ma bouche, même si c'était pas très convainquant.

Oh, de toute façon, il risque de me chercher dans les secondes qui viennent, alors tu pourras le féliciter en personne.

Elle laissa passer un silence, sans doute pour nous torturer un peu plus, ou pour jouir de son sentiment de réussite, puis revint à la charge :

- Oh et vous pourrez également le féliciter pour sa promotion au Cabinet Wyatt&Barnes.

- Wyatt&Barnes ?? m'etonnais-je. Parce que...parce qu'il est devenu avocat ??!!

Alors ca c'était la meilleur : il était plus footballeur (heureusement me direz-vous), il était AVOCAT !

- Oui avocat spécialisé dans le droit à la personne et les affaires familiales.

- Oh, GE-NIAL ! Il a du te faire signé un sacré contrat de mariage alors !....oups, j'aurais jamais dire ça, mais c'est sorti tout seule.

Elle s'arrêta de sourire à cet instant, et son visage me rappelait soudain celui qu'elle arborait à il y a 16 ans...ce regard qui disait "je peux te tuer si je veux."Pour ma part, je me pinçais les lèvres, me balançant légèrement d'avant en arrière, tentant de cacher mon envie de rire, ce que Maddie, elle, ne s'empêchait pas de faire par contre ! C'est alors que je vis, par dessus l'épaule de Mary-Ann, deux silhouettes familières. Les deux potes de toujours, William et Austin. Ils regardaient dans notre direction avant de finalement se diriger vers nous. Si y'en avait hein qui avait l'air super content, c'etait William Jenson.

- Woaw, ah bah ça alors !!! Maddie..Kate ! J'y crois pas !

Ils avancèrent à grand pas, et je ne put que me sentir soulagée. En voilà au moins hein qui avait retenu la leçons pour les prénoms !

William passa devant Mary-Ann, la bousculant légèrement sans le vouloir (mais ca m'amusait quand même), et vint enlacer Madison sans hésitation. Chouette on avait un allié! voire deux, à en juger par le sourire d'Austin derrière sa "Mary-Ann" de femme...

- Mad', je suis si content de te revoir, t'as pas changé ! lança William Jenson, la prenant par les épaules pour mieux la contempler juste après l'instant "embrassade". Tu es radieuse !!

il m'adressa alors un sourire, et vint me saluer également :

n]]- Kate...rhhaaa ca fait vraiment plaisir de vous voir toutes les deux ![/b]

j'acceptai son chaleureux accueil, avant de le laisser retourner à ses occupations, à savoir reluquer l'une de ses ex, Madison Queller.




I'm not "just a cop" !


Dernière édition par Kate Beckett le Sam 28 Déc - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 15 Nov - 20:27

Suite a cette nouvelle j'avais eut du mal a lui répondre... Du coup, Kate avait repris le relais. C'était ce qu'il se passait a l'époque. Kate enchainait et apres j'en profitais pour continuer dans son sens, ou inversement. Il n'y avait pas de temps de pause et puis les 2 autre greluches ne parlaient pas beaucoup, elle se contentait de se marrer au propos des 2 leaders, ou d'approuver leurs dires. Normalement il y avait l'autre cherleeder. Je me souvenais plus de son nom a celle la, shacha ou shleba quelque chose dans le genre, impossible de lui mettre un prénom alors qu'elle m'avait hantée durant toute ma scolarité. Mais elle était tout aussi gratinée que Mary Ann, et puis connaissant le quatuor elle ne tarderait pas a débarqué pour leur prêter main forte!

Alors qu'elles discutaient ou plutôt Mary Ann se vantait et Kate en profitait pour la vanner, je vis un petit morveux (et le mot était tout a fait approprié) se rapprocher de Barbara. J'aimais bien les enfants enfin tout dépendait les quels... Mais celui la il me plaisait pas. Ça avait l'air d’être un petit chieur, le genre qui se plains a sa maman une fois que t'as le dos tourné alors qu'il a fait une bétise... Et au vu de son physique c'était le gosse de Barbara. Qu'il était moche, mon Dieu! J'en était limite choqué. Il bavait, me regardait d'un air a faire peur et... Beurk! Il se curait tranquillement le nez maintenant. Ravissant, charmant le gamin.

Bon, faut dire que niveau physique Barbara et Wandha n'étaient pas vraiment a enviées. Sans doute la grossesse avait laissé quelque traces... Quand a l'autre c'était soit la même chose, soit son envie de manger qui n'avait pas cessé. Une vraie boulimique. Je me souvenais qu'a l'époque elle passait son temps a s’empiffrer pendant les fêtes et que Barbara n’arrêtait pas de lui dire d’arrêter en la poussant du coup. En ce temps la, elle ne prenait pas un gramme... Mais la nourriture semblait prendre sa revanche maintenant!
C'était peut etre a cause de leur physique un peu ingrat et qui, avec le temps ne les avaient pas aidée qu'elles ne disaient rien. Histoire de ne pas s'enfoncer encore plus qu'elles ne l'étaient sans avoir a prononcer de mots pour le moment.

En tout cas la dernière remarque de Kate me fit rire. Fallait avoué, son mari avocat avec une petite emmerdeuse comme femme c'était obligé qu'il fasse un beau contrat avec tout ce qui allait avec. Impossible de rester marié avec ça si longtemps non?
Lorsque j’aperçus les deux mecs qui se dirigeaient vers nous je me stoppais. Mon rire avait du attiré l'attention parce que certains s'était retourné vers nous. C'est vrai qu'il était rare de nous voir rire lorsqu'on étaient avec elles!

Et quels mecs venaient a notre rencontre? Pas n'importe qui!! Will et Aust'! Ils n'avaient pas changé... Mieux, ils avaient ce quelque chose en plus de craquant... J'enviais presque Mary Ann, mais après tout, moi celui qui m’intéressais le plus c'était Will et au dernieres nouvelles elle était marié avec l'autre.
Il me serra dans ses bras, et moi je restais la, pétrifiée. J'avais pensé a ces pétasses mais en aucun cas je pensais revoir certaines personne qui avait compté (positivement cette fois) pour moi. On avait pas mal parlé de connaissance, puisqu’à l'époque on était pas vraiment amis avec eux, on imaginait leur vie... Mais qu'en était il de nos amis? De nos exs? J'y avais pas pensé et je crois que Kate non plus.

On était tellement focalisé sur nos ennemies qu'on en avait presque oublié les bonnes choses. Le comble quand même!

Fallait pas que je souris niaisement, que j'ai l'air débile... On était la pour en mettre plein la vue a tout le monde enfin!


T'as... pas changé non plus.


"Décontract' Mddie décontract'!! Souris! non pas aussi forcé ça fait débile... " Je tentais d'avoir l'air bien, vraiment... Mais c'était pas gagné!
Will était sexy. Fallait dire ce qui était. Austin... Ben Austin était marié. Et a la pire des garces. Valait mieux pas tenter le diable comme on dit, même si je suis sure que ça aurait pu le faire...
Quoi que, il avait tenté avec Kate d'ailleurs ça me faisait sourire.

Flash.


Sérieusement Will, on devrait se mettre par terre sinon.

BAM!


On venait juste de se tauler sur le tapis du salon. Éclatant de rire, je me mis a rouler sur lui aguicheuse.


J't'avais dit... C'est mieux par terre.

Me parant de mon plus beau sourire, je me mit a l'embrasser, mais bizarrement, un bruit venant d'assez loin nos stoppa dans notre élan. Et fallait avoué qu'on était lancé et même plus.

C'était quoi?

Je flippais, pensant voir débarquer les parents de Will. On aurait eut l'air très fin a moitié a poils sur le tapis du salon.
D'autres bruits beaucoup plus distinctifs cette fois. Je me mit a sourire, rassurée.


On est pas les seuls a prendre du bon temps on dirait.


J'éclatais a nouveaux de rire suivit de Will.
Effectivement, Kate et Austin semblait avoir trouvé un très bon terrain d'entente. Mais je n'étais pas la pour les espionner et j'avais beaucoup mieux a faire en cet instant...

Flash

Je n'avais pas pu m’empêcher de jeter un rapide coup d’œil a sa main. Pas de bague. Ouf.
Sauf si il était en couple et que sa copine était pas loin. Pas que j'ai envie de remettre le couvert avec lui hein... Mais si il me le demandait je crois que je ne pourrais pas dire non.



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 15 Nov - 22:18

Je sentais Maddie qui déviait de ses résolutions de départ, et j’aurais dû m’en douter ! Je suis sûre, la connaissant, qu’elle avait repérer l’absence de bague sur l’annulaire gauche de William, c’était donc évident qu’elle irait chercher à savoir si ce type était encore aussi… « Intéressant » qu’il était à l’époque. Et puis fallait voir sa tête en ce moment même ! Maddie t’es grillée, stoppe ce sourire tout de suite, on comprend tout de suite ce que tu as en tête !

Je cachais mon sourire amusé et soupirai en secouant légèrement la tête, avant de poser mon regarder sur l’homme qui se trouvait derrière Mary-Ann, à la fois ravi et gêné d'être là apparemment. Oh, mon dieu il n’avait pas changé, toujours aussi sexy ! Mais pourquoi avait-il fallu qu’il se marie avec Mary-Ann ?? Il ne méritait pas ça ! Je me mise à sourire timidement à Austin, et celui-ci se décida enfin à me saluer d’un murmure… Je pense qu’il cherchait à éviter les foudres de sa femme.

Je me sentais un peu de trop dans toute cette réunion, surtout que je voyais Will qui cherchait à discuter avec Maddie, à lui demander comment ça va, ce qu’elle devenait, commençant même à lui parler du bon vieux temps. Et puis il y avait la tête que faisait les trois greluches… entre la tête exaspérée de Mary-Ann, suivit de ses deux acolytes grimaçantes. Ça avait le don de me démoralisé. Encore quelques petites minutes et je suis sûre qu’elles finiraient par me faire perdre mon appétit…et surtout mon envie de boire !!

Il était temps que je parte mais apparemment Mary-Ann ne voulait pas lâcher l’affaire…


- Bon maintenant que les retrouvailles sont faites, peut-etre qu’on peut en savoir plus ? Qu’est-ce que vous faites toutes les deux dans la vie maintenant ? vous êtes mariés ?

Maddie avait profité de la question pour laisser un enthousiaste « JE ne suis pas mariée !! Non, libre comme l’air »ça je pense que c’était pour faire comprendre à Will qu’elle était disponible, ce que ce dernier s’était empressé de prendre note tout en répondant « c’est dingue ça…une femme comme toi, pas mariée ? le monde est cruel pour des gens comme nous… ». Bon bah comme ça, il donnait confirmation sur le fait que lui non plus, il n’était pas attaché à un relation maritale obscure.

Pour ma part, je ne répondis pas à Mary-Ann, non. Je me permis simplement de rétorquer :


-Mary-Ann, tu sais quoi ?! On vient juste d’arriver, et on a pas encore eu le temps de se poser, ou d’aller discuter un peu, alors bon…t’inquiète pas hein, on va pas te gâcher ton plaisir, ou laisser ta curiosité en suspens. Comme j’te l’ai dit, on vient d’arriver, donc on est pas encore partie. On aura le temps d’en reparler ! Pour ma part j’ai soif alors euh...

Je regardais ensuite Maddie qui semblait avoir complètement occulter ce qu’il se passait autour d’elle.

-Maddie ? l’interpellai-je pour attirer son intention.

Elle se tourna vers moi, mais Will me devança en disant

-Euh Kate, ça t’ennuis si je te pique Mad’ quelques instants ?! Faut que je lui montre quelques photos souvenirs placardées là-bas qui valent le détour. Juste histoire de se rappeler du bon vieux temps.


Je scrutai Maddie qui semblait avoir envie de s’éloigner avec Will, alors je cédai à sa tentation et répondit :

-Vas-y, te gêne pas, elle te la dit, elle n’est pas mariée alors…j’ai aucun droit sur elle ! Moi je vais au bar dans ce cas.

Je laissais donc Maddie, et commençais à culpabiliser à l’idée qu’elle se retrouve avec tous ces gens, meme si Will avait clairement dit qu’il voulait partager le bon vieux temps avec Maddie uniquement. Mais Milady semblait avoir eu pitié de ma culpabilité : Elle avait déserté sa table à étiquette et venait apparemment se plaindre d’un problème avec la sono. Comme c’était Mary-Ann qui était chargé de la bonne organisation de la soirée, Mary-Ann s’était excusé et avait été suivie par ses deux toutous vers le me engagé pour gérer la musique pour la soirée. Le pauvre, j’avais pitié de lui, il allait sans doute s’en prendre plein la tête.

Je m’éclipsai donc sans problème laissant Mad’ avec Will, et partit en direction du bar, pour commander mon premier mojito de la soirée…oui parce qu’à mon avis, ce ne serait pas le seul et lu’nique, ses petits frères allaient sans doute suivre derrière lui. Je pensais être seule, mais apparemment on m’avait suivi ; A en juger par la main qui se posait sur mon épaule en cet instant, il s’agissait d’un homme….Oh, Austin !
Je me retournai et lui adressa un sourire, et ce fut le signal pour lui : il profita du moment pour m’enlacer et me saluer comme il aurait dû le faire tout à l’heure.


-Kate, tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir de te voir, me dit-il en m’étreignant.

J’acceptai volontiers l’étreinte, mais pour ne pas faillir à ma réputation, je me mise à rire avant d’ajouter une ptite remarque comme j’en avais l’habitude à l’epoque :

-Oh vraiment ?! C’est bizarre, c’est pas l’impression que tu donnais tout à l’heure.

Il s’écarta de moi avec un sourire avec de répondre :

-Bah…je pensais à ta sécurité tu vois, si je t’avais accueilli de la sorte, j’aurais pas donné chère de ta peau face à Mary-Ann. Dit-il ironiquement.

Je me repenchai alors sur le comptoir pour m’interesser à mon verre qui venait d’etre servie, pendant qu’Austin prenait place à côté de moi

-T’inquiète pas va, je veux pas t’offenser mais, ta Mary-Ann, j’en fais qu’une bouchée quand je veuxlui répondit avec prétention ce qui eut le don de lui faire rire.

-T’as vraiment pas changé…

-Oh, crois-moi, les apparences sont trompeuses…je suis plus vraiment la Kate d’avant.

Il laissa passé un silence, avant de répondre :

-Dommage

Comment prendre sa réponse ? ca voulait dire quoi ça ? Autant ne pas chercher à creuser, autant passer à autre chose.

-Alors comme ça, tu es passé du côté obscur de la force…tu t’es marié ?!

-Euh Ouais…par la force des choses.

-Ca veut dire quoi ça exactement.

-Disons que, j’avais pas vraiment prévu ça, mais …ca m’a semblé être la meilleure chose à faire étant donné les circonstances.

Je l’observais intriguée, et c’est sans doute ma tête qui le poussa à continuer :

-Kate, j’ai 32 ans. Il y a de ça quelques années, jamais j’aurais pu imaginer qu’à cet âge, je serais marié et père de famille.

-Ah, parce que t’es père de famille également ?! La vache, toi..t’as changé par contre !!

Je bus un verre pour me donner bonne contenance, etant donné les circonstance et il continua :

-En fait…Mary-Ann et moi, c’est pas vraiment le contes de fées espéré tu vois. En fait, on est sorti ensemble par hasard, à une soirée entre amis communs. Ça faisait longtemps qu’on s’était perdus de vue, bah ..depuis le lycée en fait ! Et puis, elle m’a invité à dîner histoire qu’on rattrape un peu le temps perdu, qu’on apprenne un peu plus l’un de l’autre et puis…bon après deux soirées, et quelques fous-rire innocent, on a fini par couché ensemble. Et puis…j’étais à un moment de ma vie ou je pensais qu’il était temps de me poser.

-Et toi, tu te poses avec Mary-Ann ?!

-Elle me donnait l’impression d’avoir changé et…

-« l’impression » seulement !

-Kate !

-Pardon…continue

-Bref, au début ça allait, on semblait bien s’entendre en tant que couple, et ca semblait me convenir…mais j’avais aussi ma vie professionnelle à gérer et ca se compliquait.

-Mary-Ann a dit que tu étais devenu avocat ?

-Oui…mais je l’étais pas encore à l’epoque. Enfin bref, mes études de droits et mes obligations ca pesait lourd et j’étais prêt tout laisser tomber avec Mary-Ann, après 6 mois de relations.

-Pourquoi tu l’as pas fait ?!

-Mandy..

-Mandy ?

-Ma fille…Au moment où j’allais tout arrêter, Mary m’a annoncé qu’elle était enceinte.

-Oh putain la sal…

-Kate…

-Re-Pardon. Désolée…

-Je ne pouvais pas la laissé avec ça, je…et puis, j’ai pris ça comme un signe.

-Un signe ? un signe de quoi ? celui qui te rappelle qu’une capote ça t’épargne « les 18 ans ferme » avec un enfant en guise de boulet du prisonnier ?!

-Non…le signe que c’était peut-être effectivement le moment pour moi d’avoir une vie stable, d’homme responsable.

-Donc tu t’es marié après ?

-Oui, histoire d’officialiser tout ça, surtout que bon. Tu connais la famille de Mary.

-Oh oui ! Mr et Mme je vais à l’église tous les dimanches pour les purifier des tous les esprits malveillants de leur voisinage. Enfin surtout sa mère…son père, il le faisait par obligation !

-Oui enfin voilà, tu sais tout.

Ce fut à mon tour de laisser passer un silence avant de dire « WOAW…eh ben » et de finir en buvant mon verre.

-Et toi alors ? Qu’est-ce qui est devenue de Katherine Houghton Beckett, la fille prédestinée à devenir avocate ? Je n’ai jamais vu ton nom au barreau…

-Bon alors premièrement : Je préfère te garder dans mes amis sincères alors, par soucis du relationnelle, je te demanderais de bien vouloir eviter de prononcer mon nom complet, surtout quand on sait que les murs ont des oreilles ! Ca doit rester entre nous ça ! lui rétorquais-je en rigolant. Deuxièmement : Normal que tu ne m'aies jamais vu au barreau, j’ai pas continuer dans cette voix.


-Je vois…est-ce que ça à un rapport avec ce qui est arrivé à ta mère ?

OH là, sujet glissant, qu’est-ce qu’il faisait là ? Et puis comment était-il au courant ??!!

-Pourquoi tu me parle de ça ? Qu’est-ce que tu sais exactement ?! demandais-je légèrement agacée.

-Doucement Kate…je le sais parce que les nouvelles vont vite…mais je ne suis pas au courant de tout.

-Eh bien faisons en sorte que ça reste comme ça, tu veux ?!

-C’est un sujet sensible ? dit-il gentiment

-OUI !

-Ok…

-Bon euh..pour répondre à ta question, je suis…je suis devenue flic.

Il fit de gros yeux étonné et allait réagir, quand quelqu’un m’interpella :

-KATHERINE BECKETT !

Oh non…je reconnaissais ce zozotement. Paul Swanson…Arf ! Je me retournais avec un faux sourire, et répondit :

-Hey !! Pauli !!

-C’est Paul en fait, tenta-t’il de rectifier, ce qui me donnait envie de rire.

-Je sais paul..comment tu vas ?

-Bien euh…je pensais que …enfin..Madison n’est pas là ?!

Ah je me disais aussi qu’il venait pour quelque chose de précis. Je me mise à sourire et répondit :

-Si Si, elle est là euh…elle doit être avec William Jenson.

Je fis mine de la chercher au loin, alors que je savais ou elle était et pointa du doigt le ptit couple

-Ah tiens regarde, elle est la bas !! Tu vois ?!

Paul eut soudain l’air d’un enfant devant son cadeau de noël

-Si t’allais lui dire bonjour ?! Je suis sûre qu’elle sera ravie !

Il nous salua tandis que Austin froncait le regard, avec unair désapprobateur

-Euh t’es sure qu’elle va etre ravie ?

-Non, elle va pas aimer du tout…

Je sortis alors mon portable, et envoya un SMS à Maddie, tout en ajoutant à Austin :

-Mais elle sera ravie de savoir qu’elle aura maintenant une vraie excuse pour s’éclipser avec Will, pour éviter Paul ! Parce que crois-moi, ce qu’elle veut en ce moment, c’est ressasser le « bon vieux temps » avec Will, et seulement Will !


Austin se mit à rire, et répondit :

-Ces deux-là…c’est vraiment du gâchis. C’est vrai, ca se passait bien entre eux, et d’après Will, le sexe c’était sensas’. Pourquoi avoir tout laissé tomber??

Je venais de finir d’envoyer le message à Maddie, et regarda Austin en répondant franchement, mais sans arrière-pensée :

-Que veux-tu, parfois on est idiot ! On pense à notre réputation, on se dit que c’est mieux comme ça, sans se rendre qu'on est peut-être en train de passer à côté de quelque chose de fabuleux…

Le message était passé. C’était une belle façon de lui rappeler le pacte que nous avions convenue tous les deux après s'être embrassé dans le garage des parents de Will, pour y mettre fin quelques secondes plus tard par soucis de popularité dans le lycée (avant de reprendre quelques jours plus tard, et de garder ça secret...puis pour finalement couché ensemble, toujours en gardant ça secret...). Et c'est aussi une manière pour moi de savoir si il m'avait oublié ou pas. Austin me scruta un moment avant de répondre :

-Ouais t’as raison, a cette époque, on était TOUS idiots !

On s’arrêta là, se comprenant à mi-mot, et c’est à ce moment-là que Lisa, s’avança au comptoir, pour venir nous saluer, mettant fin à notre discussion en tête à tête et laissant en suspend la conversation engagé avec Austin concernant ma vie professionnelle et ma vie privée.




I'm not "just a cop" !


Dernière édition par Kate Beckett le Sam 28 Déc - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Ven 16 Nov - 9:38

- Bon maintenant que les retrouvailles sont faites, peut-etre qu’on peut en savoir plus ? Qu’est-ce que vous faites toutes les deux dans la vie maintenant ? vous êtes mariés ?

Je ne suis pas marié non, libre comme l'air! dis je avec un grand sourire en le regardant dans les yeux.

- C’est dingue ça… Une femme comme toi, pas mariée ? le monde est cruel pour des gens comme nous…


Le message était clair la non? En tout cas sa réponse me fit comprendre qu'il était pas tout seul dans ce cas la... Je sent que je vais apprécier cette soirée a sa juste valeur. Merci qui? Non, je vais pas la remercier, je n'en suis pas a ce point la.

J'avais du mal a regarder autre chose que Will. Et puis, je voyais cette petite lueur qu'il avait dans ces yeux. La même que lorsque nous étions ensemble... Ce qui était plutôt un bon point pour moi!
On était dans notre bulle, comme avant, se fixant dans les yeux. A l’exception que cette fois on ne se jetait pas dessus pour s'embrasser a tout bout de champ... Ca faisait très "accro" maintenant que je me remémorais ses souvenirs. Et j'étais vraiment mordue de Will je dois bien l'admettre. D'ailleurs je me demandais vraiment pourquoi j'avais rompue avec lui. J'étais jeune et débile a l'époque... Je ne pensais qu'a augmenté mon quota de mecs trop canon alors que Will était juste le mec parfait.


-Maddie ?

Je me retournais vers Kate, brisant le lien visuel qui s'éternisait. A ce moment la j'aurais voulu qu'elle se taise... Mais je retombais un peu sur terre et remarquait qu'il y avait toujours l'autre morue et ses 2 acolyte. J'allais quand même pas leur montrer comment draguer un mec en 10 leçons (parce qu'avec leur physique ingrat 10 leçons c'était pas suffisant!)


-Euh Kate, ça t’ennuis si je te pique Mad’ quelques instants ?! Faut que je lui montre quelques photos souvenirs placardées là-bas qui valent le détour. Juste histoire de se rappeler du bon vieux temps.

-Vas-y, te gêne pas, elle te la dit, elle n’est pas mariée alors…j’ai aucun droit sur elle ! Moi je vais au bar dans ce cas.


Je la fusillais du regard alors que Will m'entrainait par le bras loin du groupe. Elle n'allait pas me casser mon plan! Fallait y aller en douceur et avec des gros sous entendu "pas marié" ça le faisait vraiment pas.
En tout cas, je devais admettre que je n'étais plus du tout honteuse de prouver que oui, j'étais bien célibataire. Parce que sur ce coup la Will était venu me sauver. Tel le chevalier servant qu'il avait toujours été.

Nous nous dirigeâmes alors vers un mur remplit de photos divers de classe et d'autres photos qu'avait pris le journal du lycée. Une attira particulièrement notre attention.

"William et Madison le couple du moment, sous les feu de la rampe, au bal de promo!"

Je devais avoué que ce jour la était a marqué d'une croix blanche, ou rouge sanguinolente au vue de la soirée qui s'était déroulé...
Ça faisait une semaine que j'étais avec Will, autrement dit une éternité pour moi à l'époque. Et je savais qu'a la fin de la semaine il y avait ce bal... Mais Kate s'était faite plaqué par ce mec... Bon okay, elle ne l'aimait pas tant que ça, du moins je le pensais et je m'étais dit que j'allais la soutenir en bonne copine.

Sauf que... Sauf que Will avait téléphoné. Bien sur ma mere avait décroché et lui avait fait limite subir un interrogatoire. J'avais eut la honte de ma vie, et puis il s'était bien fichu de moi après ça.
Dans 3 jours c'était le bal de promo. Normalement j'aurais du ne pas y aller pour soutenir Kate, mais Will avait tout bouleversé.

En bon petit ami, il m'avait demandé si je voulais l'accompagné... Je me retrouvais la, complètement conne avec le téléphone en main. Un gros dilemme que je devais résoudre toute seule parce que d'une je ne pouvais pas lui dire d'attendre pour téléphoner a Kate et lui demandé son avis, de deux je me voyais pas lui dire oui comme ça et dire a Kate que je la lâchais pour ce soir la.

Sauf que Will a toujours su etre persuasif t que j'avais du mal a lui résister, beaucoup de mal. Du coup j'avais dit oui, et lorsque j'avais raccroché j'avais immédiatement appelé Kate pour le lui raconté. Elle m'avait dit qu'elle comprenait, et qu'elle ne m'en voudrait pas si j'y allais.

Pour ne pas lui donner envie j'avais donc fait les boutique seule a la recherche d'une robe "qui en jetais" ouais, a l'époque déja on voulait leur en mettre plein la vue.
J'avais trouvé LA robe, et le soir du bal, je savais que c'était la bonne vue le regard que Will me lançait.

Il nous y avait conduit dans la voiture de son pere. Une vielle ford qui avait fait son temps, j'étais complètement hystérique, j'avoue... Mais j'arrivais plutôt bien a me contenir lorsqu'on avait débarqué au bal, j'étais ravie de l'effet de ma robe. A première vue elle faisait bien son travail : "elle en mettait plein la vue".

Le comble avait été que Kate s'était ramené, au bras d'un gars un peu 'space' genre motard... Elle avait fait le buzz aussi, mais dans un autre sens. D'ailleurs la photo n'était pas loin, j'avais reconnu le mec avec son tee shirt noir a moitié délavé qui disait "Fuck You" le message était assez clair. Kate avait réussit a gâché la soirée, et j'avais aidé un peu... Mais fallait avoué être au bras de Will me faisait perdre la tête et au bout d'une bonne heure on s'était éclipsé dans les toilettes du premier pour faire ce que tout ado en rûte (le mot est loin d’être faible) aurait fait.

Lorsqu'on était revenus, y'avait les pompier. Une fille avait fait un malaise suite a un truc dans le punch (non alcoolisé)... D'autre gars complètement stone (je pensais que c'était du a l'alcool, mais j'ai su plus tard que le mec de Kate avait ramené un joint) se mettaient a montrer leur cul a qui voulait, ou plutôt a qui passait devants eux.

Cette soirée était complètement barge, mais j'avais loupé la moitié de la fete. Le lendemain, j'avais passé presque mon après midi au téléphone avec Kate. Je m'en souviens très bien puisque j'ai été privé de sortie lorsqu'on a reçut la note de téléphone. Ouais, a l'époque les textos illimité et les appels illimité le soir ça n'existait pas.

A ce moment la, mon téléphone vibra dans mon sac. Je me hatais de le récupérer. Texto de Kate. Je fronçais des sourcils, quel était le probleme? elle voulait vraiment me casser mon coup ou alors Mary Ann était revenue a la charge?

Mad', je t'envoie un cadeau. regardes à 13h...et cours !!

13H? Encore un jargon de flic! Pour moi 13h ça signifie "l'heure de manger". Je regardais en face de moi, vers le bar puisqu'elle avait parlé de prendre un verre. Du moins si j'avais bien écouté vu que j'avais passé mon temps a mater Will.
Et je compris ou était le 13h et surtout pourquoi fallait que je cours. Entre elle et moi, difficile de ne pas le louper. Il avait pas changé et ressemblait maintenant plus a un psychopathe.
Il avait vu que je le voyais, impossible de m'enfuir sinon il allait me suivre partout.

Merde jurais je entre mes dents.

Elle avait décidé de plomber ma soirée ou quoi?! En tout cas je me vengerais tot ou tard! Elle savait très bien que je ne voulais pas voir Swan le fou pourquoi est ce qu'elle me l'envoyait?!!

Maddie!!


Il commença a se jeter sur moi et je me décalais pour lui faire comprendre que non, j'allais pas l'enlacer tel un vieux pote de lycée. Ça ne suffisait pas a le mettre mal a l'aise comme d'habitude.


Je suis content de te voir.


Il insistait, et Will se mit a mes cotés, me prenant le bras. j'avais envie de lui sauter au cou et de le serrer fort dans mes bras. Merci! MERCI!!
Parce que ça l'avait empêcher de s’approcher a nouveaux pour venir m'étreindre.


Moi aussi.
lui répondis je avec un faux sourire. Ça devais se sentir parce que Will semblait étouffer un rire.

Alors qu'est ce que tu deviens?!


Il était sur excité, et moi j'avais juste envie qu'il en aille. "Je te hai Katherine Beckett" pensais je si haut qu'a ce moment elle aurait pu l'entendre de la ou elle était.


Et toi?
lui retournais je n'ayant pas envie de lui dire ce que je faisais pour qu'il débarque dans mon resto en me fichant la pire honte de toute ma vie.

Je suis détective privé, oh pas très connu hein mais j’excelle dans mon métier.


"Tu m’étonnes!" plus collant et plus commère y'avait pas.


Dernièrement j'ai réussit a résoudre une affaire, tromperie. C'est sans doute très banal mais très excitant! J'adore ce métier.

C'est super!
[]Dis loin d'etre ravie pour lui.[/i] Dis moi tu voudrais pas aller nous chercher des verres histoire qu'on continue cette discussion?

Okay!
Il semblait etre ravi mais il ne savait pas ce qu'il l'attendait. Will de son coté me regardait en fronçant des sourcils. Je lui fit un petit sourire et il se radoucit.

Swan le fou se retourna.
Tu viens pas?

Elle regarde les photos avec moi, vas y on te rejoint.


Il avait compris. Je le gratifiais d'un sourire tout en rétorquant que je n'avais pas fini de voir les photos.

Lorsqu'il fut assez loin, j’entrainai Will par les portes battante vers les vestiaires, hors de question qu'il nous trouve ce malade.

Will riait, se laissant entrainé.


Tu sais qu'au début j'ai vraiment cru que tu voulais prendre un verre avec lui?

T'es malade! C'est Paul le fou! Je vais pas prendre un verre, je vais surtout tout faire pour qu'il s'éloigne de moi...


Nous nous mime a rire, tout en cherchant un endroit pour se cacher. Ça ne devrait pas durer trop longtemps, juste histoire d'une bonne demie heure pour qu'il oublie que je lui avait limite fixé un rencart.
S'en était pas un mais il l'aurait vu comme ça.

Assise sur un des banc, je pris mon téléphone et envoyait un texto a Kate.

Qu'est ce que tu fais.

C'est Kate qui me l'a envoyé, je vais juste la prévenir que je vais me venger.

Rien a changé!
dit il en riant.

Je fit un sourire, sans quiter mon téléphone des yeux.


Non, répondis je rien a changé.


Une fois fini, je rangeais mon téléphone dans mon sac, Kate ne tarderais pas a recevoir mon texto.

Portable de Kate :

SMS reçut
de Maddie

T'abuse!! franchement tu veux me pourrir ma soirée! Mais je vais me venger...
PS : dis moi quand Swan le fou a dégagé de la fête histoire que je puisse revenir.



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Ven 16 Nov - 14:17

Moi et Austin étions en train de discuter avec Lisa, pour finalement découvrir qu'elle était toujours avec Gregory durant toute ces années et qu'apparemment tout se passait très bien; en somme, ces deux-là étaient de véritables âme-soeurs qui s'étaient trouvé et ne se lâcheraient jamais. C'était beau...un peu flippant, mais beau quand même !

Je jetais un rapide coup d'oeil derrière moi pour voir comment s'en sortait Maddie, et je la vis se dépatouiller de Paul, ce qui me fit rire. Austin se retourna pour voir ce qui me faisait rire et regarda ensuite dans la même direction que moi pour réaliser ce qu'il se tramait entre son meilleur ami, ma propre meilleure amie et le savant fou !


Austin se mit à rire aussi alors que Lisa tentait de comprendre ce qui nous arrivaient, sans pour autant s'imposer dans notre trip; y'a pas à dire, elle était en plus quelqu'un de poli.

- Vu la tête qu'elle fait, elle va te tuer ! me dit Austin
- Qu'elle essaye, ca me ferait rire répondis-je en riant
- Rien a changé entre vous deux !
- Non...rien à changé, fis-je avec un sourire nostalgique.

Je me retournais enfin vers le comptoir pour me ré-intéressé à la conversation et à mon verre, mais Lisa préférait soudain écouter plutôt que de continuer à raconter sa vie. Ce qui était tout à son honneur, elle n'aimait pas se faire trop remarquer.

Austin profita alors du moment de silence pour relancer la conversation sur moi et Maddie :


- Mais euh...excuse-moi de relancer ça mais, vous vous étiez pas pris la tête toutes les deux à la fin de la dernière année ?

Ah...parfois j'oubliais qu'il n'y avait pas que moi et Maddie qui avions fréquenter ce lycée à l’époque, et que par conséquent tout le monde savait la vie des uns et des autres.

- Euh...Ouais, si, on...on s'était pris la tête.
- Brent, c'était son nom, non ?faisant allusion au gars qui nous avait séparé
- Ouais...mais bon, c'est loin tout ça. Heureusement pour nous, on grandit, et on c'est ce qui important dans la vie et ce qui ne l'est pas !
- Moi je dis tant mieux, conclua Austin. C'est vrai, vous faisiez un sacré duo toutes les deux, ça aurait été du gâchis de rester en froid !

Je le regardai étonné. C'était la première fois qu'Austin disait clairement qu'il nous trouvait fun Maddie et moi à l'époque. Maintenant..je comprend mieux pourquoi ca avait été vite entre Maddie et Will, et pourquoi Austin et moi avions déraper. Si ils nous trouvaient sympa et à leur goût, pas étonnant que c'ait été aussi loin ! Ahhh, si seulement on avait pu balancer ça à Mary-Ann et ses copines à l'époque, ça aurait remis les pendules à l'heure pour certaines.

Je but une gorgée de mon verre sans rien dire, mais je lançais quand même un regard à Austin qui se mit à sourire et commenda également un verre, tout en demandant à Lisa si elle voulait quelque chose.


C'est alors que je sentis mon portable vibrer. Je le sortit et constata un nouveau message de Maddie :

Spoiler:
 

Je me mise à rire, et Austin regarda par-dessus mon épaule. Je lui montrai alors le texto envoyé par Maddie, et me questionna :

- Elle est partie ?
- Non...ILS sont pas partis, ils sont juste planqués je pense.
- Ils ?...Maddie et Will ?!
- Bah oui, quelle question


Il se mit à rire une nouvelle fois, se remémorant sans doute la fois ou Will et Maddie avait échapper à la surveillance d'un pion au lycée alors que nous devions faire quelques heures de colle. Il s'était échappé tous les deux, nous laissant Austin et moi en colle, et on savait très bien ce qu'ils allaient faire tous les deux.

Flashback :


(je pars, du principe que, comme il y a 4 ans de scolarité en lycée aux States, le flash-back se situe lors de la troisième année soit en 1997)

Il s'était coulé une semaine depuis la fameuse soirée à quatre chez les parents de Will, et tout était encore très fouilli entre moi et Austin. Oui parce que, même si ce fameux soir, lui et moi s'étions mis d'accord pour garder ce qu'il s'était passé pour nous, et qu'on s'était mis d'accord pour dire qu'on avait fait une connerie, ca ne nous avait pas empêcher d'enfreindre une des règles de notre pacte,et de recommencer cette "connerie" un peu plus tard.

C'était un jeudi soir, après le cours de sport que Maddie n'avait pas réussi à sécher ! au programme, volley-ball. Les équipes avait été formé pour l'occasion, qui nous avait opposé : d'un côté, dans l’équipe bleue, il y avait Maddie et Will, et dans l'équipe des rouges, il y avait Austin et moi. Ce jour-là, je crois que Maddie avait revu à la baisse son opinion sur le cours de sport : Elle s'était plus qu'amusée, et Will avait bien profiter de la situation pour la porter porter, la taquiner, la faire voltiger..enfin bref, tout pour énerver les greluches. De mon côté, j'étais pas en reste, avec Austin on formait le duo des sportifs, ceux qui était ancrée dans un tactique solide ! On se concertait toutes les 2 minutes et élaborions des plans pour faire perdre l'équipe de Maddie et Will, tout en faisant exprès de lancer des balles horribles et des boulets de canon à ces deux-là ! Will était plus habile étant donné qu'il faisait partie de l'équipe de football avec Austin et qu'il avait une idée précise des stratégie que pouvait faire son co-équipier. Enfin bref, on avait fait rager les filles, et ça nous avait fait marrer Maddie et moi.

A la fin du cours, on avait fini aux vestiaire pour prendre une bonne douche, et quand alors que tout le monde était partie, nous, on faisait exprès de traîner parce que Maddie et Will voulait profiter que la salle soit vide pour qu'on puisse rigoler un peu. Alors, une demi-heure après que tout le monde soit partie, on avait rejoins Will, qui était également resté avec Austin, et on avait forcé tous les quatre la porte de la grande salle pour s'amuser un peu.

On avait donc pénétrer la salle par effraction et on était en train d'utiliser tous les accessoires des profs. On avait carrément bousiller les filets ou étaient ranger toutes les balles de foot, de volley et de basket, et on avait étaler tous les matelas de gym au centre de la pièce, les empilant les uns sur les autres pour faire une sorte de méga-matelas pour les atterrissages improvisé. On s'était servi de l’échelle des techniciens qui venaient de temps à autre réparer le matériel, et on montant grâce à l’échelle sur le panier de basket, pour mieux sauter d'en haut et attérir avec des figures débiles, sur les matelas. Les gars eux, utilisaient les cordes d'entrainement, montaient tout en haut et finissaient en bombe sur les matelas !

Bref, autant dire qu'on était des gros gamins, et qu'on faisait les choses en douce. Non parce que bon, si quelqu'un avait été au courant que les deux rebelles du lycée, passait leur temps à traîner avec des mecs les plus populaires, il était évident que ça gazerait. Bon, encore Maddie et Will, on aurait compris, étant donné que ça commençait à se savoir qu'ils sortaient ensemble ces deux-là...Mais Austin et moi, ça devait pas se savoir ! Mais en même temps, il était pas censé resté lui ! C'est vrai : Will nous avait demandé de l'attendre, mais nous avait pas dit que son pote Austin allait venir à avec lui...Austin passait toujours pour le mec sans embrouille, qui ne devait pas faire un seul faux pas. Il fallait que son dossier scolaire soit clean si il voulait pouvoir obtenir sa bourses d'études pour l'université de Princeton. Il devait donc se tenir à carreaux, et ses réputations amicales devait rester exemplaire...d'où le fait que si jamais quelqu'un avait su pour lui et moi, ça n'aurait pas été une bonne chose pour lui !!!

Enfin bref, on pensait que ça allait rester secret et que personne ne nous trouvaient entrain de faire les idiots dans la salle de sport. Mais non, on s'était planté !! Le prof de sport était revenu et nous avait grillé ! Il avait hurler, appelé le directeur et le lendemain, on avait été appelé pour 4h de colle. Autant dire, c'est grosse loose.

Et 4 heures pour Maddie, à attendre que l'horloge tourne, c'était trop pour elle ! Quant à Will, 4 heures sans pouvoir fricoter avec Mad', c'était peine perdue ! Alors vous devinez la suite ?! C'est là que le plan de Will a démarrer : Son père étant pharmacien, Will s'était débrouiller pour récupérer des laxatifs. Maddie n'étant pas douée pour donner le change sans se faire griller, c'était à moi de faire diversion auprès du surveillant. Alors, je lui avais demande de venir à ma table pendant que je simulais un problème rencontrer dans le devoir que j'étais en train de faire (enfin pas vraiment, mais je devais le faire croire lol). Pendant ce temps là, Will profitait que le pion soit loin de son bureau pour verser les laxatifs dans son café. Austin n'était pas très à l'aise avec tout ça alors, il avait préféré se faire tout petit.

Ensuite, on avait plus qu'à attendre....quelques minutes plus tard, le pion était parti en courant vers les toilettes, on nous on devait se casser en vitesse. Seulement...seulement Austin ne pouvait pas faire ça; Alors que Maddie et Will avait couru vers la sortie en pensant qu'on les suivrait, j'avais demandé à Austin de se bouger, mais celui-ci me fit comprendre que si il faisait ça, c'était fini pour lui. Il avait pas le choix, il devait resté. Et ne me demandé pas pourquoi - sans doute parce qu'il était canon, que j'avais couché avec lui, que je le trouvais sympa, que j'avais pité, enfin tout ce que vous voulez - mais je suis pas partie..Je suis resté avec lui. Et quand le surveillant est revenue avec le directeur, on était plus que deux, et faisions semblant de travailler. On avait jamais trahi Will et Mad', préférant dire que nous ne savions pas ce qu'il s'était passé, ou ils étaient allés.

Dans le fond, on savait très bien qu'ils étaient sans doute partie à la recherche d'un coin tranquille pour le coït habituel !! (MDR)


Fin flashback

C'est en me remémorant tout ça que je ne put m'empêcher de répondre à Maddie par SMS :


Spoiler:
 

Austin avait pu lire ce que j'avais écrit sur le SMS et m'observa :

- Oh, je vois...ça non plus alors ça ne change pas ! déclara-til sans doute pour faire allusion au fait qu'en ce qui concernait les mecs, on assurait mutuellement nos arrière Smile






I'm not "just a cop" !


Dernière édition par Kate Beckett le Sam 28 Déc - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Ven 16 Nov - 19:12

Je soupirais, voila que j'étais en train de me planqué en robe de soirée (magnifique robe qui coutait un bras!) sur un banc ou des millions de culs dont je ne connaissais même pas la provenance s'était assis. La plupart sans doute n'étaient même pas protégé par un quelconque vêtement. C'est sur cette idée que je me levais d'un bon.

Hors de question de me planquer la dedans, ça puait la sueurs et le savon bon marché... Sans compté les produit d'entretien et d'autres trucs que seul les vestiaires d'école pouvaient sentir.
J'allais pas resté la toute la soirée quand même?! Bon okay, j'étais en très bonne compagnie mais quitte a choisir j'aurais préféré qu'on se retrouve au Q3 devants un bon plat ou même chez moi voir peut etre chez lui mais pas... La!


Tu fais quoi?
me demanda t il alors que je me dirigeais vers la porte.

On va pas rester la toute la soirée non? Et puis cette odeur c'est une infection!

Tu disais pas ça la dernière fois qu'on s'est retrouvé ici tout les deux.


Je me retournais vers lui, mi amusée parce que oui effectivement j'en avais absolument rien a faire de l'odeur a ce moment la (et pour cause!) mi stupéfaite parce que je n'aurais pas pu décrypté le sens de cette phrase. Je voyais le mal partout ou y'avait bien la signification que je pensais?

Sans répondre, j’entrebâillais la porte histoire de voir si y'avait quelqu'un dans le couloir. Personne a première vue.


Viens! On sort!


J'ouvrais la porte a la volé, Will ne mit pas longtemps avant de me suivre, et tel un film d'action ou la cheerleader tente d’échapper a un malade qui hante son lycée, je longeais les murs, suivit de Will toujours, a la recherche d'un endroit plus calme et moins crade.

Tu l'as pas vue quelque part?
demanda une voix qui me figea sur place.

J'en sais rien Paul, lâche moi ça fait 3 fois que tu me pose la question!

Nan mais t'es sure?! Je crois l'avoir vue partir par la.

Merde-merde!
chuchotais je tout en attrapant le bras de Will pour l'entrainer dans la première pièce venue.
La pièce en question était un petit cagibi, étroit. Will était très amusé par cette situation, il savait exactement que Paul aurait pu me coller durant toute la fête, je suis même sure qu'on aurait pu trouvé un super plan pour qu'il me lâche... Mais la tout de suite j'avais en tête de me planquer et de me la jouer discrète au moins une bonne heure.


On va visiter l'école comme ça longtemps? me demanda t il presque mort de rire.

Eh! Trouve une solution pour m'en débarrasser et on verra.

J'en aurais bien une mais j'aime bien voir que rien a changé... J'ai l'impression d'avoir 15 ans a nouveaux c'est marrant.


C'est a ce moment la que mon portable se mit a sonner. Je me ruais sur mon sac, tentant d'étouffer le bruit et de mettre le son a zéro.

Putaiiin! chuchotais je

En voyant le nom du correspondant, je me mit a soupirer. Elle avait décidé de vraiment me griller pour al soirée. Je savais que Will tentait de voir ce qu'il y avait d'écrit, et je cachais l'écran comme je pouvais.


Eh! dis je alors qu'il s'approchait d'un peu trop près.

Quoi? j'y peu rien si y'a a peine de la place dans ce cagibi.


Mouais... [/b]

[i]J'étais pas très convaincue, mais je restais focalisé sur le message. Mes yeux devaient me trahir parce qu'a ce moment la Will me demanda ce qui n'allait pas. Me répartissant de mon plus beau sourire, je lui répondit que tout allait bien.
Etant donné qu'on était trop a l'étroit, je répondrais a Kate plus tard, hors de question que Will me grille avait le message qu'elle m'avait envoyé. Mais c'est a ce moment la que la réplique de Will me résonnait en tête. Effectivement, ce cagibi était petit. VRAIMENT petit. Et n'étant plus une ado en rut j'allais quand même pas me jeter sur lui... Restons civilisé...


On fait quoi? me demanda t il alors que je savait très bien ce qu'il avait en tête.

[b]On discute?
ma question devais le prendre de cours...

Ben quoi?! Vous ne pensiez tout de même pas que j'allais lui sauter dessus après tout ce temps?! On est plus des ado on peut très bien se comporter en adulte. Et en rencart c'est d'abord une invitation a diner, ensuite une ballade ou une visite et apres seulement l'étape du "je prends un verre chez toi". La ballade et la visite sont en option, mais le coup du réstau ou on discute c'est le B A BA.


Heu... Si tu veux... Il semblait ne pas etre ravi de ce que je proposais, mais je savais que vu notre proximité et si on restait la trop longtemps je finirais bientôt par me fiche des convenances.

Tu fais quoi dans la vie maintenant?
chuchotais je

Je suis directeur d'une grande chaine d’hôtel... Sérieusement Mad' on va vraiment discuter la dans ce minuscule cagibi? Tu veux pas qu'on aille ailleurs au moins?

Sérieux? T'es gérant d'une chaine d’hôtel?! Mais tu voulais pas etre dans le sport?
j'ignorais franchement sa question, je savais très bien que si on sortait mes chance d'éviter Swan le fou était mince.

Au départ j'avais commencé mes études la dedans... Mais j'ai parlé avec des anciens et certains nous démotivais vraiment des le début. Passé 35 ans tu sert plus a rien t'es plus qu'un vieux dans le monde du sport... Et j'avais pas envie de me prendre la tête a nouveaux sur mon avenir a 35 ans. Du coup, j'ai trouvé une formation de commercial... Et puis j'ai fait pas mal de stage ci et la... J'ai fini par me faire un petit carnet de relations et voila.


Il semblait avoir oublié l'endroit ou on était. Ou alors ma proposition de discuter dans un cagibi (celui qui pense que c'est totalement débile se la ferme, merci) enfin, bref il avait peut etre changé d'avis.


Et toi?

Je bosse au Q3

Le grand restau A je sais pas combien d'étoiles dans Manhattan?


Je me mit a rire face a son air étonné.


Quatre, on a quatre étoiles. Et oui, c'est bien de ce restaurant la dont je parle.

Tu fais quoi la bas?

Je gère le restau... Et c'est loin d’être de tout repos.

C'est toi la patronne?!

Ça parait si impossible que ça?


Qu'est ce qu'ils avaient tous avec ça? J'avais pas l'air d'en imposer assez pour gérer un restaurant?!


Non, juste que... je sais pas je te voyais pas dans la restauration...

Eh bien j'y suis.
Ça commençais franchement a m'agacer de voir que personne ne me croyais.

Tu boudes?
me demanda t il en relevant ma tête avec sa main. Ses yeux me regardait avec cette lueur si intense que j'aurais pu fondre en cette instant. Et cette voix, sa façon de me parler pour tenter d’arrêter de me faire bouder (parce que oui, clairement, je boudais!) me fit légèrement sourire.

Non, je boude pas.

Il devais avoir compris ma façon de fonctionner parce qu'il rompit le contact visuel, tentant d'écouter a travers la porte. Je crois que si lui ne s'était pas approché de moi, c'était moi qui l'aurait fait et je me serais jeté sur lui.


Tu crois qu'on peu y aller maintenant?

Tu veux vraiment t'en aller?
Lui demandais je avec un sourire qui en disait long.

Les filles change d'avis comme de chemises c'est bien connu. Et si jusqu’à présent lui avait été plus qu'explicite sur le fait qu'il pourrait y avoir quelque chose entre nous la tout de suite, c'était moi qui lui montrait que, maintenant j'en avait plus rien a faire du qu'en dira t on et que quoi qu'il se passe, j'avais choisit d'aller dans son sens.
Tant pis pour les adultes mature, apres tout j'étais bien la planqué dans un cagibi pour évité un mec trop collant. On fait pas ça quand on est un adulte responsable et mature? Un peut plus un peut moins... Je crois que si je lui saute dessus maintenant on m'en tiendra pas rigueur.

Il leva les yeux au ciel, Kate avait de la concurrence et rude! Puis il s'approcha de moi, le regard de braise... Si il y avait eut un explosions ou autre chose je ne l'aurais même pas remarqué.
Et en moins de temps qu'il ne fallait pour dire bonjour, on était déja en train de s'embrasser.



[j'ai l'impression de faire dans le mélo... la guimauve, et que Maddie a vraiment 15 ans et les hormones qui s'agite ^^ mais ça m'a bien fait marré]



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Ven 16 Nov - 22:14

Alors que Gregory venait de rejoindre Lisa, nous discutions toujours au bar avec eux, tandis qu’une petit groupe d’ancien lycéen était venu taper la discute. C’était des personnes plutôt sympa à l’époque, qui n’appartenait à aucune catégorie précises, donc c’était toujours un plaisir de pour bavarder avec des gens neutre, qui sont simplement heureux d’être là sans forcément vouloir savoir ce qu’était devenue un tel…
J’étais en train de commander mon deuxième verre, lorsque je jetai un coup d’œil à mon portable : bizarre, Mad’ n’avait pas répondu. Bon ok, elle était sans doute occupé à se planquer, mais quand même…à moins qu’elle soit déjà occupé à « s’occuper » de Will. Mais la connaissant elle aurait sans doute fait durer le plaisir de la séduction alors je n’étais pas vraimnt sûr de ça.


Non pas que je m’inquiétais mais je trouvais ça bizarre. Je l’avais bien vu se réfugier vers le couloir menant au différent vestiaire du gymnase, mais elle n’était pas revenue, à en juger par la détermination qu’avait Paul en ce moment à la chercher.
Je me retournais, sans bouger mon cul de ma chaise, et observait au loin : Paul commençait à taper sur le système de tout le monde. D’ailleurs j’avais comme un pressentiment alors que je le voyais à côté des portes battantes menant aux vestiaires. Il venait apparemment d’alpaguer Milady qui avait les bras chargés d’un petit carton remplis de fils en tout genre et qui venait de sans doute de faire son apparition depuis ses fameuses portes.
Oh non, tout ça n’annonçait rien de bon, parce que si j’étais sur de moi et des « temps » de Maddie, cette dernière n’allait pas tarder à commettre son petit « délit », et si Paul passait à cet instant là, il deviendrait alors difficile de cacher à tout le monde ce qu’il s’était passé. J’imaginais déjà Paul en faire tout un foin, tel un comédien d’opérette, à se rouler au sol en hurlant sa douleur….il fallait éviter ça.
Je commençais ç gesticuler sur ma chaise, me demandant comment j’allais pouvoir faire pour la sortir de là. J’avais tenté un nouveau texto, mais je savais déjà que ça n’allait servir à rien.
C’est pourquoi je me décidai enfin à bouger. J’attrapai mon petit sac et engouffra mon portable à l’intérieur, pensant que j’allais pouvoir esquiver la petite réunion à côté de moi, ni vue ni connue. Mais non ! Austin m’avait senti partir et me retenait maintenant par le bras :


-Ou tu vas ?! me questionna-t’il.

-Euh je …

comment expliquer à Austin que j’allais sauver les ébats sexuels de ma meilleure amie, sans que tout le monde autour –qui venait de remarquer ma fuite grâce à l’intervention d’Austin – ne puisse savoir ce qu’il se tramait.

Il avait l’air d’attendre une réponse, et le voyant froncer le regard ainsi, je le scruta un instant avant de me dire qu’on ne serait pas trop de deux pour ce coup foireux. C’est alors que je m’approcha de lui et avec un ton plus bas, je lui dis quasiment à l’oreille :

-Tu te souviens de la fois où on avait tu m’avais vu faire le guet devant le bureau de la gazette du lycée, à empêcher que quelqu’un ne cherche à y entrer ?

-Euh, oui …parce que Will et Maddie s’y trouvaient et que….OH NON…

-Si ! Et là, je sais pas si tu vois mais Paul est partie à la recherche de Maddie, dis-je en pointant du doigts les portes battantes menant aux vestiaires.

Austin se leva, et s’excusa pour nous deux, et m’attrapant par le bras, nous nous dirigions vers les vestiaires. Sur notre lancée, on avait rapidement jeté un coup d’œil pour s’assurer que personne ne nous regardait, mais fallait nous voir en cet instant : je suis sûre que ça se voyait sur notre visage qu’on préparait quelque chose de pas bien…
Bref, nous passions alors les portes battantes et là, on faisait face à un long couloir…Ok ! Will et Maddie devaient être quelque part par-là, mais où ?


-Ils doivent être quelques part par-là, mais où ? se demanda Austin, comme pour faire écho à ma propre pensée.

-Moi ce qui m’inquiète le plus, c’est Paul ! dis-je en chuchotant

On avançait dans le couloir, sans savoir où on allait vraiment :

-T’as essayé de l’appeler ? me suggéra Austin

-On est d’accord que tu me parles bien de Maddie là ?...non parce que si tu crois que j’ai le numéro de Paul. CA JAMAIS ! rétorquais-je en tentant de parler à voix basse malgré l’offense qu’il venait de me faire.

Il se mit à rire timidement, parce qu’il ne fallait pas non plus qu’on attire l’attention, et son regard me fit très vite comprendre que, oui, il parlait bien de Maddie. J’attrapais alors mon téléphone alors qu’on continuait d’avancer dans le couloir, sans vraiment tenter de faire attention aux portes qu’on passait.

Je composai alors le numéro de Maddie et à voix haute je me mis à déclarer :

-Rhoo faites qu’elle sache toujours pas se servir correctement de son téléphone et ne l’ait pas mis en silencieux…

Un bruit sourd se fit entendre à deux pas de là où nous nous trouvions, et Austin et moi nous étions figés. Ça devait être Paul…oh mon dieu, il les avait peut-être trouvé ?! Le téléphone toujours à mon oreille, j’avançais au pas de velours derrière Austin, tentant de ne pas faire claquer mes talons sur le bitume poli de l’établissement, et soudain, j’entendis enfin une tonalité dans mon cellulaire.

Ce à quoi je ne m’attendais pas, par contre, c’était à entendre en écho, derrière moi, la sonnerie du téléphone de Maddie. Je me retournais vivement, raccrocha, pour ensuite virevolter mon regard vers Austin, par-dessus mon épaule, pour être sûre que je n’avais pas rêvé. Et à en croire sa tête, lui aussi avait entendu un bruit.

On fit alors marche arrière pour s’arrêter devant une porte qui indiquait : « janitorial storage area » (zone de stockage de conciergerie). Et là, mes doutes se levèrent lorsqu’on entendit des souffles et quelques bruits sourd, sans doute volontairement étouffés pour éviter qu’on entende
Pour moi c’était claire, c’était le téléphone de Maddie que j’avais entendu. Je ne l’avais as laissé sonner afin que personne d’autre à par moi et Austin l’entende. Mais il fallait quand même que je sache si Maddie était bien là (même si intérieurement je savais que c’était elle)
Je toquai alors à la porte, timidement, à la limitede l’effleurement et interpella Maddie :


-Maddie t’es là ?

-DEGAGES !!!

Je fis une grimace et voyant austin à côté de moi qui avait parfaitement entendu, je m’adressais à lui en disant :

-Oui bon bah, pas de doute, ils sont là …

Austin se mit à glousser, et après un petit moment de répit, et un autre bruit – sans doute quelque chose qui venait de tomber – je me ré-adressai à Madison

-T’es sûre ? non parce que je crois que Paul et dans le coin et …

-T’es sourde ou quoi ? Dégages, je suis occupée !!!

J’allais rétorquer que je venais lui sauver la mise, mais trop tard, une voix en résonnance nous fit bondir sur place Austin et moi.

- Kate ? Austin ? Qu’est-ce que…vous avez vu Maddie ?!

Paul venait de sortir des vestiaires pour homme à en juger de là où il se trouvait, et se dirigeait maintenant vers nous, avec un air désespéré.
Par instinct, Austin et moi avions fait barrière devant la porte et tentait désespérement d’avoir l’air de rien. Mais pour faire comprendre à Maddie que les embrouilles commençait, je fis exprès de hurler avec un enthousiaste peu authentique :


-HEY !! Paul, c’est toi ! Qu’est-ce que…NON, j’ai pas vu Maddie, pourquoi ?

-Bah je la cherche partout !! déclara-t’il comme si sa vie en dépendait.

Je me grattais alors la tête, peu confiante et lui dit :

-Ah bah euh…elle doit être là ou elle étais tout à l’heure quand tu m’as demandé.

- NON ! Tu crois pas que je serais en train de la chercher si c’était le cas, ajouta-t’il comme si je venais de le froissé.

C’est Austin qui prit alors le relais, pour venir en aide :

-Et pourquoi tu sors des vestiaires pour mec, tu crois quand même pas qu’elle serait aller là-bas, t’es pas sérieux ?!

-J’avais fait celui des filles avant…soupira-til, continuant d’avancer vers nous, ce qui nous poussa à resserrer l’écart entre Austin et moi pour faire encore plus barrière devant la porte derrière nous.

-Bah c’est qu’elle est pas là qu’est-ce que tu veux qu’on te dise…

Il soupira un nouvelle fois en baissant la tête - ça avait le don de m’énerver - et je pensais qu’il allait partir, mais non ! Au contraire, il se demandait maintenant ce que NOUS, nous faisions là !

-Mais euh…pourquoi vous êtes là ?!

-Pourquoi on est-là..., répétais-je tentant de chercher une réponse sans vraiment la trouver.

-BAH, c’est ridicule tu vas rire mais…se mit à dire Austin, faisant soudain semblant de rire. Figures-toi que Kate, ici présente, me soutenait par A + B qu’il y avait 5 portes dans ce couloir !

-Hein ? lançais-je, regardant Austin comme si je regardais une pomme pourrie, ce qui me valu un coup de coude que je n'avais pas aimé.

-Oui, Kate…tu me disais 5 portes. Tu vas quand même pas changé d’avis maintenant ? surtout que maintenant que tu sais qu’il y en a 6 ! T’aimes pas perdre c’est ça ?

Comprenant enfin ou il voulait en venir, je suis alors la cruche et répondit dans son sens :

-Ah bah oui, hey ! J’ai dit 5 ! Je suis bête parfois….MAIS, ca n’a rien a voir avec le fait que je sois mauvaise joueuse, je préfère le préciser !! ajoutais-je. Bah oui, tant qu’à faire, je préfère me défendre sur ce point, j’aimais pas quand on disait que j’étais mauvaise joueuse…parce que je crois qu’effectivement je le suis un peu !

Paul, quant à lui nous regardait, sceptique, nous prenant sans doute pour des débiles profond en cet instant. Après un court silence, il finit par dire


-Effectivement…tu l’as dit : c’est ridicule.

On fit semblant de rire comme des crétins, et un bruit se fit à nouveau entendre derrière nous !

NON mais sérieusement, il pouvait faire gaffe eux derrière, déjà qu’on leur sauvait la mise, il pouvait au moins attendre avant de bouger la dedans !!! Le bruit attira l’attention de Paul


-C’était quoi ça ?!

C’est alors que je me souvenais, tel un éclair de lucidité, qu’à l’époque du lycée, Paul avait une aversion pour les rongeurs, suite à un mésaventure qu’il avait eu avec un écureuil qui l’avait mordu en classe verte.

-Oh ça, c’est…je pointais mon doigts alors vers la porte derrière nous, et continuais : c’est sans doute un rat. En même temps c’est un cagibi, alors, ça ne m’étonne pas !!!

Ceci eut pour effet de faire reculer Paul d’un pas, et Austin comprit qu’il fallait continuer sur cette voix, c’est alors qu’il se mit à renchérir :

-Oh oui, c’est sûr c’est un rat. Je me souviens de la fois ou Mr Gonzales, l’agent d’entretien, s’était fighter à coup de balai avec l’un d’entre eux alors qu’on sortait des vestiaires. Fallait le voir, c’était un sacré morceaux, et puis les coup de manche, il avait l’air d’apprécier en plus !

C’est bizarre, mais là, tout de suite, j’avais envie de laisser sortir un commentaire graveleux, dont je ne me privai pas :

-Il doit pas etre le seul à aimer les coups de manche, crois-moi. Je ponctuai alors ma phrase en tapant du talons sur le bas de la porte pour faire comprendre à Maddie que je parlais d’elle. Et je savais qu’elle ne pourrait pas rétorquer.

La petite histoire d’Asutin eut raison de la patience de Paul a retrouver Maddie, il nous laissa alors dans le couloir, en disant qu’il allait chercher dans la salle,et quant à nous nous fîmes semblant de nous détacher de la porte. Alors que Paul avait enfin franchie les portes battantes, je toqua fermement sur la porte maintenant et interpella les deux phénomènes :

-Bon hey, je vous donne pas plus de 5 minutes, montre en main, pour finir ce que vous êtes en train de faire. Sinon, tanpis pour vous, on laissera n’importe qui vous découvrir ici ! Je me suis bien fait comprendre ??!

Je crut entendre Maddie m’insulter « gentiment » ce qui me fit sourire, et avant de partir ajoutai un :

-Go Will, on se dépeche, fissa fissa !

Austin et moi prenions alors le chemin des portes battantes, sans se douter que là-bas d’autre ennuis allaient nous tomber sur le nez.




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Sam 17 Nov - 19:13

Il ne nous fallu pas longtemps pour que je me retrouve plaqué contre une des étagères du cagibi. Il me portait sans problème mais les étagères ne semblaient pas franchement solide. M'aggripant a lui en entourant une jambe, et tenant les étagères qui commentèrent a se soulever, j'appuyais alors mon autre jambe contre l'étagère d'en face. Elle était si proche que je n'avais même pas a tendre la jambe.
Nous continuions a nous embrasser, sans se soucier du boucan qu'on faisait. Par ce qu'a ce moment la, l'étagère sur laquelle je m’agrippais se souleva complètement pour faire tomber ce qu'elle contenait.
Le bruit qu'on avait fait aurait pu carrément alerté le fou mais a ce moment la j'en avait strictement rien a faire.
Se retrouver avec Will, dans ce genre de situation me ramenait 16 ans en arrière et fallait avoué qu'il avait vraiment pris de l'assurance. Certes, a l'époque il me soulevait avec beaucoup de facilité mais comme on était un peut trop surexcité on avait du mal a se détendre pour prendre notre temps... Enfin si vous voyez ce que je veux dire.

Pas besoin de préliminaires, on avait passé ce stade depuis longtemps.

-Maddie t’es là ?

-DEGAGES !!!


Je tentais de ne pas me laisser aller. Il fallait que je soit tout a fait consciente pour faire partir Kate d'ici. Putain! Elle avait vraiment décidé de me pourrir la vie la!
Je glissais doucement mais surement vers le bas, c'était pas le moment, je m'agrippais alors a n’importe quoi, la barre en fer qui tenait l'étagère plus exactement. Dans mon mouvement, un truc me gêna mais je n'eut que le temps de comprendre que je l'avais fichu par terre quand j'entendis un bruit sourd.



-T’es sûre ? non parce que je crois que Paul et dans le coin et …

-T’es sourde ou quoi ? Dégages, je suis occupée !!!


Elle le faisait vraiment exprès! J'en avais strictement rien a foutre de Paul la tout de suite. Et puis si elle était la elle pouvait très bien aller le chercher et lui balancer un vieux mensonge comme on en avait l’habitude!

- Kate ? Austin ? Qu’est-ce que…vous avez vu Maddie ?!


Mon sang se glaça, je me figeais sur place regardant avec horreur Will, qui était tout aussi pétrifié que moi.
MERDE!! PAUL ÉTAIT JUSTE DERRIÈRE CETTE FICHU PORTE! Porte qui n'était pas du tout fermé a clef!


-HEY !! Paul, c’est toi ! Qu’est-ce que…NON, j’ai pas vu Maddie, pourquoi ?

-Bah je la cherche partout !!
déclara-t’il comme si sa vie en dépendait.

-Ah bah euh…elle doit être là ou elle étais tout à l’heure quand tu m’as demandé.

- NON ! Tu crois pas que je serais en train de la chercher si c’était le cas,
ajouta-t’il comme si je venais de le froissé.

Mon dieu, difficile de ne pas entendre la conversation, Paul était peut être un détective privé il était loin d’être discret... Je me demandais comment il pouvait prendre des gens en filature...:

-Et pourquoi tu sors des vestiaires pour mec, tu crois quand même pas qu’elle serait aller là-bas, t’es pas sérieux ?!

C'était pas la voix d'Austin ça? Non mais c'est pas vrai!! Y'a tout le lycée derrière cette porte ou quoi?
C'est en entendant la voix de son pote que Will se mit a flipper un peu plus.
Je suis presque sure qu'il savait, comme moi, que Paul aurait très bien pu venir ouvrir la porte pour voir si on y étaient.

On avait l'air très fin la, moi plaqué sur des étagères qui allaient bientôt de tombé dessus, la jambe presque tendu pour ne pas glisser doucement mais surement vers le bas avec en bonus ma jupe relevé jusqu'au ventre. Ne parlons pas de Will qui me tenait fermement le pantalon baissé jusqu'au cheville.

j'entendais assez bien la conversation en tendant l’oreille, Will faisait de même. On essayait de ne pas bouger mais vu ma position c'était plutôt ... Acrobatique. j'étais loin d’être une fana de sport et je ne savais pas combien j'allais tenir.


-Mais euh…pourquoi vous êtes là ?!


La question a un million. Il était pas privé pour rien au moins. En tout cas, la façon dont se sortait Kate et Austin n'était pas terrible mais ça semblait marcher...

Je glisse!!!
Chuchotais je en constant que j'allais nous entrainer par terre.

Essaye de tenir encore 5 minutes!
me chuchota t il en essayant de m'aider sans faire de bruit.

Je peux pas! Aide moi!


C'était pathétique... J'étais loin de voir nos retrouvailles comme ça. Pétrifié, a moitié nus dans un cagibi attendant que Kate et Aust' fasse partir le malade.
Will tenta me soulever sans bruit, il me pris par la taille pour me soulever contre la barre en fer qui tenait les étagères, j'attrapais l'étagère au dessus, et comme celle du dessous elle se souleva. Y'avait il une étagère de fixé dans cet cagibi merdique?!!
La réponse était probablement non, tout le monde savait que Gonzales était assez rapiat. Les vis et les clous c'est méga cher, et puis ça tiens l'étagère comme ça a première vue... Sauf si on se pends dessus comme j'étais en train de le faire a l'instant.

Bien évidemment, le seau qui était posé dessus glissa. Trop tard pour la redressé, et puis si je lâchais cette fichue planche en bois ça aurait été pire.


-C’était quoi ça ?!


Merde!! Pourquoi il était pas sourd comme un pot celui la?! J'étais presque sure en cet instant qu'il allait ouvrir la porte, et qu'il verrait le charmant tableau que nous formions Will et moi. M A G N I F I Q U E. J'attendais la sentence, braquant mon regard sur la porte, prête a attendre que la poignée se tourne...
Mais... Je devais remercier Kate ou alors Castle qui l'avait sans doute entrainée a ce genre de trucs. Elle m'avait souvent parlé du fait qu'il trouvait toujours des solutions abracadabrantesque.


-Oh ça, c’est… c’est sans doute un rat. En même temps c’est un cagibi, alors, ça ne m’étonne pas !!!

-Oh oui, c’est sûr c’est un rat. Je me souviens de la fois ou Mr Gonzales, l’agent d’entretien, s’était fighter à coup de balai avec l’un d’entre eux alors qu’on sortait des vestiaires. Fallait le voir, c’était un sacré morceaux, et puis les coup de manche, il avait l’air d’apprécier en plus !


En entendant qu'il y avait eut des rats je me demandais si l'anecdote était vraie ou non. Si un rat débarquais la sous mes yeux j'aurais hurler. Au vu de ma tête, Will me gratifia d'un sourire puis s'approcha de mon oreille.

Panique pas, t'es en hauteur les rats sont par terre.


J'avais envie de le frapper, mais si je lâchais prise c'était fichu. Je lui lançais mon regard du "tu ne perds rien pour attendre". Mais au vu de la situation on était de toute façon dans la même galère.

-Il doit pas etre le seul à aimer les coups de manche, crois-moi.


Les coups frappé sur la porte avec ce genre de paroles me mit hors de moi. Nan mais elle se foutait ouvertement de ma gueule?! C'était bas, très bas parce que je ne pouvais pas rétorquer et me venger. Depuis le début de la fête elle n'avait pas arrêté de m'enchainer...

Des pas se firent entendre. Je ne savais pas si c’était Paul ou quelqu'un d'autre qui était partit. A vrai dire j'entendais plus rien. Peut être qu'ils étaient partis ensemble pour être bien sur que Paul ne vienne pas re vérifié le cagibi?


-Bon hey, je vous donne pas plus de 5 minutes, montre en main, pour finir ce que vous êtes en train de faire. Sinon, tanpis pour vous, on laissera n’importe qui vous découvrir ici ! Je me suis bien fait comprendre ??!

Tu perds rien pour attendre, moi aussi je vais te pourrir ta soirée!

-Go Will, on se dépeche, fissa fissa !


Will se mit a rire, sans doute que le "danger passé" l'avait radoucit, il n'était plus du tout tendu, je le sentais et il avait toujours adoré ce genre de petite pique. Je ne savais pas pourquoi, mais très souvent il s'amusait a s'allier a Kate lors de nos joute verbale. Okay c'était pour rire, mais a chaque fois je le rallias de mon coté en boudant.
Faut dire que si je boudais, généralement ça se finissait par "nan j'ai pas envie d'aller dans les vestiaires avec toi aujourd'hui". Enfin vous voyez le genre...
Personne ne va me blâmer parce qu'on l'a tous fait, excepté que moi je l’utilisais pour qu'il ne s'allie pas a Kate tout le temps.

J'entendis Kate s'éloigner, difficile de ne pas entendre avec le bruit de ses talons.

Lorsqu'il n'y avait plus aucun bruit dehors, je me mit a soupirer tout en posant ma tête en arrière contre la barre en fer. Voila. On avait enfin la paix.
Ce que ça nous avait pas mal refroidit tout ça et qu'il était difficile de reprendre la ou on en était.

Comme je glissais a nouveaux, Will posa ses mains sur mes hanche pour me soulever. Je me tint alors a l'étagère qui n'avait absolument plus rien, sauf que je n'avais pas retenu la leçon. Elle se renversa subitement, m'entrainant sur le coté. Will tenta de nous stabilisé mais l"étagère se déboita et tomba vers la gauche.

Coté discrétion on avait tout gâché. A l'époque on était des vrai pros... On avait sans doute perdu la main avec le temps. Je haïssais Gonzales et ses étagères à la con.

Will se mit a rire, ce que je fit quelques secondes plus tard. On avaient 30 piges passé et on était la dans un cagibi pour un petit 5 a 7 et on se retrouvait a tout détruire pour finalement évité de peu un malade qui aurait tout fait capoté. Qu'est ce qu'il pouvait y avoir de pire?

Malgré mon hilarité, je me mit a entendre a nouveaux du bruit. Soit je psychotais a cause de Paul, pensant qu'il allait bel et bien débarqué pour vérifié la seule pièce qu'il n'avait pas vu soit j'avais des hallucinations.

CHUUUT!


Will s’arrêta net. Pourquoi, pourquoi il me tenait toujours contre cette fichu barre en métal... Qui venait de perdre une étagère et qui tanguait franchement?!

Sauf que, étant a moitié hilare il ne me tenait plus vraiment et que je glissais a nouveaux vu que j'avais mis mon autre jambe sur une étagère plus basse en face de nous.

Will devais le sentir, et il tenta de me soulever sans bruit. Les pas se rapprochait, c'était la merde noire. Faites que ça soit Kate, pitié!
Dire qu'il n'y a même pas 5 minutes je voulais qu'elle s'en aille alors que la je priais pour qu'elle revienne.

Trop tard, je glissais beaucoup trop, je m'accrocha a l'autre étagère qui tangua et fit comme sa copine... Se souleva pour se renverser sur le coté. N'ayant plus beaucoup de maintien, la barre en fer se mit a pencher en arrière et j'essayais de me retenir avec mes pieds. Peine perdue les étagère d'en face firent de même et tout s’effondra. Je me retrouvais sous Will, entouré d'étagé protégé par les barre en fer qui tombait de partout. Elle étaient trop haute pour nous tombé dessus mais il allait être compliqué de ne pas se relever sans s'en prendre une dans la figure. Et ne parlons pas de millions de produit ménager qui étaient partout autour de nous et sur nous.

Qu'est ce qui pouvait etre pire que Will et Moi a moitié déshabillés au milieux d'un foutoir infernal dans un petit cagibi? Je sais absolument ce que vous pensez... Et croyez moi j'étais loin de rire a ce moment la.

La porte s'ouvrit a la volé, avec Milady et son air effrayé. Elle croyait probablement qu'il y avait une bombe cette cruche.
J'étais la, les jambe en l'air ou presque, heureusement Will me protégeais un minimum.


Milady c'est vraiment pas ce que tu crois!


Qu'est ce qu'elle pouvait croire? de toute façon on était pas la pour chercher les rats ou comparer les produits ménager.

Rouge de honte, elle s'excusa en refermant la porte
derrière nous.

C'est le pompom soupirais je alors que Will tentait de se relever. Il s'était rhabillé a la vitesse de l'éclair, non sans se prendre quelques barre en fer dans sur la tête. Heureusement pour moi il ne semblait pas l'avoir mal pris, je dirais même qu'il prenait ça avec le sourire.

En tout cas je m'en souviendrais vraiment de celui la dit il en tentant de se contenir de rire.

Moi aussi soupirais je en abaissant ma robe. Moi aussi...



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 22 Nov - 21:46

Austin et moi étions sortis du couloir et venions de passer les portes à battant. Observant tout deux l’ensemble de la salle, je me mise à déclarer :

-Bravo pour l’histoire du rat et de Mr Gonzales…

-Bravo à toi pour t’être rappelé de sa phobie !

-J’ai le don pour les détails insignifiant, je crois !
Fis-je en riant légèrement.

Alors que nous nous parlions les yeux rivés vers l’ambiance générale de la soirée, on aurait dû sentir les ennuis arrivés. Et pourtant, on n’avait pas prévu ça…
Déboulant à ma droite, Mary-Ann se planta devant nous, et croisa les bras, son regard trahissant son état d’énervement.


-Ça va, la soirée se passe bien ? entendis-je, faisant exprès de ne pas entendre l’ironie dans sa voix.

-Oui c’est parfait Mary, répondit Austin sans me laisser le temps de donner mon avis.

J’hochai donc la tête pour confirmer, souriant gentiment ; mais c’est alors que Mary-Ann prit un air encore plus agacé. On pouvait la sentir au bord de l’explosion. Elle me toisa et ajouta :

-Oui, enfin je ne vois pas pourquoi je pose cette question. De toute façon, même si la soirée avait été un véritable fiasco, Melle Katherine Beckett aurait quand même trouvé le moyen d’apprécier la soirée !

J’arquai un sourcil, la regardant sans comprendre

-Je te demande pardon ?!

-Quoi, ce n’est pas vrai peut-être ?

-Je ne comprends pas ce que tu insinues là…

-Eh bien, juste la vérité, à savoir que c’est ton truc à toi et ta copine de venir foutre la merde en soirée, de transformer tout en cauchemar, et de trouver ça beaucoup plus amusant !!

-Mary-Ann…soupira Austin, sans doute plus attentif à ce que sa « femme » provoquait, que moi

J’ouvris la bouche un instant, mais rien ne sortit sur le coup ; je la refermai tout aussitôt, tentant de peser mes mots avant de lui répondre, puis ajoutai :

-Pourquoi tu t’en prends à moi là, qu’est-ce qu’il se passe ? demandais-je, me souvenant soudain qu’avant de m’être séparé de Madison quelques minutes auparavant, Mary-Ann avait eu quelques soucis avec la sono. M’accusait-elle d’en être responsable ? Tu ne vas quand même pas me rendre responsable de ton problème de musique. Surtout que ça à l’air d’être résolu maintenant, ajoutais-je, entendant facilement la musique en fond sonore.

-C’est-ça, fais semblant de ne pas comprendre … répondit-elle en tapant du pied avec vivacité.

Je sentis Austin soupirer une nouvelle fois avant de faire un pas vers sa femme pour l’apaiser. Seulement il gardait le silence. Pour ma part, je commençais à me sentir légèrement agressé par le comportement de la pimbêche.

-Bon tu vas cracher ton venin une bonne fois pour toute et me dire ce que tu penses plutôt que de tourner autour du pot, là ?!

Austin secoua la tête pour me signifier de ne pas rentrer dans ce terrain-là, mais c’était trop tard :

-C’est quoi votre programme de la soirée à toi et ta copine ? hein ?! Venir ici, vous moquez de quelques-uns d’entre nous ?! vous vous répartissez les tâches comment dis-moi : Maddie s’occupe de me balancer deux trois vannes et de me pourrir ma soirée, pendant que toi, tu te tapes mon mari ?!

Avais-je bien entendu ??!!!! J’ouvris de grand yeux, comprenant enfin ce qu’elle venait d’insinuer et je n’en crus pas mes oreilles ! Elle me prenait pour qui ?!

-Non mais t’es MALADE ?! que tu en veuilles à Maddie parce qu’elle t’a remis à sa place, je peux comprendre, bien que c’était mérité…Mais que tu insinues que je veuille…

Elle ne me laissa pas finir et haussait maintenant d’un ton :

- Je n’insinue rien, je constate !!! Tu t’accapares Austin, tu l’emmènes avec toi vers les vestiaires, tu croyais quoi ?! Que tu pouvais lui proposer une petite incartade ?!

- Mary-Ann, arrête !
tenta gentiment Austin

- Tu sais quoi ma grande, faut pas rêver hein ?! Si y’a 16 ans, t’as jamais pu te le faire, c’est parce qu’il y avait une raison !!

-Mary-Ann, continua Austin, tentant de lui faire comprendre qui fallait qu’elle arrête.

-Ouh là, ne me lance pas là-dessus tu pourrais être déçue, murmurai-je alors que Mary-Ann, elle, ne s’arrêtait toujours pas.

-Tu n’intéresses personne ma pauvre ! Ce n’est pas ton monde ça.

- BON STOP, maintenant ! Intervint enfin Austin, avec un ton autoritaire.

J’allais répondre à l’affront de la pimbêche, mais à croire qu’Austin l’avait prédit, il se tourna vivement vers moi pour me faire signe de ne rien ajouter, afin de calmer le jeu. Je n’allais quand même pas me faire insulter sans rien dire ? Surtout que bon, je n’allais pas l’insulter pour ma part, non je voulais juste lui dire qu’elle faisait fausse route, qu’elle se gourait tout aussi bien sur ce qu’il s’était passé 16 ans plutôt, et qui plus est sur mes intentions de ce soir.

Et dire qu’à la base, je ne voulais pas venir…Je savais que ça finirait mal ! Et encore, je pensais ça, sans pour autant avoir vu Milady passer à côté de nous à ce moment-là, s’engouffrant dans le couloir qu’on avait quitté quelques instants plutôt. Si j’avais fait plus attention, j’aurais sans doute pu arrêter Milady…mais justement, je n’avais rien vu ! Et j’étais bien loin d’imaginer ce qu’il était en train de se passé derrière nous.

Enfin bref, là, ce qui me dérangeait, c’était le comportement de Mary-Ann et mon impuissance à la remettre à sa place. J’avais promis de rien dire mais là, ça me démangeait !!! Austin le savait sans doute. D’ailleurs il tenta lui-même de clarifier la situation devant une Mary-Ann sous pression, tout aussi fumante qu’une cocotte-minute.


-Mary..je peux savoir ce qu’il te prend d’agresser Kate comme ça ?

-Tu te fous de moi ? Tu crois que je ne vous ai pas vu au bar, en train de discuter entre vous ? Je pensais qu’elle partirait à un moment, que je n’aurais pas à intervenir mais, non !! Il a fallu que tu la rattrape par le bras et que tu l’accompagne vers un endroit à l’abri des regards ?!

-Ca n’est pas du tout ce que tu crois, écoutes…

-Pourquoi je vous écouterais tous les deux ?!

-Parce que je suis ton mari, si je me souviens bien, non ?!


Je restais muette, prenant mon mal en patience, laissant Austin se débrouiller avec sa femme. D’ailleurs il avait l’air de s’en sortir ; il n’y avait qu’à voir le court moment de réflexion qui semblait la traverser à cet instant. Et j’étais persuadée qu’elle allait sans doute prendre conscience de son petit égarement…mais c’était sans compter sur cette remarque qui arrivait de derrière Austin et Mary-Ann, en réponse à la dernière parole d’Austin

-Oh oui tu es, malheureusement pour toi, son mari, et crois-moi, c’est la plus belle erreur que tu aies faites !

Je n’ai pas vu tout de suite qui était à l’origine de cette observation, et heureusement d’ailleurs, car si jamais je l’avais vu, je pense que j’aurais pu avaler de travers et me serait étouffée. Parce que, croyez-moi, j’étais loin de m’imaginer CA !! enfin disons plutôt…ELLE : Shelby Simons !

Shelby Simons, la dernière du quatuor des cheerleadeuses. Elle était à l’époque, inséparables Mary-Ann et elle…alors ce que je ne comprenais pas, c’est pourquoi avoir osé dire un truc pareil ?! Mary-Ann étant censé être sa meilleure amie, pourquoi avoir dit à Austin que son mariage était un gâchis ? Mon regard se balançait de droite à gauche, jonglant entre Shelby et Mary-Ann, cette dernière semblant être encore plus excédée maintenant que lorsqu’elle n’avait eu affaire à qu’à moi

J’étais encore sous le choc, mais ça ne semblait pas assez bizarrement ; voilà que Shelby me regardait maintenant


- Je n’y crois pas !! Kate Beckett ?!

- Euh…c’est moi…

- Oh mon dieu !! C’est incroyable ! Tu es …woaw, resplendissante !


Bon, ca, c’est sûr, je ne m’y attendais pas :

- Merci...Shelby, tentais-je pas vraiment sûre de moi. Ça fait plaisir de te voir, ajoutai-je.

-Menteuse ! Dit-elle en riant avant de venir me prendre dans ses bras. Tu ne le penses pas, mais je ne t’en veux pas !

Je me laissai faire, sans vraiment savoir quoi dire à ça. Elle avait raison, à la base, je n’étais pas vraiment ravie de la voir, mais je ne sais pas pourquoi, sa remarque me fit sourire.

-A l’époque, j’étais jeune et envieuse, je ne faisais pas vraiment attention à ce que je faisais … conclua-t’elle.

-Et...maintenant ?! demandais-je histoire d’être sûre de ce qu’elle me disait.

- Aujourd’hui, je fais la part des choses, je suis plus à même de savoir qui sont vraiment des personnes fréquentables …annonça-elle, avant de poser son regard sur Mary-Ann et de conclure...et celles qui ne le sont pas !

C’était quoi cette tournure ???! Si je m’attendais à venir ici et trouver une Shelby en froid avec Mary-Ann, je n’aurais pas hésité une seule seconde pour venir voir ça. Y’a même pas 2 minutes, je regrettais d’être venue, et voilà que Shelby venait de me donner une raison de trouver cette soirée soudain plus intéressante. Shelby s’intéressa soudain à moi, oubliant Mary-Ann un instant, ainsi qu’Austin, qui resta à côté de sa femme pour pouvoir sans doute la contrôler au cas où cette dernière déciderais de réagir à la réflexion de son ex meilleure amie.

- Mais dis-moi en parlant de jalousie mal placée…elle est où Madison ?! et Shannon, et Bruce, enfin toute ta bande quoi ?!

-Euh…eh bien, j’ai pas encore vu Shannon et Bruce, mais…Madison et moi on est venu ensemble, donc tu la croiseras.

-Je serais ravie de pouvoir lui parler, ne serait-ce que pour lui dire honnêtement à quel point j’ai été jalouse d’elle !
ajouta-t’elle toujours aussi souriante et rieuse.

Dans quel monde je me trouvais en cet instant ? J’avais l’impression d’etre dans une phase parallèle, ou rien ne se passait comme je le pensais. J’avais eu envie de répondre à Shelby, mais Milady ne m’en laissa pas le temps, elle venait de passer les portes battantes derrière nous, et de nous bousculer. Apparemment, elle semblait déboussolée, voire même effrayée, à croire qu’elle venait de tomber nez à nez avec un fantôme. Je l’observa un instant alors qu’elle se confondait en milles excuse, et je finis par comprendre d’où elle arrivait…et surtout ce qu’elle venait sans doute de VOIR

Je virevoltai alors pour observer Austin, qui semblait avoir comprit egalement, et je baissais la tête, honteuse pour mon amie qui venait de se faire griller. Shelby quant à elle, s’empressa de demander :


Bah qu’es-ce qui t’arrive Milady ? t’as l’air d’avoir rencontré le diable en personne !!

Non..pas le diable…une diablesse, comme l’aurait sans doute dit Mary-Ann, si elle avait su ce qu’il se tramait.





I'm not "just a cop" !


Dernière édition par Kate Beckett le Sam 28 Déc - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Ven 23 Nov - 22:04

Nous avions essayé de remettre un peu d'ordre en silence... Mais il est difficile de ne pas faire du bruit avec des choses en métal! Du coup, Will se marrait et moi j'essayais de le faire taire.

CHUT!!


Le coup de Swan le fou était bien ancré dans ma mémoire. Si ils nous grillait l'autre allait se ramener en vitesse... Il avait un radar pour ça c'était infernal.

Une fois, alors qu'on avait réussit a échappé au pion et a cette heure de colle (ou plutôt ces heures de colles) on s'était enfuit a toute jambe vers le gymnase. C'était un samedi le prof ne venait pas et les cours extra scolaire n'avaient lieux que l’après midi. On avait donc facilement 3heures devant nous. Sauf que sur le chemin on avait croisé Swan le fou qui avait entendu par l'ami d'un ami du frère d'un de la classe en dessous que j'étais la. Me demandez pas comment, me demandez pas pourquoi mais il était la, face a nous alors qu'on allait avoir le pion au cul d'ici quelques minutes si on ne faisait pas fissa.


Madison!
Me dit il tout sourire.

Vision d'horreur pour ma part. J'avais réussit a l'éviter pendant presque une semaine. Et la je venais de me faire prendre comme une vulgaire débutante.

On est pressé lui dit Will en m'embarquant sans le laisser le temps de répondre.

Sauf que l'autre malade m'avait choppé l'autre bras, et qu'il ne me lâchait pas. Il me serrait sans me faire mal mais j'en rajoutais un peu.


Tu me fais mal!


Je te tiens a peine, t'en vas pas j'ai un truc important a te dire.


Elle peut pas elle... Doit aller au toilette!
ré enchérit Will qui semblait être vraiment pressé comme si c'était lui qui voulait y aller.
Je me tortillais alors, jouant la comédie.


Voila, et c'est très pressé tu vois...


Tout en parlant, on avait commencer a marché, mais l'autre malade ne me lâchait toujours pas le bras, même si il avait dé serrer son emprise j'arrivais pas a le faire lâcher prise.

Je t'attends dehors alors.

J'arrive pas quand y'a quelqu'un derrière la porte.
répondis je du tac au tac.

Au bout du couloir.

*MAIS PUTAIN LÂCHE MOI* pensais je tellement fort qu'il aurait pu l'entendre.


C'est ça, attends la au bout du couloir.
dit Will ravit qu'il puisse s'éloigner de nous sans doute.

Les toilettes n'étaient pas loin, on lui proposa d'attendre la et il me lâcha avec méfiance. A peine avions nous fait 100 mètres, que Will m'embraqua a nouveaux en courant. Passant devant les toilettes pour finir notre course au bout du couloir. Il poussa la porte battante et commença a m'entrainer dans les escaliers.

Swan le fou pesta, et il s'était mis a nous poursuivre. On avait réussit a se cacher. Et une bonne cachette je veux dire... Meme Davidson le pion ne nous avait pas trouvé la dernière fois. Sauf que la, on était trop silencieux ou je sais pas, mais j'ai du faire une tête horrifié lorsqu'il a ouvert la porte avec un sourire de vainqueur.


je vous ai trouvés!


Me demandez pas comment il avait fait, j'ai jamais su ses combines ni même sa façon de fonctionner. L'idée de me retrouver dans sa tête ou m'imaginant être lui pour me chercher me filais la chair de poule.




CHUT!
lui dis je en le regardant avec les sourcils froncés.

Will s’arrêta de rire, me regardant en s'approchant dangereusement
.

Tu me donne des ordres? Tu sais bien que j'adore quand tu fais ça.


Sérieux Will tait toi!

Relax Maddie y'a plus personne qui va venir, le danger est écarté
me dit il en riant légèrement.

T'as oublié Swan le fou, lui il serait capable de revenir vérifier.

Pas faux... Qu'il le fasse, j'aimerais voir sa tête si il nous surprenait.


Il va se rouler par terre en gémissant que c'est la fin du monde, hurler son désespoir et s'accrocher a ma jambe en me demandant mille fois pourquoi, et ça c'est encore que le coté soft je t'épargne les jérémiades et la grosse honte qu'il serait capable de nous faire en pleins milieux du gymnase.


Il hocha la tête.
Il a jamais lâché l'affaire lui.

Je sais pas si il est marié mais ça a pas l'air de changer grand chose...

Will commençait a se fiche pas mal de ce que je racontais. Il s'avançait vers moi, avec ce regard que je lui connaissait. Lui non plus semblait ne pas lâcher l'affaire. Et je me retrouvais bloqué contre la porte du cagibi. Difficile de dire non la tout de suite, sachant qu'on nous avait coupé au meilleur moment.

Pendant ce temps... Dans la grande salle de GYM.


Milady avait du mal a trouver ses mots, elle n'était pas du genre a dire "sexe" ou "5 a 7" a tout bout de champ. Non, c'était plutôt de contraire, elle rougissait lorsqu'elle était en cours d'SVT et qu'il était question du corps humain... Elle ne prononçait jamais un mots vulgaire et encore moins un mots en référence aux ébats sexuels. Milady était ce genre d'américaine un peu puritaine qui avait du mal a expliquer une situation simple en quelques mots : Deux personnes prennent du bon temps dans un cagibi".



Qu'est ce qu'il y a Milady!
commença a s'énerver Mary Ann.

C'est... William et... Et Madison.


Oui? Et alors?! Viens en au fait!


Elle... Ils... Je les aient vus.


Eh bien c'est super tu leur dira bonjour de ma part
ironisa Mary Ann.

Ils couchent ensemble dans le cagibi
dit Milady rouge de honte en baissant la tête.

Coucher ensemble était comme une sorte de gros mot aussi affreux que "putain de sa mère".



Pendant ce temps dans le cagibi.


On avait du faire du bruit, énormément de bruit. Il fallait dire qu'avec tout ce temps il avait vraiment pris en assurance. C'était pas le même tout en étant le même... C'était comme si on savait ce a quoi on s'attendait et puis que finalement on était surpris d'en apprendre un peu plus.

J'avais les joues en feu, ma coiffure était probablement en l'air, mais j'avais passé sans doute le meilleur moment de ma vie dans ce cagibi.


Je préfère nettement le deuxième round.
me dit il avait un sourire, que je lui rendit.

Moi aussi,
soufflais je tout en essayant de redescendre sur terre.

Des bruits de pas se firent entendre. Je priais pour que Swan le fou ne débarque pas même si maintenant l’ouragan était passé. Mais par chance le bruit s'éloigna. Will en profita pour me faire son plus beau sourire.


Non non, le troisième round ça sera loin de ce lycée maudit...


En voyant sa tête je compris que j'avais tapé dans le mille.
Will soupira, pour s'éloigna légèrement de moi. J'étais vraiment prête pour partir de la, m'en aller avec Will ailleurs. J'aurais pu faire ce troisième round mais pas la. j'entre ouvrit la porte, prête a voir si on pouvait y aller. Non sans avoir lisser au préalable mes cheveux et ma robe pour avoir l'air plus présentable.
C'était bon, on pouvait y aller. J'ouvris la porte l'air de rien, Will me suivit de peu puis me rattrapa une fois qu'on était dans le couloir et qu'il n'y avait personne.

Je fit un petit détour par les toilettes pour me "repoudrer le nez" excuse bidon qui Will a probablement grillé.
Heureusement dans mon sac j’avais tout, et en moins deux deux je ressortais fraiche et pimpante. Ou presque.


Nous ouvrîmes la porte battante qui menait au Gymnase et je su que j'aurais du faire le tour. J'aurais du envoyé un message a kate avant de débarquer comme une fleur. Je suis con des fois et je m'en rend compte sur le fait, un peu comme la maintenant en somme.



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Lun 26 Nov - 22:01

Pendant ce temps :

- Qu’est-ce que tu racontes Milady, ça n’a pas de sens

Comment tenter de rattraper quelque chose alors que c’est perdu d’avance ??! Ne me demandez pas, j’ai jamais su cacher des preuves. En même temps, mon boulot à moi c’est de les trouver, pas de les cacher !

- T’es sûre de ce que tu avances là, Milady ?! renchérit Shelby qui semblait être surprise, non pas par le fait en lui-même, mais plus par les propos tenu de Milady
- Oui, je..je les…je les ai vu !
- Ils t’ont laissé regarder ???! fit-je histoire de tourner ses dires en ridicule, sait-on jamais, ça peut marcher.
- NON !! Oh mon dieu, non ! Jamais je n’aurais..enfin…oh mon dieu !
- Ah, tu me rassures…soupirais-je faussement avant de trouver une autre parade. Ah ca yest, je viens de comprendre !! Tu es en train de nous parler de l’époque du lycée, c’est ca ?! Bah excuse-moi de te l’dire Milady, mais tout le monde était au courant c’est pas un scoop !
Shelby se mit à rire, avant de répondre du tac-au-tac « Et même si on avait pu l’ignorer pendant un temps, on a fini par les voir…ou les entendre, donc ! ». Je me mis à sourire, légèrement gênée pour mon amie, parce que j’étais persuadé qu’on avait toujours su couvrir nos arrière dans ce genre de situation, mais apparemment, j’avais réussi à manquer quelques incartade de will et Mad’ que je n’avais pas pu masquer aux yeux des autres !
Alors que mon petit stratagème semblait marcher sur Shelby, qui passait déjà à autre chose et n’écoutait plus Milady, Mary-Ann, elle, n’en entendit pas de cette oreille. Elle coupa court à Shelby et ses allusions, et interrogea Milady


- Tu les as vu ?! Quand ?! Ou ?!
- A..a-à l’instant…dans, d-dans le… bégeyait-elle à moitié tremblante après ce qu’elle venait de laisser sortir de sa bouche…pauvre puritaine !
- Le ?
- Non mais Mary-Ann, laisse tomber, Milady a du se trom…
- Je t’ai rein demandé à toi,
s’enflamma-elle pour me faire taire.
- Dans le « QUOI », milady ?!
- Ca-ca…ca-ca-cagibi !

Mary-Ann fit alors de grand yeux, à la limite choquée par les revelation. Moi je baissais les yeux et regardait le sol, me pinçant les lèvres pour éviter d’enfoncer Maddie en cherchant à la défendre. Austin lui avait pris un air grave et je le sentais me regarder, comme si il tentait de me dire qu’il était désolée, que notre intervention de toute à l’heure n’avait pas l’heure d’etre suffisante…Quant à Shelby, elle s’était soudain mise à glousser, et ricanait, avant de frapper l’épaule de Milady et de répondre

- Bon ok…et alors ? Ca t’a plu ce que tu as vu Milady ?!

Je relevais vivement la tête, et coupa Shelby pour lui faire comprendre qu’il était pas judicieux d’en rire.

- Shelby !...
- Quoi ?! me répondit-elle. Autant savoir si leur partie de jambes en l’air étaient sympa ?! Elle regarda à nouveau milady, sa main toujours sur son épaule, et la tapota une nouvelle fois pour ajouter : alors ?! Ils ont perdu la main ou pas ?!

Je me mis à soupirer et levai les yeux en l’air, avant de vouloir reprendre le contrôle de la situation.

- Bon…bref ! Ça ne nous regarde pas tout ça. Ce qu’ils ont fait, c’est leurs histoires…

J’avais adressé cette remarque à Shelby et Milady, vu que c’était elle qui avait lancé la nouvelle, mais je ne pensais pas que celle qui le prendrait pour elle, c’était Mary-Ann. Non, mais c’est dingue, je crois qu’elle m’a vraiment dans le nez ce soir : à chaque fois que j’ouvre la bouche, elle se sent agressée. Bon, en temps normal, ça m’aurait fait rire, mais là, je commençais vraiment à me dire que j’avais allumé la mèche d’une quelconque façon – je ne sais pas laquelle – et qu’elle allait me le faire payer.

- C’est facile à dire ça ! fit-elle. Toi et Maddie vous avez toujours comme ça. Vous êtes des filles à « histoires » ! Vous en créez partout où vous allez, vous vous faites remarquer, et après vous répondez que ça ne nous regarde pas ?!!!
- Bon, Mary-Ann, je sens bien que t’es en colère ce soir…je ne sais pas pourquoi, y’a pas de raison, mais CESSES, une bonne fois pour toute, de nous rappeler à nos frasques du passé, à chaque fois qu’il s’agit de Madison ou de moi ! Ça commence à être lassant…
- Fallait-y réfléchir y’a 16 ans ma chère.
- Bon, hey Mary-Ann, tu lui lâches la grappe. Kate et Maddie savaient s’amuser, ELLES !!
- Shelby, je ne t’ai pas demandé ton avis…
- C’est dingue ça, pourquoi faut-il toujours que tu sortes se « je ne t’ai pas sonné » à chaque fois qu’on te contredit ? t’as pas changé pour ça !
lança Shelby
- Les filles… tenta désespérément Austin
- Je ne fais pas tout le temps ca !!! Je le fais seulement quand je n’aime pas qu’une fille dans ton genre se met à retourner sa veste ! fit Mary-Ann, en occultant carrément son mari
- Retourner ma veste ?! C’est-à-dire ?! s’offensa Shelby
- Tu ne prenais pas le parti de Madison et Katherine à l’époque !
- Y’a que les imbéciles qui ne change pas d’avis
- Excuse facile ! La raison c’est plutôt l’hypocrisie !
- Ah oui, tu t’y connais en hypocrisie toi !
- Je m’y connais aussi en salope…


J’assistais au duel Shelby/Mary-Ann, me sentant gênée que Madison et moi soyons la raison de cet affrontement, mais je me sentais également pour ma meilleure amie : au moins, on avait oublié cette histoire de cagibi…

- T’es à court d’argument alors tu insultes ?! Ça aussi, ça n’a pas changé !
- Oh si j’ai changé, aujourd’hui, je suis capable de te faire souffrir si je le veux.
- Oh non ça n’a pas changé, tu savais déjà le faire à l’époque !


Devais-je continuer de les laisser de créper le chignon ou, devais-je cesser les enfantillages ?! Au vue de la foule qui commençait à se retourner vers nous au loin, je pris très vite une décision :

- BON, STOP !!
- …
- …
- Bien…c’est ridicule, vous voyez pas que tout le monde nous regarde ?
tentais-je, en chuchotant légèrement pour jouer dans la discrétion.
- Qu’est-ce que ca peut te faire à toi, tu es habitué à ce genre de débordement.
- Tu, vois ?! Elle peut pas s’empêcher de la fermer,
fit Shelby.
- BON HEY ? c’est bon là ! s’exclama Austin à son tour. Vous êtes des vraies gamines !

Chacune tenta de se calmer, et je reprit alors sur un ton plus adulte :

- Est-ce qu’on pourrait enterrer la hache de guerre pour le bon déroulement de cette soirée ?!

Je vis que Mary-Ann allait repartir au quart de tour, concernant nos manières si particulières à Maddie et moi et de toujours foutre en l’air des soirées à l’époque, alors je lui coupai l’herbe sous le pied, jouant la carte des sentiments :

- Mary-Ann…Tu es l’organisatrice de cette soirée, tu comprends donc à quel point c’est important de calmer le jeu, et de ne pas être l’instigatrice de ce coup d’état ?!
- …
- Bon...je vois qu’on est d’accord. Alors je te propose un truc : on arrête de se chiffonner pour ses histoires du passé, et pour ma part, je te promets de ne pas foutre en l’air cette fête.
- …


Je pensais avoir réussi à la calmer, mais apparemment, quelque chose derrière moi venait de changer la donne. Mary-Ann croisa alors les bras, son regard lançait des éclairs, et elle me répondit avec ton traduisant son agacement :

- Trop tard…ta copine vient de foutre en l’air ta tentative de réconciliation…

Maintenant :

D’un simplement mouvement de la tête, elle pointa son menton en direction des portes derrière moi, et je me retournai alors pour découvrir Madison et Will faire leur entrée. Un silence passa, tandis que Will et Madison firent un pas, pour se retrouver à mes côtés.

Il fallait voir la scène : nous formions une sorte de cercles ; Mary-Ann n’avait pas desserré les bras, Austin se trouvait à côté d’elle, la dépassant d’au moins deux tête, et regardant son pote Will, a demi-désolé et à demi-fier ; à côté d’Austin se trouvait Shelby, qui elle semblait trouvé la situation à son goût. Elle avait le sourire au lèvre et semblait féliciter Maddie en silence, d’un regard qui en disait long ; à côté d’elle se trouvait Milady, qui donnait l’impression de souhaiter intérieurement de pouvoir disparaitre. Honteuse d’avoir tout révélé et foutue la pagaille, ou simplement encore choquée parce qu’elle avait vu…dans les deux cas, se trouvait à côté de Madison et Will ne devait pas l’aider ; Madison la succédait dans ce cercle que nous formions : Elle devait s’attendre à tout sauf à ça, je pense. Elle tenta quelques regard dans ma direction, se penchant légèrement en avant pour pouvoir me regarder, en évitant Will qui se trouvait entre nous deux. Apparemment, elle semblait m’interroger du regard sur la situation, et je ne savais pas trop comment lui répondre…Will quant à lui, se trouvait à ma gauche, les mains dans les poches : difficile de savoir si il avait conscience de ce qu’il se tramait, ou si il faisait exprès de donner l’impression du contraire. Il se tenait comme un piquet, ne regardait personne en particulier, et souriait. Au moins, une chose est sûre : il a l’air d’avoir apprécié, et passe une bonne soirée !

Je levai mon regard vers lui, étant légèrement plus grand que moi, et observait son visage. A cet instant, je ne pus m’empêcher de me mordre l’intérieur de la joue, pour dissimuler un sourire moquer. Je me souvins soudain d’une phrase qu’avait dit Shelby quelques secondes plus tôt : « Et même si on avait pu l’ignorer pendant un temps, on a fini par les voir…ou les entendre, donc ! ». Ce constat semblait porter ses fruits encore aujourd’hui. Je restais à l’observer, sans rien faire, sans rien dire, prenant conscience de la situation, avant de me décider à tendre la main vers son visage, et de venir prendre son menton gentiment, et d’effacer du bout du pouce, les traces de rouge-à-lèvres EVIDENTES, qu’il avait au coin des lèvres et le long de la mâchoire.

Pas la peine d’ajouter quoique ce soit à mon geste. Pas de commentaires, aucun mot. La situation parlait pour elle. Ils étaient grillés tous les deux, sans parler du bruit qui vint conclure cette scène : le bruit de la fermeture-éclair du pantalon de Will, qu’il venait lui-même de fermer après avoir senti ma main se poser sur son visage pour effacer les traces de leur délit, sans pour autant effacer le large sourire vainqueur qu’il gardait !

Malgré le soudain silence qui s’était installé après leur arrivée, interrompu quelque fois par des raclements de gorge, quelque chose me dit que les ennuis ne font que commencer, et que la petite guérilla que voulait lancer Mary-Ann ne faisait que commencer.




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mar 27 Nov - 21:10

[je m'excuse d'avance pour la petite baston physique pas prévu... Mais je savais pas quoi faire de cette fille... Et histoire que son mutisme ne soit pas étrange la au moins, c'est clair... Elle se tait parce qu'elle a mal PTDR]


Je m'avançais prudemment vers le cercle déjà formé ou était Kate. Will était entre nous il m'était difficile de la voir pour essayer de comprendre par un regard ce qui avait bien pu se passer pendant mon absence. Je m'étais penché légèrement pour avoir un meilleur angle de vue et tentait d'avoir l'air discrète pour poser une question du regard a Kate "Qu'est ce qu'il ce passe bordel?!". Au vu du regard de Milady, et de sa présence parmi le groupe je savais qu'elle avait tout balancé. Oh, sans doute parce qu'on lui avait forcé la main. Et puis, elle ne savait pas mentir ni même donner le change.

Une fois en classe on avait essayer de se rebeller contre une heure de colle collective qu'un prof nous avait filé. Personne ne devait participé a son cours et on devait le laisser se débrouiller tout seul. Sauf qu'il avait parler a Milady et qu'elle n'avait pas pu tenir sa langue. Elle avait tout expliqué de A à Z en disant qui avait donné l'idée et qui avait proposé d'en rajouter. Enfin tous les petits détails qui n'était pas important mais qui avait de l'importance pour le prof vu qu'il avait collé le double les élèves leader de cette brillante idée.
Autant vous dire qu'on était bien entendu dans le lot avec Kate et que vu l'horreur et la lenteur de ces heure passé en colle je m'en souvient encore.

Ce qui m’étonnait dans tous ces regards c'était surtout celui de Shelby... En revoyant sa tête impossible d'oublier qui c'était. Le coup de la colle dans les cheveux, de l’agrafeuse sur la chaise du tee shirt troué et des nombreuses gamelles devant tout le lycée était du en parti a elle (et son groupe de copine). Sauf que la elle était loin de me balancer une vanne bien graveleuse pour me mettre la honte, non, elle me regardait avec un franc sourire dans le style "je suis fière de toi ma cocotte".
Eh? J'ai loupé un épisode? Pourquoi elle a l'air contente pour moi?
Ah!! attendez je crois que j'ai saisit! Elle est ravie de voir que tout le monde est au courant et que je me tape encore la honte a 30 ans passé. Elle se fout de ma gueule en gros.

Avec tout ça, un silence lourd et pesant flottait dans l'air. Pire, le mec de la sono avait coupé la musique. Mais ça on s'en fichait pas mal juste que ça accentuait bien ce silence de mort. Milady profita de ce petit moment pour s'éclipser et ne pas a avoir a participé au superbe débat qui allait avoir lieu.


Je vais voir ce qu'il se passe avec la sono!
Dit elle ravie tout en se précipitant loin de nous.

J'avais encore jamais vu quelque ravie d'un problème de musique... Surtout que dans une fête, la sono c'est la base de tout. Enfin, remarque la musique était tout a fait pourave et bien au gout de Mary Ann. Inconnue et chiante a écouter. Personnellement j'étais ravie que ça s’arrête.

Une fois partie, Mary Ann cracha enfin son venin. Avec sa petite cervelle de peste dégénérée elle devait chercher sans doute la bonne phrase a me balancer.

T'as pas pu t’empêcher de ruiner la fête hein? Avoue, t'adore t'envoyer en l'air et que tout le monde sache que t'as bien pris ton pied.


Okaaaayyyy.... Reste Zen Maddie, zen attitude
.

Ben quoi? C'est pas parce que tu baise une fois l'an que les autres on pas le droit de s'éclater au pieux.


Shelby se mit a rire, elle devait s'attendre a ça sans doute, mais moi je ne m'attendais pas a ce qu'elle se marre.

Ah ça, pas de doute que coincée comme elle est notre Mary Ann ça doit pas être la fête tout les soirs!

Oula! Stop! On rembobine. C'est quoi ce bordel? Pourquoi Shelby elle se met de mon coté la? J'ai loupé une si importante partie de cette fête? Pourtant j'ai du partir grand max 1heure non?


Celle qui s'envoie des mecs 15 fois plus vieux qu'elle se la ferme.


Shelby avait l'air de moins rigoler tout d'un coup. Je savais par quelques rumeurs qu'elle avait été avec un mec plus vieux qu'elle. Un gars qui avait déjà un boulot un appart et une petite vie tranquille. D’après les rumeurs il était soit disant marié. Mais ça, je n'avais jamais pu savoir la vérité. Il semblerait que ça soit vrai puisque son ancienne copine le disait...

Elle au moins elle fait pas dans le recyclage...
Marmonnais je plus pour moi que pour elle.

Comment ça?
Dit elle en s'avançant vers moi. Austin la stoppa dans son élan. Elle m'aurait fait quoi? Elle m'aurait mit une claque? Qu'elle essaye tiens pour voir! Qu'est ce que t'as dit?!

Rien.
J'avais pas envie de m'expliquer et je me rendais compte que j'allais mettre plusieurs personne dans la merde avec cette révélation.

Ça change pas, toujours en train de te défiler!


Je me défile pas!!


Je supportais pas qu'on me dise que je n'assumais rien de mes paroles ou de mes actes. C'était faux! Ou si peu.


Qu'est ce que t'as dit alors si tu assumes ce que tu dis... Enfin comme tu le prétends!


La, elle voulait vraiment que je lui en mette une.


Qu'elle ne fait pas dans le recyclage en se mariant avec le mec qui a couché avec Kate!

Oups. Boulette. Maddie, GROSSE BOULETTE!
Je mis ma main devants ma bouche mais c'était trop tard, c'était sortit et vu la tronche de Mary Ann elle avait trèèèès bien entendu. Je n'osais même pas regarder Kate, le regard d'Austin parlait pour deux.


QUOI?!
Vociféra la folle

Mary Ann calme toi!


T'as couché avec cette conne?!


J'entendis Kate protester face a l'insulte mais l'autre malade hurlait carrément.


DIS MOI!! T'as COUCHE AVEC ELLE?!!!


C'était y'a longtemps... y'a perscri...


J'PEUX PAS CROIRE CA!!


Je savais pas si je devais me réjouir de voir que la conversation prenait une toute autre allure que celle qu'elle aurait pu prendre. Autrement dit j'étais plus du tout visée.


Crois moi, ça devais être mémorable.


Pourquoi je continue? Faut vraiment que je me la ferme des fois. Son regard enragé se tourna vers moi.


LA FERME!! Contente toi de sauter tout ce qui bouge et LA FERME!


C'est toi qui la ferme maintenant!!
Se mit a crier Shelby. Ca avait marché.... Pour 3 secondes montre en main. Mais a peine avait elle commencer a ouvrir la bouche que Shelby enchaina.Des nana comme toi y'en a pas deux. Heureusement pour tout le monde. Qu'est ce que t'y peux tu passe toujours en dernier c'est comme ça.

Oww! C'est moi ou elle m'a volé ma réplique? Celle la c'était une que j'aurais pu sortir.

Mary Ann s'était avancé et Austin n'avait pas pu la retenir. Elle mit un poing/claque (je n'aurais pas su dire ce que c'était réellement) a Shelby. Cette dernière se tenait la joue.

ESPÈCE DE MALADE!!


Apres tout c'était qu'une ancienne cheerleader. Normal qu'elle n'agisse pas avec sa tête mais plutôt avec son poing?


Je crois que je vais m'en prendre une, Will se marre clairement, Austin sourit même si il tente de le cacher je sent que la remarque avait du aussi être de bonne tranche de rigolade sur le sujet entre les joueurs fut un temps. Je me recule histoire de pas m'en manger une parce qu'elle était vraiment pas loin.


Moi au moins j'ai réussit ma vie! Je ne suis pas qu’une pauvre célibataire qui se tape un coup entre deux porte pour avoir ne serais ce qu'un peut d'intimité avec un homme.


En tout cas je m'éclate bien plus que toi, a ta tronche on sent que c'est pas la fête tout les jours a la maison... Alors oui je prends mon pied avec un homme quand ça me chante et même tout les jours avec un différent si j'en ai envie, mais moi au moins je prends le temps de vivre! Je ne suis pas étriquée et fermé dans une petite vie de bourgeoise coincé du cul!

[sur ce JOYEUX NOEL ET BONNE ANNE mdr]



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mar 27 Nov - 23:17

Bon alors comment faire sensation en soirée ? : Demandez à Maddie d’ouvrir sa bouche et de sortir le secret qu’il ne faut pas dire !!! Habituellement, je l’aurais applaudit, mais là j’avoue que je ne sais pas trop…oui parce que bon, je suis quand même concerné par la bombe qu’elle vient de balancer.

On avait réussi à garder ça secret pendant plus de 16 ans, et faire passer ça pour une erreur. Oui enfin, une erreur qu’on a reproduit plusieurs fois Austin et moi, mais quand même ! Mais qu’est-ce que je raconte, moi ?! Ce n’était pas vraiment une erreur ! Après tout, Madison avait eu raison : pourquoi cacher ce fait ? On y avait pris goût Austin et moi, dans le cas contraire, on n’aurait pas recommencé ! Et puis Austin avait également raison : Y’a prescription !! Alors il fallait bien que ça sorte un jour où l’autre. Et même si j’avais envie de dire à Madison qu’elle avait merdé, j’avoue que je prenais plaisir à voir Mary-Ann s’énerver…J’aurais préféré que ça ne me retombe pas dessus, mais bon, on ne peut pas tout avoir.

Ce à quoi je ne m’attendais pas cependant, c’était les remarques de Shelby et la grosse baffe qu’elle venait de se prendre par Mary-Ann. Par réflexe, j’avais avancé d’un pas et avait voulu m’interposer, mais je m’étais arrêté dans mon geste, parce que j’avais eu la nette impression que si je m’étais interposé, une autre baffe aurait pu sortir et même si j’aurais eu la possibilité de l’esquiver, quelqu’un l’aurait pris à me place !!

Alors que je voyais Shelby se frotter la joue, encore choquée par la réaction de Mary-Ann, cette dernière s’enflamme à nouveau sur Madison. Et même si Mad’ le cherchait chaque secondes un peu plus, je n’appréciais pas trop le fait que ma meilleure amie fasse l’objet d’insulte ou de remarque graveleuse sur sa vie privée. Mais Madison n’avait pas besoin de moi pour se défendre…d’ailleurs, elle n’avait jamais réellement eu besoin de moi pour ça.


En tout cas je m'éclate bien plus que toi, a ta tronche on sent que c'est pas la fête tous les jours à la maison... Alors oui je prends mon pied avec un homme quand ça me chante et même tous les jours avec un mec différent si j'en ai envie, mais moi au moins je prends le temps de vivre! Je ne suis pas étriquée et fermé dans une petite vie de bourgeoise coincé du cul!

Je m’esclaffai subitement, avant de me raviser et de me couper moi-même, avant de reprendre un semblant d’air sérieux. Je m’interposai alors entre les deux, et tenta de les calmer.

- Bon euh, est-ce qu’on peut arrêter deux minutes et discuter calmement ?
- DISCUTER ???? TU VEUX DISCUTER ??! Alors discutons : C’était comment ? vous avez pris votre pied, toi et mon mari ?


Ok, on revient sur cette histoire…arf, j’aurais dû me taire et rester en retrait. Soit !

- Bon alors premièrement, à l’époque, ce n’était pas ton mari, alors cesses de rappeler ce statut quand on reparle de ça, et de me faire passer pour une briseuse de couple. Deuxièmement, ça ne te regarde pas !
- JE N’EN AI RIEN À FOUTRE !! Tu t’es foutue de moi.
Répondit-elle hors d’elle, avant de se retourner vivement vers son mari et d’insister sur ses mots : VOUS vous êtes foutu de moi, tous les deux.
- Mary-Ann, racontes pas n’importe quoi, cesses de tout ramener sur toi deux minutes,
tenta calmement Austin.

D’ailleurs, si il y avait un truc qui ne changeait pas chez lui, c’était son calme indéniable…enfin, seulement en public, et dans des situations ou il doit se montrer correct. Parce que, je me souviens parfaitement de son comportement dans l’intimité…il n’avait rien de CALME. Il était tout sauf calme.

Un bref souvenir me traversa l’esprit mais je le chassai très vite pour reprendre le contrôle de la situation, surtout que Mary-Ann en remettait une couche en ce moment même :


- Pourquoi tu ne m’as rien dit ?
- Mais ça aurait servi à quoi ?! C’était il y a 16 ans, personne n’était au courant et..
- Moi, j’étais au courant,
lança Will, fier de lui.
- Euh, oh...Okay, Will ?! la ferme s’teu plait.
Lui répondit Austin qui essayait tant bien que mal de nous sortir de là…
- Quoi ?! Tu l’as dit toi-même, y’a prescription. Et maintenant que tout le monde le sait, j’ai le droit d’intervenir.
- Vas-lâche-toi, t’as raison Will…
lança Shelby, apparemment remise de ses émotions.
- TU LE SAVAIS ?!
s’offusqua maintenant Mary-Ann. Après toutes les fois où tu es venue à la maison, ou on t’a accueilli…
- Et alors ?! je ne vois pas le rapport ?! Je ne vois pas pourquoi ce genre de choses auraient dû ressortir dans les conversations ! Tu voulais que je fasse quoi ?! « Au fait Mary-Ann, tu savais qu'Austin s’était tapé Becks au lycée ?! »
- Tu étais au mariage, tu étais le témoin…
murmura Mary-Ann qui ne contrôlait plus ses émotions
- Oui ! le témoin d’Austin ! Pas le tiens. Et encore une fois, je ne vois pas le rapport ?!!


Moi et Madison assistions aux règlements de compte. Madison s’amusant de la réaction de Mary-Ann face à la situation et moi en train de me demander quand je pourrais me défendre…Shelby, elle participait ! Et quelque part, cette petite joute, nous permettait d’en savoir un peu plus concernant leurs histoires d’après lycée !

- Will, je crois qu’elle fait allusion au fait qu’au mariage, elle avait invité toutes les ex de Austin – du moins les ex connues – afin que toutes ces filles sachent qu’elle lui avait mis la corde au cou…
- Ah…et ?
- Et…Kate n’a pas été invitée ! Donc notre chère Mary-Ann n’a pas pu jubiler, tu vois !
- VAS-TU CESSER SHELBY, POUR L’AMOUR DU CIEL !!!
protesta Mary-Ann, complètement hors d’elle.
- On pourrait peut-être passé à autre chose ?
tentais-je timidement, histoire qu’on évite de parler de moi comme si je n’étais pas là…
- OH NON, ça c’est facile ! T’es comme Madison, tu passes ton temps à te défiler…


Bon, apparemment, j’étais la seule qui souhaité que cette discussion prenne fin. A en voir de chacun : Will me regadait l’air de dire « Qu’est-ce qu’on s’en fout que ça la fasse chier, autant qu’elle sache », Maddie elle, me lançait des regards insistant qui voulait dire « Te laisses pas faire, et fais la regretter son orgueil mal placé ». Shelby semblait vouloir faire souffrir son ex-meilleure amie pour une raison qu’on ignore encore, et Austin…Bah Austin, semblait très mal prendre la dernière révélation de Shelby concernant ses ex, invitées au mariage juste pour le plaisir de faire souffrir.

Je repris alors une certaine contenance, et me tenant fière comme un piquet, je croisa les bras, et la défiai :


- O-K !! Très bien, t’as gagné ! Tu veux savoir quoi ? Comment c’était : EXCELLENT ! MEMORABLE ! Combien de fois : plusieurs ! 6 pour être plus précise. DONT une, le jour de ta fête d’anniversaire, CHEZ TOI ! Pourquoi on a gardé ça secret ? : Pour eviter ce genre d’effluve comme celle de ce soir ; pour eviter les remarques du style « Mais qu’est-ce qu’il lui trouve à celle-là ?! » ou encore « Ils ne vont pas du tout ensemble » ou « Depuis quand le quaterbake du lycée se tape le vilan ptit canard ?! » et « Depuis quand Becks s’interesse-elle à des gars comme lui ? Elle est tombée bien bas… » ; Voilà ! C’était pour eviter de ternir nos réputations, celles qu’on ne tenait TOUS à préserver à l’époque.


Il se passa un silence après mes révélations, et je jeta un regard à Austin pour être sûr qu’il ne m’en veuille pas après tout ça. D’après ce que je pouvais voir, il ne donnait pas l’impression de m’en tenir rigueur. Quant à Mary-Ann, elle semblait dévastée. Mais elle l’avait cherché.
Je continuai alors, avec un peu plus de calme, en ne cherchant plus à la dominer :


- Aujourd’hui, on s’en fiche de ce qu’il s’est passé il y a 16 ans. C’est du PASSE ! et puis…techniquement, je n’étais pas une de ses ex…juste une « opportunité » de temps à autre alors…pas de quoi avoir la place d’honneur à ton mariage pour assister à la fin du célibat d’Austin !


Mary-Ann soupira longuement et fortement, tentant d’enfouir son malaise au plus profond d’elle-même et reprit alors son agressivité. En gros mes derniers propos ne l’avait pas calmer pour un sous.

- Et maintenant quoi ?! Tu vas faire comme ta copine ? tu vas rappeler à Austin le « bon vieux temps » ?
- Oh jt’en prie..
la suppliais-je exaspérée.
- Quoi ?! C’est pas ce que vous cherchiez toutes les deux dans le fond ?! Être sur le devant de la scène, marquez votre territoire ?!
- Et c’est repartie pour un tour
, déclara Shelby, comprenant elle aussi qu’on ne l’arrêterait pas comme ça.
- Vous savez ce que vous êtes toutes les deux ?! HEIN ?!
- Mary-Ann, mesure tes propos…
la menaçais-je, sachant pertinnement ce qu’elle s’apprêtait à faire.
- Vous êtes deux belles salopes !
- Est-ce que je dois retenir le fait qu’elle ait dit qu’on était belles, ou est-ce que je dois lui en foutre une pour le mot « salopes »,
lança Madison avec ironie.
- Deux pauvres filles qui ont toujours cherché à se faire remarquer, mais jamais de la bonne façon. Vous vouliez être reconnues, faire partie des gens mémorables, n’est-ce pas ?! Et bien bravo, vous avez réussie ! Mais QUEL TABLEAU : Maintenant à chaque quelqu’un parlera de vous et dira « Oh et vous vous souvenez de Kate Beckett ? » les gens répondront « Oh, ce n’était pas fille qui s’attirait les plus grosses emmerdes avant d’aller pleurnicher dans les bras de papa-maman pour qu’on vienne la sortir de sa merde ?! – Oui oui, c’est elle, elle sortait avec les pires énergumènes, parce que c’était les seuls qui daignaient la supporter. Elle a jamais réussi à garder un mec bien, on la sautait et puis on la jetait…la pauvre, pas étonnant qu’elle finisse par des pouilleux et drogués ! »


Ouch, ca, c’était lancé un peu fortement, elle ne m’épargnait pas. Mais bon, si ça pouvait la soulager, grand bien lui fasse. Quelque part, elle avait peut-être raison ? C’est vrai quoi, en y repensant, je ne suis jamais sorti avec un mec bien ?! A l’époque le seul mec bien qui m’avait regardé, c’était Austin, et lui-même n’avait pas cherché plus loin que nos parties de jambes en l’air, alors, y’avait sans doute du vrai.

Je me m’y à réfléchir à ses propos, faisant un constat sur ma vie, en me rendant compte que j’avais attiré des lots assez pourris. Bon y’avait au moins eu le p’tit français, mais je suis sûre que si il était sortie avec moi, c’était parce que j’étais la seule à bien savoir parler sa langue, et que son plus grand désir à l’époque, c’était de se faire dépucelé par autre chose que par une aristo coincée que ses parents aurait pu lui foutre dans les pattes.

Alors que je me perdais dans des pensées sinistres qui me laissait croire que j’avais effectivement une vie amoureuse de merde, Mary-Ann ne resta pas là, voilà maintenant qu’elle s’acharnait sur le compte de Maddie :


- Et Pareil pour Madison ! on se demandera « Mais que deviens Madison Queller ? » - « Madison Qui ? »-« Oh oui, Madison…oui, la pauvre fille qui a son actif à pratiquement tout un car, remplit de mec « à la carte » » - « Il paraît qu’elle à un restaurant à elle maintenant ? qu’elle en est la gérante ? » et là, tout le monde se dira la même chose intérieurement : « Mais avec combien de ses cuistots a-t-elle pu coucher ?! »


Bon, là c’en était trop ! Elle poussait le bouchon trop loin. Elle pouvait dire ce que bon lui chantaît à mon sujet, fallait pas qu’elle aille trop loin en ce qui concernait Madison. Je sais que cette dernière n’a pas besoin de moi pour se défendre mais là, c’était la goutte d’eau…
Je m’avançai alors de Mary-Ann, la collant presque de front, et la toisant. Mon regard en disait long sur le fond de ma pensée, et les mâchoires serrées, je lui répondis :


- Tu vas trop loin Mary-Ann, arrêtes-ça tout de suite, sinon crois-moi, ce n’est pas à Madison que tu auras à faire mais à moi ! Et autant que je te prévienne tout de suite, je sais me montrer violente. Alors excuse-toi auprès d’elle…tout de suite.
- Quoi ?! Tu vas me faire quoi ?!
- Te démonter ton charmant visage de pom-pom girl défraichie, et te faire connaître les joies d’un ptit soin esthétique spécial « cuvette des chiottes »…tu me suis ?!


Austin s’interposa alors pour mettre fin au carnage. Je ne sais si il faisait ça pour prendre la défense de sa femme, ou si au contraire il l’éloignait parce qu’il savait pertinemment de quoi j’étais capable…En générale, les menaces à l’époque, je ne les sortais pas en l’air. J’agissais !

- Bon, ça suffit maintenant
, dit-il fermement, écartant ainsi Mary-Ann et moi d’un seul mouvement de bras.
- …
- Mary-Ann, fais tes excuses à Madison et Kate
- Quoi ?! Ok, donc tu prends sa défense à ELLE,
dit-elle offusquée en me pointant du doigt. C’est quoi ton problème ?! Elle t’a promis quoi, hein ?! une escapade dans le cagibi après que ton pote et sa greluche aient fini ?!



[Je te laisse la possibilité de lui foutre un baffe si ça te chante. Moi je suis flic, mon ethnique professionnelle me freine un peu MDR]




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mer 28 Nov - 19:07

Finalement ce petit "intermède" nous permettait d'en apprendre un peu plus sur cette pouffiasse de Mary Ann. Alors comme ça elle se la pétait en invitant toutes les ex d'Austin? Intéressant...

Enfin ce qui était le plus intéressant c'était que Shelby devait avoir un paquet de chose sur Mary Ann et qu'aprioris elles n'étaient plus du tout amies. Autrement dit, on avait une alliée qui pouvait balancer de nombreuses chose croustillante qui pouvait nous servir.
En tout cas, je m'étais tue pendant tout ce temps parce que je savais que je risquais d'en raconter plus qu'il ne se doit. D'ailleurs, ma petite boulette avait permis de foutre la soirée en l'air... Tout le monde nous regardait la sono ne semblait toujours pas réparée et au vu de ce qu'il se disait je pense que tout le monde s'en fichait un peu.

Je vis au loin Lisa et Gregory qui tentait de discuter avec Hugo et une nana (probablement sa femme) mais ces deux la nous regardait bien plus captivé que par la discussion du couple. Tiens, j'avais gagné mon pari pour ceux la ils étaient bel et bien mariés eux. Je me demandais si ils avaient un chien et trois enfants comme je l'avais prédit. Si c'était ça, je m'auto félicitais et peut être qui sait je changerais de métier pour devenir voyante! Bon je m'égare... A vrai dire j'en ai même perdu le cour de la conversation...

Je me re concentrais sur ce qu'il se passait et ne pu m’empêcher de me marrer. La question de Mary Ann... Comment se torturer l'esprit en une seule et unique leçon. Elle voulait savoir si c'était bien? Elle aurait du être a ma place la fois ou ils avait franchit le cap... Même si Will et moi n'étions pas trop discret, eux ils nous concurrençaient très bien...
La réponse de Kate me rire sous cape. Fallait pas non plus que j'éclate de rire j'avais assez ouvert ma gueule pour l'instant. Sauf que trop tard, la tête de Mary Ann me fit rire de plus belle. Son regard menaçant ne m’effrayait même pas. Je la regardais en souriant de plus belle comme pour la narguer.
De toute façon ce n'était pas moi qui était vraiment visé, j'avais juste dégoupillé la grenade.

Moi qui jusque la n'avait pas dit un mot ne pouvait m’empêcher d'ouvrir ma bouche lorsqu'elle nous traita de "belles salopes". Apres tout belle était quelque chose de positif. Bon okay, c'était encore sortit tout seul cette petite phrase la.

Sa petite analyse sur Kate et moi me fit serrer des poings. J'étais vraiment pas loin de répondre a son coup... Certes, elle ne m'avait pas frappé mais les mots font souvent plus mal que les gestes.
J'allais répondre a son venin, mais Kate me devança en s'approchant d'elle d'un air menaçant. Je savais qu'a l'époque le coup partait assez vite, a vrai dire je m'y attendait presque la, maintenant. Sauf qu'il ne fallait pas oublier que ça finissait souvent chez le dirlo et que si ça dégénérait la on finirait au commissariat.

Bon okay, ça avait déjà fini la bas a la fête d'anniversaire de Mary Ann... LA fameuse ou Austin et Kate avait été le faire dans la chambre d'amis, a cette époque la ça commençait a finir entre Will et moi donc autant vous dire que je m'en souvient très bien. Le ton avait monté entre Mary Ann et moi, j'étais déjà enragé parce que je venais de laisser Will en plan et voila qu'elles débarquaient. Kate avait mit du temps avant de venir me prêter main forte, sans doute parce que son petit coup du moment prenait de plus en plus de temps. Toujours était il qu'on s'était vraiment bagarré a ce moment, et qu'au vu des cris les voisins avaient carrément appelé la police. Le reste du groupe s'était mit autour de nous, et nous observait tel un combat de boxe. Les mots des claques, tout y passait...


Tu sais ce qu'elle te dit la greluche?


Je m'approchais d'elle et lui mit une claque dans sa sale face de conne. J'en avait marre de me faire insulter depuis tout a l'heure. Merde alors! J'avais le droit de faire ce que je voulais avec qui bon me semble, elle n'avait pas le droit de me traiter de salope parce que je m'éclatais alors qu'elle, elle s'emmerdait comme un rat mort dans la campagne avec son mari. Le pauvre, comment faisait il pour la supporter! Moi ça faisait a peine 10 minutes que je parlait avec elle et j'avais déjà envie de la tuer.

Mon coup était partit tout seul, un peu comme mes mots de tout a l'heure. Sauf que cette fois j'avais presque eut l'impression d’être applaudit par certains. A croire qu'ils n'attendaient que ça depuis le début. Shelby et Will se marrait, Austin semblait ne pas savoir quoi faire. C'est vrai qu'il n'avait pas le bon rôle. Il se devait de défendre sa femme en bon époux... Mais en même temps Mary Ann le cherchait, et ça il ne pouvait pas le nier.


Espèce de...

Elle s'était approchée de moi prête a se jeter sur moi pour me frapper. Son mari l'avait retenue a temps.


Bon maintenant sa suffit Mary Ann!
c'est qu'il savait s’énerver Austin en fait!

Elle adore se donner en spectacle, c'est pas de sa faute.


Mais tait toi Madison! Tait toi! D'ailleurs elle recommençait a vouloir m'en mettre une, mais heureusement pour moi Austin la tenait fermement.


Profite en!! Mais crois moi tu rira moins quand tu termineras a l’hôpital.

La c'était moi qui me marrait.
Toi? Avec tes petits poing de majorette? Pitié, t'arriverais même pas a me faire mal.

Maddie, s'teuplais...
Austin m'implorait de m’arrêter. Mais difficile avec l'autre morue en face.

J'ai juste une question, ton nouveau nez c'est avant ou après que tu te soit faite frappé par quelqu'un qui en avait marre de ta gueule? Et a mon avis devais y en avoir pas mal...


Je m'étais éloignée d'elle, me repositionnant a coté de Will qui me lança un :
"Bien jouer le coup de la chirurgie". Heureusement pour lui, personne, ou du moins elle, n'avaient pas entendu.

Un bruit strident nous arrêta tous, et le silence refit son apparition. Le DJ devait être un débutant parce que niveau sono c'était une vrai calamité.

Je sais pas ou tu l'a trouvé celui la mais faut croire que tu sait toujours pas t'entourer de bonnes personnes
enchaina Shelby pour remettre un peu de piment.

LA FERME!! FERME TA GRANDE GUEULE DE MERDE SHELBY!


Oula, mais c'est qu'on l'avait vexé "notre petite Mary Ann" comme l'avait si bien surnommé Shelby. C'était a peine si ses yeux enragé ne sortaient pas de leur orbites.


C'est qu'elle mordrait en plus!
Ajoutais je en direction de Shelby.

Ça me faisait bizarre de la voir se fighter de notre coté. Les temps avait changé pour certains... Mais y'en avait qui adorait jouer les pestes durant leur vie entière fallait croire.


Toi l’indétrônable célibataire qui ouvre toujours sa grande gueule autant que ses cuisses tu n'as rien a dire!

Alors la.


Eh oh! On se calme la nana qui se la pète parce qu'elle s'est marié avec le mec le plus canon du lycée! Je sais pas comment t'as fait, t'as du sans doute te faire engrosser pour qu'il se retrouve la corde au cou.


Moi au moins je passe pas mon temps les jambe en l'air!


Et moi je t'emmerde parce que OUI JE PREND MON PIED!!


Merde alors, j'ai le droit de vivre! Seulement, je voyais la tête d'Austin, et ma remarque avait sans doute du être très juste pour qu'il fasse cette tête la. Le pauvre se retrouvait au beau milieu d'un combat de mots acerbe sans le vouloir. Et si c'était vraiment pour ça qu'ils étaient en couple je donnais pas cher de leur vie future.

Je confirme.
Dit Will avec un grand sourire. Sourire que je lui rendit... Et je me retrouvais captivée par le regard de Will, me noyant dans ses yeux océan.

Faites le ici devant nous pendant que vous y êtes!
Lança alors Wandha qui s'était rameuté seulement maintenant.

Et pourquoi pas? Je suis sure que la dernière fois que ton mari t'as sauté c'était quand tu rentrais encore dans du 38. Ça te rappelleras de bon souvenirs hein?


Mon dieu je m'écoutais parler et je me demandais comment je pouvais encore être en vie. Will se mit a pouffer, il devait se délecter de tout ça, lui.


Vas te faire foutre.
Me lança t elle avec humeur.

Mais avec plaisir ma chère Wandha, avec plaisir!



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Beckett
Lara clette

avatar
Messages : 645
Reputation : 333
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 32

Qui est tu?
Relations: Rick, Lanie, Kevin,Javi', Maddie !!!
Metier/Etudes: Lieutenant de Police
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Mer 28 Nov - 21:42

Et voilà, l’acte 2 de Maddie avait fait sensation, et je me demandais vraiment comment allait se dérouler l’acte 3 ! Parce que je la connaissais, elle s’arrêterait pas là. Non pas que je la félicite, hein, mais disons qu’elle avait au moins la possibilité de se lâcher. C’était pas comme moi ! Si je faisais un pas de travers, je savais que ça me retomberais dessus.

J’imaginais déjà la scène. Comme à l’époque, une fois lancée, j’aurais énormément de mal à m’arrêter, ca finirait en baston général, jusqu’à ce que quelqu’un appelle les flics et là…bah là, un agent m’aurait forcément reconnue, et au lieu de finir au poste pour une garde à vue que j’aurais ordonné, j’expérimenterai une garde à vue que l’on M’AURAIT imposé ! Et la suite bah, ce n’aurait pas été plus fameux : Gates, sur les talons, une bonne remontrance, et une partie de moqueries de la part des collègues ! Donc en gros, rien de vraiment agréable.

Voilà pourquoi je restais à ma place, mais avec difficulté. Alors oui, j’aurais préféré que Madison sache tenir sa langue, mais j’étais également bien satisfaite de voir que les choses tournaient en sa faveur ! et non pas vers celle de Mary-Ann.

Je nous pensait jusqu’ici assez malchanceuses de devoir avoir à faire à elle, mais voilà que le coup du sort s’acharnait sur nous : Wandha faisait son entrée sur scène !!


Faites le ici devant nous pendant que vous y êtes!
Et pourquoi pas? Je suis sure que la dernière fois que ton mari t'as sauté c'était quand tu rentrais encore dans du 38. Ça te rappelleras de bon souvenirs hein?
Vas te faire foutre.
Mais avec plaisir ma chère Wandha, avec plaisir!


Là, désolée, je n’ai pas pu me retenir, je me suis exclaffé. J’aurais du le parier qu’elle sortirait cette réplique, c’était du Maddie tout craché. Cependant, malgré mon rire, je tentai désespérément de calmer le jeu. Je m’avançais d’un pas vers Maddie, et la prit par l’épaule gentiment :

- Arrête Maddie, étouffant mon rire comme je le pouvais. Je crois que ce genre de remarque, ca ne t’aidera pas.
- Ouais écoute ta copine, elle sait de quoi elle parle.
- T’insinue quoi, là ?
l’interrogeait-je, sans comprendre.
- Bah que t’es douée pour fermer ta bouche de temps en temps.
- C’est mieux que de la garder ouverte pour brasser du vent…
- Y’a un truc que je ne comprends pas…Pourquoi organiser des soirées de retrouvailles, si c’est pour les transformer en règlement de compte.

- Euh Attends Austin, nous à la base, on est venu sans chercher d’embrouille. Ce n’est pas de notre faute s’il règne ce genre d’animosité.
- Et si vous cessiez d’y répondre ?
tenta-il gentiment.
- Pour que tout le monde pense qu’elles ont raison ?! Non mais regardes autour de toi, deux minutes. Ils sont tous en train de nous regarder.
- C’est votre lot quotidien ça...lança furtivement Mary-Ann
- Tiens, tu vois ? Elles ne peuvent pas s’empêcher.

Alors que Wandha exprimait sa façon de penser à Shelby, et que Mary-Ann la soutenait, Will lui décida de rester à côté des tigresses au cas où les choses dégénérait. Je ne prêta pas attention parce qu’en cet instant, Austin tenta sa chance de mon côté. Vu qu’il n’arrivait pas à calmer sa femme, il s’était dit qu’il serait plus judicieux de nous demander à Maddie et moi d’arrêter. Seulement là, il semblait vouloir dialoguer plus que de contrôler. Il s’approcha donc de moi, et d’un ton calme, dans la confidence, il se lança :

- Kate…
- Qu’on soit bien claire, ce n’est pas nous qui faisons tout un foin pour pas grand-chose. Maddie fait ce qu’elle veut avec qui elle veut. Que je sache il faut être deux pour faire ce qui a été fait. Ensuite, pourquoi ressasser des évènements passés qui n’ont pas lieu d’etre…
- Okay, mais..
- Mais quoi ?!
le coupais-je sans pour autant être en colère contre lui. Ok, Maddie n’aurait pas du balancer cette histoire, mais c’est pas pour autant que je dois les laisser parler sur notre dos de cette manière.
- …
- Bordel, Austin ! Tu es concerné, tu sais très bien ce qu’il sait passer et les raisons qui nous ont poussé à rien dire.
- Oui c’est sûr, mais..
- Alors tu ne vas pas me reprocher de me défendre, de la même manière que tu ne vas pas reprocher à Madison de s’exprimer sur ses choix de vie, que ça plaise ou non.
- Je suis d’accord sur ce point…
- Après tout, pourquoi c’est toujours sur nous que ça retombe ? On ne dit rien à Will pour ce qu’il s’est passé dans le cagibi. On ne va pas le traité de « salop » ou de coureur de jupon. NON….lui il reste le gars cool, l’un des mecs les plus populaires du lycée, le gars qui fait marrer la galerie…Mais JAMAIS, on ne l’insultera pour ses déboires.
- …
- De la même façon qu’on ne vient pas te dire que tu as une vie de merde et que t’es tombé bas parce que t’as couché avec moi ! Non mais sérieux, c’est quoi cette façon de juger ?! Qu’est-ce qu’elles savent de nos vies ?! Rien !!
- Ouais surtout qu’elles sont loin de la vérité,
déclara Maddie
- Tout ça pour dire que je ne suis pas venue pour me faire insulter, et la merde, c’est elles qui l’ont cherché. Alors soit, elle se calme, soit on leur fait passé un sale quart d’heure. C’est pas contre toi Austin, mais j’ai pas envie de me faire démonter sans rien faire.
- Je sais bien écoutes…
me dit-il en posant ses mains sur mes épaules. Est-ce que tu pourrais au moins etr….


- Vous voulez qu’on vous laisse seuls ?! lança Mary-Ann acerbe après avoir vu le geste de son mari envers moi.


Austin retira ses mains et leva les yeux au ciel, avant de la regarder avec exaspération.

- On discute…annonçai-je. C’est ce que font les adultes en temps normal.
- Y’a d’autres activité que des adultes peuvent faire, et que vous connaissez très bien tous les deux apparemment. Lança Wandha histoire d’en remettre une couche.

Je n’avais vraiment pas prêter à leur conversation pendant que je discutais avec Austin mais une chose est sûre, ca ne les avaient pas calmer.

- Rallume la mèche t’as raison.
- Je ne fais que lancer un fait…Et après on s’étonne que certaines personnes ait des envie de meurtre. C’est écœurant ce que vous faites, devant Mary-Ann en plus.


Mary-Ann en profita pour faire sa tête de femme battue, histoire qu’on croit qu’elle souffre de la situation. Pour ma part, je ne voyais là qu’un stratagème pour apitoyer son pauvre mari. Cependant, je ne marchais pas.

- C’est ça…et moi je comprends soudain un peu mieux ces gens que je croise dans mon boulot. Quand je vois ce qu’une personne est capable d’infliger aux autres par simple perfidie, ça ne m’étonne pas que certaines hommes ou femmes en viennent à finir en taule.
- Ah parce que tu as un travail ?! Ah bah première nouvelle, lança Barbara qui venait à la rescousses de ses deux copines.
- Oh bah voilà, on a le banc de thon au complet, balança Madison.

Encore une remarque qui lui était sortie de je ne sais pas où mais qui avait le don d’être radicale.

- Ce n’est pas parce que je ne raconte pas ma vie à tout bout de champs que ca veut dire qu’il ne s’y passe rien !
- Oh je vois…
déclara-elle avec une pointe de moquerie dans sa voix. Et qu’est-ce que fait la GRANDE Katherine Beckett ?! Elle nettoie les chiottes des détenues en prison pour en savoir à ce point-là sur les motivations meurtrières ?
- Non…Barbara, voyons, c’est pas un boulot pour Beckett ça, c’est trop d’effort. Se mit à répondre Wandha.

Elles semblaient se sentir tellement fortes tout d’un coup, ce qui exaspéra tout le monde, de Shelby à Austin, en passant par Will. Je regardai alors Madison d’un air entendue, et cette dernière hocha la tête, avant que je ne me décide à leur répondre :

- Non effectivement, je ne suis pas femme de ménage, ni même dealeuse de drogues. Ou encore, vendeuse de hot-dog avec ma carriole….Et je ne suis pas non plus avocate – pour ceux qui ne sous-estimait pas à ce point-là – comme mes chers parents….Je suis flic !

Je laissa passer un moment de silence, laissant le temps à ces trois folles, ainsi qu’à ceux qui n’était pas encore au courant, de digérer ce fait, tellement contradictoire avec mon ancienne vie.

- Lieutenant de Police à la brigade criminelle de New York pour être plus précise. Les meurtres, c’est mon lot quotidien. Alors oui, je sais, c’est tellement contraire à mes principes. Mais, les temps changent, les gens aussi…y compris une « salope associable et anarchiste » comme moi.

Bon bah ça, c’était fait…un silence passa, suivit de quelques petites messes basses de l’assemblée plus loin. Et c’est Austin qui rompit le silence avant de dire :

- Tu ne m’avais pas dit tout à l’heure que tu étais dans la criminelle…
- C’est un peu spécial comme métier, de voir des cadavres chaque jours…Ça aurait pu être pire soit dit en passant, j’ai pas dit que j’étais médecin légiste non plus !

- …

Apparemment cette petite révélation calma un peu le jeu mais je me doutais bien que ce n’était que de courte durée. Cependant, je me permis d’ajouter quelque chose.

- Bon, bah maintenant que tout le monde sait ce qu’on fait de nos vies, on peut passer à autre chose ??! Ah non c’est vrai, faut encore clarifier deux trois choses : Mary-Ann, je n’ai pas l’intention de coucher avec ton mari, ni maintenant, ni plus tard. Premièrement, parce que je ne suis pas le genre de fille que tu penses que je suis, et deuxièmement, parce que je ne suis pas interessée, aussi séduisant soit ton mari, ou non ! Ensuite, laissez un peu Madison tranquille. Will et elle sont deux adultes consentant, c’est pas la peine d’aller ameuter tout le monde. Est-ce que ca te plairait qu’on aille raconter tes déboirs sexuels avec ton mari à tout le monde ?! ENFIN : Est-ce qu’on pourrait maintenant reprendre le cours de la soirée calmement, et laisser ce beau monde profiter de la soirée, sans avoir à assister à une guerilla ?!

Maintenant, reste à savoir si ma demande allait etre prise en compte ou pas. ?!....




I'm not "just a cop" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Queller
le poux laid

avatar
Messages : 409
Reputation : 203
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Washington DC

Qui est tu?
Relations: Kate Beckett
Metier/Etudes: Gerante du Q3
Age du perso: 33 ans

MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98 Jeu 29 Nov - 9:30

[lol c'est gentil tu me laisse un super champs libre pour faire ma seconde boulette ^^]

J'avais laissé parlé Kate, après tout, elle avait droit a ce genre de petit fight tous les jours entre les suspects de meurtres. Elle savait tempérer l'animosité et réussir a leur faire sortir le drapeau blanc le temps d'une petite confrontation. Je ne l'avais jamais vraiment vu a l’œuvre. Même la fois ou j'avais été suspectée. Mais en voyant comment elle se débrouillait je ne m'interposais pas. Ou si peu, pour balancer quelques petits pics. J'y pouvais rien ça sortait tout seul. Quand j'avais vu Barbara débarqué impossible de ne pas faire de commentaires.

En tout cas, les réflexions de Kate a propos de ce que disait les filles sur nous et pas sur les mecs étaient flagrant. C'est vrai et c'était vérifiable dans la vie de tous les jours. Will n'avait droit a aucun commentaire graveleux de la part de Mary Ann ou même d'Austin. Alors que moi j'avais a peut près tout entendu sur mon compte concernant les déboires dans le cagibi. Idem pour Astin et Kate, Pourtant c'était pas elle qui avait pris Austin par les épaules... Elles nous en voulaient personnellement alors qu'on était pas toutes seule dans le fond.


Ca t'arrangerais bien qu'on passe a autre chose, comme ça tu pourras mieux t'éclipser avec Austin
cracha Wandha.


Cette fille adorait en rajouter non? Bon okay j'étais pas mieux mais moi je crachais pas mon venin sur les gens comme elles!


Crois pas ça Wandha elle est déjà prise de toute façon.


Je ne m'étais même pas rendue compte de mes propos. Mais lorsque c'était sortit je savais qu'il fallait que je me taise. Sauf qu'elles avaient toujours tendance a me faire sortir de mes gonds et que je finissais toujours pas révéler ce qui ne devait pas être dit. Un peut comme tout a l'heure avec l'histoire d'Austin et Kate.


Ah oui? Première nouvelle!
dit Barbara. Et tu vas nous sortir qu'elle est mariée et mere de 3 enfants aussi! Arrêtes de dire des conneries pour couvrir ta copine!

C'est pas des conneries! Je sais ce que je dis!!


Et tu vas aussi nous dire que le type en question est riche beau et célèbre? Elle se tourna vers Kate tout en continuant.Que t'as pas réussit ta vie professionnelle, parce qu'entre nous voir des cadavres éventré dans les ruelles sombres de New York c'est loin d’être quelque chose de reluisant, alors tu vas compensé avec une vie de famille joyeuse et sans problèmes?demanda Mary Ann

Je suis sure qu'ils l'ont recalé pour son diplôme d'Avocate, alors elle a du trouver un job ou ils voulaient bien d'elle. Un job que personne ne veux... Ça change pas tant que ça puis-qu’a l'époque tu sortait avec des mecs que personne ne voulaient.

Elles faisaient comme a l'époque, argumentaient les unes a la suite des autres avec des mots toujours plus durs. Sauf que cette fois c'était Kate qui était visé. Après tout, moi ma vie professionnelle ça pouvait passé... Mais, comme Kate l'avait prédit, elles trouvaient que son métier n'était pas assez "reluisant" et l'enchainait sur ce fait. En plus, elles la croyaient célibataire ce qui n'arrangeait rien.


Maintenant ça suffit!
Je m'étais avancer de nouveaux vers elle. Mary Ann était encadré des deux autres et elles affichaient un air moqueur. Vous ne savez rien de sa vie! Vous ne connaissez rien alors vous vous la fermez!

Elle est pas capable de venir se défendre toute seule alors son gentil toutou est venu lui prêter main forte.


J'avais l'impression d’être revenu 16 ans en arrière. Elles agissaient pareil, les mêmes mots ou presque.

Vous croyez qu'elle est célibataire hein? Que je raconte n'importe quoi pour que vous lui fichez la paix hein? Eh ben pas du tout elle est vraiment en couple! Et vous n'imaginez même pas avec qui, parce que ce mec il est célèbre il écrit même des bouquin.

Mais oui bien sur !!
ironisa Mary Ann.

Et ce mec C'EST RICHARD CASTLE!


Merde. Merde et re merde! Pourquoi je me tais pas une bonne fois pour toute? Pourquoi je ferme pas ma grande bouche lorsque je suis devants elles? La réponse serait sans doute parce que j'ai toujours besoin de leur prouvez qu'on a bel et bien changé contrairement a elles... Qu'on a évoluer dans le bon sens ce qui ne semble pas être leur cas.

C'était moi ou y'avait un grand blanc la. Je me tournais doucement vers Kate, l'air complètement désolée. Je ne savais pas quoi dire la tout de suite pour m’excuser. je me contentais de la regarder en me mordant la lèvre. Je ne pu m’empêcher de chuchoter un petit :


Désolée

Mais pas sure qu'elle ait entendue.


Richard Castle? Celui qui écrit des bouquins a propos d'une flic qu'il suit tout les jours? Ce Richard Castle la?


Demanda Milady qui avait entendu de la ou elle était. Elle s'était rapproché de nous, abandonnant le DJ qui était pourtant assez loin du petit cercle que l'on formait.
Okay, donc tout le monde avait bien entendu. Super.

Je me taisais, ne voulant pas en dire plus. Je m'étais assez enfoncé comme ça.


Comment ça?
demanda Mary Ann visiblement agacée.

J'adore cet écrivain!
S'écria Milady. Tu crois que tu pourrais m'avoir un autographedemanda t elle a Kate les yeux pétillant. La dernière fois que j'ai voulu aller me faire dédicacé mon roman j'étais arrivé en retard a cause d'un rendez vo...

C'est qui ce Castle?
demanda Mary Ann qui commençait a perdre patience.

Un écrivain, il écrit des livres policier.
dit platement Barbara.

Elle aussi devait le connaitre, mais la nouvelle semblait moins la réjouir que Milady.

Vous devriez lire ses livres! Au départ il a écrit une saga sur Derrick Storm Et puis, il a du abandonné son héro... Alors il a trouvé une "muse" comme il l'aime si bien l'appeler... C'est toi Nikki Heat?!
S'écria t elle comme si elle avait découvert le secret le plus énorme de tout les temps.Oh mon Dieu je suis en train de parler a Nikki Heat!!

Je m’effaçais doucement, non sans un énième regard désolée vers Kate. Après avoir été le centre de l'attention sur nos frasque passé, voila qu'on l'était mais pour une raison bien plus différente. Et c'était encore de ma faute.

La policière dans le bouquin c'est toi?
demanda Will visiblement intéresse. Et toutes les scène torride qu'il a écrit c'est vraiment du fictif? continua t il avec un petit sourire entendu.

Trois. Ils étaient 3 a connaitre l'auteur et les livres... Je savais pas combien dans la salle connaissait mais j'étais pas dans la merde.

[dslé c'est court je crois cette fois... Mais je voulais pas trop m'avancer puisque toute les questions te concerne... Maintenant ENJOY! Je t'ai renvoyé la balle, moi aussi je t'ai pourri ta soirée 2 partout! ^^]



Badass!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée d'ancien de Stuyvesant High School - Promo '98

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» [High School DxD] Présentation
» Josh Price [TERMINE]
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overworld :: Archives :: » Le passé-

(c) Overworld RPG | Reproduction Interdite !